Menu
logo Ubisoft

Ubisoft annonce son chiffre d'affaires et ses résultats pour l'exercice 2012-13


  • Performance dans le haut des objectifs récemment relevés
    - Chiffre d'affaires annuel : 1 256 M€, en hausse de 18%
    - Résultat opérationnel non-IFRS : 100 M€, en hausse de 79%
  • Premiers objectifs pour l'exercice 2013-14

Ubisoft publie son chiffre d'affaires et ses résultats pour l'exercice 2012-13, clos le 31 mars 2013

Ubisoft communique dorénavant ses résultats en non-IFRS. Ubisoft considère le résultat opérationnel nonIFRS et le résultat net non-IFRS, mesures à caractère non strictement comptable, comme des indicateurs pertinents des performances opérationnelles et financières du groupe. La Direction d'Ubisoft utilise le résultat opérationnel non-IFRS et le résultat net non-IFRS pour gérer le groupe car ils illustrent mieux les performances des activités et permettent d'exclure la plupart des éléments non opérationnels et non récurrents. Le résultat opérationnel non-IFRS, le résultat net non-IFRS et le résultat par action non-IFRS sont comparables aux indicateurs utilisés précédemment : le résultat opérationnel courant avant rémunérations payées en action, le résultat net et le résultat par action hors éléments non-récurrents et avant rémunérations payées en action. Les ajustements entre IFRS et non-IFRS sont présentés en annexe.

Compte de résultat non-IFRS et principaux éléments financiers

Ubisoft : Compte de résultat non-IFRS et principaux éléments financiers

Yves GuillemotYves Guillemot, Président Directeur Général a déclaré "Nous avons réalisé sur l'exercice 2012- 13 une performance financière supérieure aux objectifs communiqués un an plus tôt, avec, notamment, un résultat opérationnel non-IFRS en hausse de 79% et une génération de trésorerie meilleure qu'attendue. Le talent et le savoir-faire des équipes d'Ubisoft ont permis de remarquablement bien gérer des conditions de marché difficiles ainsi que la baisse du segment grand public. Par ailleurs, le succès de Far Cry 3 a confirmé notre retour en force sur le segment majeur des jeux de tir." Yves Guillemot poursuit "Nous avions débuté l'exercice 2012-13 avec 2 franchises majeures, Assassin's Creed et Just Dance. Douze mois plus tard, nous avons substantiellement élargi notre assise avec Far Cry, une nouvelle franchise majeure, Watchdogs, une nouvelle marque à très fort potentiel et un segment online/digital dont l'impact est de plus en plus matériel. La progression régulière de notre performance opérationnelle et financière enregistrée ces 3 dernières années découle directement des investissements à long terme que nous avons engagés, avec la poursuite du développement de notre capacité de création et la montée en puissance de notre expertise dans les métiers du online."

Chiffre d'affaires

Sur l'année 2012-13, le chiffre d'affaires s'élève à 1 256 M€, en hausse de 18,4% (+13,5% à taux de change constants) par rapport aux 1 061 M€ réalisés sur l'exercice 2011-12.

Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre s'élève à 175 M€, en hausse de 8,7% (+9,9% à taux de change constants) par rapport aux 161 M€ réalisés au quatrième trimestre 2011-12.

Les ventes du quatrième trimestre sont dans le haut de fourchette de 159 M€ à 179 M€ communiquée lors de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre 2012-13.

La performance de l'exercice 2012-13 se décompose ainsi :

  • Revenus provenant des jeux pour joueurs passionnés : 928 M€, en hausse de 60%. Tiré par les performances historiques d'Assassin's Creed 3 (plus de 12,5 millions d'unités en sell-in et digital) et de Far Cry 3 (6 millions d'unités en sell-in et digital) et par les revenus soutenus du Free-to-Play The Settlers Online, l'exercice 2012-13 aura confirmé le retour en force d'Ubisoft sur cette catégorie de joueurs.
  • Revenus provenant des jeux pour joueurs grand public : 328 M€, en baisse de 32%, soit 26% du chiffre d'affaires total (46% en 2011-12). Dans ce contexte, Just Dance 4, avec 8,5 millions d'unités en sell-in et une baisse limitée à 14% en valeur, confirme sa solidité et son statut de franchise majeure de l'industrie.

Ces revenus pour joueurs passionnés et grand public incluent un chiffre d'affaires online/digital en forte hausse de 86% à 148 M€ (11,7% du chiffre d'affaires global).

Les ventes du back-catalogue sont en baisse limitée de 4% sur l'exercice 2012-13 à 206 M€, grâce à la forte croissance du back-catalogue online et digital qui compense en partie la baisse du back-catalogue retail.

Principaux éléments du compte de résultat

La marge brute s'élève à 913,5 M€ (72,7% en pourcentage du chiffre d'affaires), en hausse significative par rapport à la marge brute de 718,1 M€ (67,7%) sur l'exercice 2011-12. L'amélioration continue de la marge brute constatée depuis l'exercice 2010-11 s'explique, sur les 12 derniers mois, par l'amélioration des prix de vente nets moyens des titres pour joueurs passionnés et de Just Dance 4 et par la forte hausse des ventes online à marge élevée.

Le résultat opérationnel non-IFRS s'élève à 100,3 M€, par rapport aux 56,0 M€ réalisés en 2011-12. Le résultat opérationnel non-IFRS est supérieur à la fourchette des objectifs communiqués un an plus tôt (entre 70 M€ et 90 M€) et dans le haut de la fourchette récemment révisée à la hausse (entre 90 M€ et 100 M€).

Le résultat opérationnel non-IFRS se décline ainsi:

  • Hausse de 195,4 M€ de la marge brute.
  • Hausse de 79,8 M€ des frais de R&D qui s'établissent à 428,2 M€ (34,1% du chiffre d'affaires) contre 348,4 M€ en 2011-12 (32,8%).
  • Hausse de 71,3 M€ des frais commerciaux et frais généraux à 385,0 M€ (30,6%), par rapport à 313,7 M€ (29,6%) en 2011-12 :
    - Les dépenses variables de marketing s'élèvent à 18,2% du chiffre d'affaires (228,7 M€) à comparer à 16,7% (177,1 M€) en 2011-12. Cette hausse s'explique notamment par des dépenses plus élevées à chaque fin de cycle de consoles.
    - Les coûts de structure s'élèvent à 12,4% du chiffre d'affaires (156,3 M€) par rapport à 12,9% (136,6 M€).

Le résultat net non-IFRS s'élève à 69,2 M€, soit un bénéfice net par action (dilué) non-IFRS de 0,71 €, à comparer à un résultat net non-IFRS de 37,4 M€ en 2011-12 ou 0,39 € par action.

Le résultat net IFRS ressort à 64,8 M€, soit un bénéfice par action (dilué) IFRS de 0,67 €, à comparer à un résultat net IFRS de 37,3 M€ et 0,39 € en 2011-12.

Principaux éléments de flux de trésorerie non-IFRS et de bilan

La génération de trésorerie non-IFRS provenant des activités opérationnelles s'élève à 28,4 M€ (contre une génération de 8,2 M€ en 2011-12), reflétant une capacité d'autofinancement nonIFRS de 58,9 M€ (contre (27,0) M€) et une augmentation du BFR non-IFRS de 30,5 M€ (contre une réduction de 35,1 M€).

La trésorerie nette au 31 mars 2013 s'établit à 104,6 M€ contre 84,6 M€ au 31 mars 2012.

Cette variation s'explique principalement par :

  • la génération de trésorerie non-IFRS provenant des activités opérationnelles de 28,4 M€,
  • des investissements à hauteur de (25,0) M€ en immobilisations matérielles et immatérielles,
  • des acquisitions externes pour (4,6) M€
  • des augmentations de capital pour 5,6 M€
  • des cessions de titres Gameloft pour 10,7 M€,
  • des écarts de conversion pour 4,8 M€.

Perspectives

Exercice 2013-14

Yves Guillemot a déclaré "Assassin's Creed et Just Dance ont intégré le cercle prestigieux des 20 marques les plus vendues de cette génération de consoles en se classant respectivement aux 5ème et 12ème places. Cette performance a été permise grâce à un niveau de qualité élevé et à des lancements réguliers, deux caractéristiques clés que l'on retrouve chez chacune des marques les plus performantes de ce cycle. Nos franchises s'appuient sur un savoir-faire créatif reconnu et sur une capacité de développement de premier ordre, forte de plus de 7 000 développeurs, qui confère à Ubisoft l'envergure nécessaire pour offrir à ses fans des expériences d'une profondeur et d'une richesse exceptionnelles et ceci de façon régulière."

Yves Guillemot conclut, "Un nouveau cycle de consoles s'ouvre et offrira aux joueurs une expérience inégalable. Ils pourront bénéficier à la fois d'un saut qualitatif majeur avec une immersion extraordinaire et de l'intégration de l'ensemble des innovations développées ces dernières années dans le domaine des jeux en ligne et sociaux, avec la possibilité de créer leurs propres expériences et de les partager avec leurs communautés. Afin de tirer profit de la forte croissance attendue du lancement des nouvelles consoles, nous intégrons à nos prochains blockbusters tout le savoir-faire que nous avons accumulé ces dernières années avec nos jeux online tels Settlers Online, Trackmania, Howrse, Trials Evolution et avec notre plateforme de service Uplay qui nous offre un lien stratégique avec les joueurs. Cette expérience connectée, combinée à la qualité de nos titres et à notre capacité à les lancer régulièrement, sera un avantage déterminant dans la conquête de nouvelles parts de marché et un vecteur de croissance clé pour les prochaines années."

La Société communique ses premiers objectifs pour 2013-14 : chiffre d'affaires prévu entre 1 420 M€ et 1 450 M€, résultat opérationnel non-IFRS entre 110 M€ et 125 M€.

  • Les revenus provenant des jeux pour joueurs passionnés sont attendus en forte hausse avec notamment le lancement de 5 titres majeurs contre 3 l'an dernier. Ce line-up de jeux comprend Assassin's Creed 4 Black Flag. Tom Clancy's Splinter Cell Blacklist. Watchdogs. et deux titres non-annoncés, dont une nouvelle création.
  • Les revenus provenant des jeux pour joueurs grand public devraient représenter moins de 20% du chiffre d'affaires total.
  • Le chiffre d'affaires online/digital est attendu en forte hausse, tiré par la distribution digitale et par le lancement de nouveaux titres Free-to-Play tels The Mighty Quest for Epic Loot, Anno Online ou Might & Magic Heroes Online.

Chiffre d'affaires du premier trimestre 2013-14

Le premier trimestre sera marqué par le lancement de :

  • Call of Juarez The Gunslinger et Far Cry 3 Blood Dragon en distribution digitale sur PC, PSN et XBLA
  • Trackmania 2 Stadium en distribution digitale sur PC

Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2013-14 est attendu aux alentours de 70 M€, en baisse de 47% par rapport au premier trimestre 2012-13 qui avait vu la sortie de Tom Clancy's Ghost Recon Future Soldier.

Faits marquants récents

Parts de marché

Sur les 3 premiers mois de l'année 2013, Ubisoft s'est classé 4ème éditeur indépendant aux Etats-Unis avec 7,7% de parts de marché (contre 3ème et 7,1% un an plus tôt) et 3ème en Europe avec 10,2% de parts de marché (contre 3ème et 8,2%).

Acquisition du capital restant de Related Designs

Ubisoft détenait précédemment 29,95% du capital et se porte acquéreur des 70,05% restants au travers d'une transaction en numéraire. Faisant dorénavant partie d'Ubisoft, les 65 talents de Related Designs continueront le développement de Might & Magic Heroes Online, MMO free-to-play sur navigateur, et travailleront sur d'autres titres en partenariat avec BlueByte, le studio d'Ubisoft basé à Düsseldorf.

Emprunt obligataire

Ubisoft a procédé au placement d'un emprunt obligataire de 40 M€, d'une durée de 5 ans, assorti d'un coupon de 3,038%.

Annexes

Répartition géographique du chiffre d'affaires

Répartition géographique du chiffre d'affaires

Répartition du chiffre d'affaires par plate-forme

Répartition du chiffre d'affaires par plate-forme

Calendrier des sorties 1er trimestre (avril - juin 2013)

  • CALL OF JUAREZ THE GUNSLINGER (PC, PSN, XBLA)
  • CSI: MIAMI HEAT WAVE (iOS)
  • FAR CRY 3 BLOOD DRAGON (PC, PSN, XBLA)
  • MIGHT & MAGIC CLASH OF HEROES (Android)
  • SPARTACUS LEGENDS (PSN, XBLA)
  • TOYS'R'US TOWERS (iOS)
  • TRACKMANIA 2 STADIUM (PC)

Plus d'informations sur Ubisoft
Publié le 20 mai 2013 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager