Menu
logo Ubisoft

Ubisoft annonce son chiffre d'affaires et ses résultats pour l'exercice 2011-12

Chiffre d'affaires annuel : 1 061 M€


Poursuite de l'amélioration de la rentabilité :

  • Résultat opérationnel courant[1] : 56,0 M€
  • Résultat net hors éléments non récurrents1 : 37,4 M€
  • Situation financière nette : 84,6 M€

Principaux éléments financiers

Ubisoft : chiffre d'affaires et résultats pour 2011-12

Yves Guillemot, Président Directeur Général a déclaré "Ubisoft a réalisé en 2011-12 un résultat opérationnel courant en hausse de 90%, dans le haut des objectifs communiqués un an plus tôt, avec, entre autres, une forte croissance de ses revenus online/digital. Tout en poursuivant ses investissements d'avenir, Ubisoft conclut l'exercice avec une situation financière solide, grâce notamment à une génération de trésorerie meilleure qu'attendue. Enfin, l'accent mis sur la formation de nos équipes aux métiers online, combiné au savoir-faire apporté par nos récentes acquisitions et au recrutement de talents experts, nous permettent aujourd'hui de pleinement saisir les nombreuses opportunités actuelles et à venir de l'industrie du jeu vidéo."

Chiffre d'affaires

Sur l'année 2011-12, le chiffre d'affaires s'élève à 1 061 M€, en hausse de 2,1% (+3,9% à taux de change constants) par rapport aux 1 039 M€ réalisés sur l'exercice 2010-11.

Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre s'élève à 161 M€, en baisse de 9,6% (-11,2% à taux de change constants) par rapport aux 178 M€ réalisés au quatrième trimestre 2010-11.

Les ventes du quatrième trimestre sont en ligne avec l'objectif compris entre 150 M€ et 180 M€ communiqué lors de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre 2011-12.

La performance de l'exercice 2011-12 se décompose ainsi :

Revenus provenant des jeux pour joueurs passionnés : 578 M€, avec notamment les excellentes performances d'Assassin's Creed Revelations et du Free-to-Play Settlers Online et les succès critiques de Rayman Origins et Driver San-Francisco.

Revenus provenant des jeux pour joueurs grand public : 483 M€, avec notamment la poursuite du succès exceptionnel de Just Dance, l'excellente dynamique du Free-to-Play Howrse et le lancement réussi de Rocksmith.

Ces revenus pour joueurs passionnés et grand public incluent un chiffre d'affaires online/digital en forte croissance de 110,8% à 80 M€.

Principaux éléments du compte de résultat

La marge brute s'élève à 718,1 M€, en hausse significative en pourcentage du chiffre d'affaires à 67,7% contre 64,8% en 2010-11. Dans la continuité de l'amélioration constatée en 2010-11, cette progression s'explique principalement par l'amélioration significative de la marge brute du back-catalogue et par la forte hausse des ventes online à marge très élevée.

Le résultat opérationnel courant avant rémunérations payées en actions s'élève à 56,0 M€, en forte progression par rapport aux 29,4 M€ réalisés en 2010-11. Le résultat opérationnel courant1 se situe dans le haut de fourchette des objectifs communiqués un an plus tôt (entre 40 M€ et 60 M€) et en ligne avec la récente révision à la hausse de ces objectifs (entre 45 M€ et 65 M€).

Le résultat opérationnel courant avant rémunérations payées en actions se décline ainsi:

Hausse de 44,5 M€ de la marge brute.

Baisse de 15,1 M€ des frais de recherche et développement qui s'établissent à 348,4 M€ (32,8% du chiffre d'affaires) contre 363,5 M€ sur l'exercice 2010-11 (35,0%), en raison d'un moins grand nombre de jeux lancés sur consoles Haute Définition sur la période, compensé en partie par la hausse des royalties et la progression de certaines dépenses online non capitalisées.

Hausse de 33,0 M€ des frais commerciaux et frais généraux à 313,7 M€ (29,6%), par rapport à 280,7 M€ (27,0%) en 2010-11 :

− Les dépenses variables de marketing s'élèvent à 16,7% du chiffre d'affaires (177,1 M€) à comparer à 15,4% (160,4 M€) sur l'exercice 2010-11. Cette hausse est principalement liée à la croissance des activités danse et online.

− Les coûts de structure s'élèvent à 12,9% du chiffre d'affaires (136,6 M€) par rapport à 11,5% (120,3 M€) en 2010-11. Cette hausse s'explique principalement par l'augmentation des dépenses liées à l'activité online.

Le résultat opérationnel, incluant 10,4 M€ de rémunérations payées en actions, s'élève à 45,6 M€ contre une perte opérationnelle de (80,4) M€ en 2010-11, qui incluait 95,9 M€ de charges non-récurrentes et 12,6 M€ de rémunérations payées en actions.

Le produit financier s'élève à 2,5 M€ par rapport à une charge financière de 3,7 M€ sur l'exercice 2010-11 et se décompose principalement comme suit :

  • (2,5) M€ de charges financières contre (5,0) M€ en 2010-11 qui incluaient une charge de (3,6) M€ liée à des cessions de créances fiscales "carry-back".
  • (3,4) M€ de pertes de change, contre une perte de (4,3) M€ sur l'exercice 2010-11.
  • 8,5 M€ d'impact positif (contre 5,7 M€ en 2010-11) provenant principalement de la vente de 3,2 millions de titres Gameloft. Au 31 mars 2012, 3,2 millions de titres Gameloft restent comptabilisés au bilan.

Le résultat net ressort à 37,3 M€, soit un bénéfice net par action (dilué) de 0,39 €, à comparer à une perte nette de (52,1) M€ et (0,54) € sur l'exercice 2010-11.

Hors éléments non récurrents et avant rémunérations payées en actions, le résultat net s'est élevé à 37,4 M€, soit un bénéfice par action (dilué) de 0,39 €, à comparer à un résultat net de 21,4 M€ en 2010-11 ou 0,22 € par action.

Principaux éléments de flux de trésorerie et de bilan (non audités)

La génération de trésorerie provenant des activités opérationnelles s'élève à 8,2 M€ (contre une génération de 54,2 M€ en 2010-11), reflétant une capacité d'autofinancement de (27,0) M€ (contre +28,3 M€) et une réduction du BFR de 35,2 M€ (contre une réduction de 25,9 M€). Hors éléments exceptionnels et à base comparable, l'écart de génération de trésorerie provenant des activités opérationnelles entre l'exercice 2011-12 et 2010-11 montre une amélioration de 15,9 M€.

  • La trésorerie nette au 31 mars 2012 s'établit à 84,6 M€ contre 99,2 M€ au 31 mars 2011. Cette variation s'explique principalement par :
  • la génération de trésorerie provenant des activités opérationnelles de 8,2 M€,
  • des investissements à hauteur de (25,5) M€ en immobilisations matérielles et immatérielles,
  • des rachats nets de titres Ubisoft pour (1,3) M€,
  • des cessions de titres Gameloft pour 13,7 M€
  • des acquisitions pour un total de (17,5) M€,
  • des écarts de conversion pour 7,8 M€.

Perspectives

Exercice 2012-13

Yves Guillemot a déclaré, "Nous attendons en 2012-13 une hausse de notre résultat opérationnel courant1 comprise entre +25% et +61% et une génération de trésorerie opérationnelle positive. Les efforts engagés pour améliorer toujours plus la qualité de nos jeux et les investissements entrepris sur le segment en pleine expansion des jeux Free-to-Play devraient en effet se concrétiser par une forte progression des revenus et de la rentabilité de nos titres pour joueurs passionnés et du segment online."

Yves Guillemot a poursuivi, "A plus long terme, Ubisoft se positionne pour tirer profit:

  • de l'arrivée prochaine des consoles de nouvelle génération qui, toujours plus connectées, dynamiseront fortement le marché grâce à un nouveau saut qualitatif et à l'intégration des bénéfices tirés des jeux sociaux et du modèle de vente par items,
  • de la poursuite de la forte croissance du segment Free-to-Play sur PC, smartphones et tablettes."

Yves Guillemot a conclu, "Ces opportunités majeures vont nous permettre d'étendre le nombre de consommateurs touchés dans le monde, de faire croître le revenu par joueur (ARPU) et ainsi d'améliorer le potentiel de rentabilité de chacune de nos marques."

La Société communique ses premiers objectifs pour 2012-13 : chiffre d'affaires prévu entre 1 160 M€ et 1 200 M€, résultat opérationnel courant1 entre 70 M€ et 90 M€ et une génération de trésorerie opérationnelle positive.

Chiffre d'affaires du premier trimestre 2012-13

Le premier trimestre sera marqué par le lancement de :

  • Tom Clancy's Ghost Recon Future Soldier sur Xbox 360, PLAYSTATION 3 et PC,
  • plus de 15 titres online et digitaux avec notamment Trials Evolution sur XBLA et Silent Hunter Online en jeu Free to Play web-based.

Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2012-13 est attendu aux alentours de 115 M€, en hausse d'environ 11% par rapport au premier trimestre 2011-12.

Faits marquants

Parts de marché

Sur les 3 premiers mois de l'année 2012, Ubisoft s'est classé 3ème éditeur indépendant aux Etats-Unis avec 7,0% de parts de marché (contre 3ème et 8,2% un an plus tôt) et 3ème en Europe avec 8,2% de parts de marché (contre 3ème et 8,3%).

Sur l'année calendaire 2011, Ubisoft s'est classé 3ème éditeur indépendant aux Etats-Unis avec 8,4% de parts de marché (contre 3ème et 7,3% un an plus tôt) et 3ème en Europe avec 8,7% de parts de marché (contre 3ème et 9,0%).

Equity Line

Mise en place d'une "ligne de capital", dispositif de financement par fonds propres, pour renforcer la capacité d'Ubisoft de croissance externe. Ubisoft pourra réaliser des augmentations de capital successives représentant au total et au maximum environ 9,9% du capital social.

BSA

Attribution gratuite aux actionnaires à raison de 1 BSA pour 1 action enregistrée comptablement à l'issue de la journée du 5 avril 2012. 11 BSA donneront droit de souscrire à 1 action nouvelle, pour un prix d'exercice de 7 €.


Plus d'informations sur Ubisoft
Publié le 15 mai 2012 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager