Menu
logo

Extrait du discours d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication

prononcé lors des voeux à la presse, mardi 21 janvier 2014, au ministère de la Culture et de la Communication


.../...

Le ministère de la Culture doit comprendre et accompagner le mouvement du monde : je veux donc faire entrer le ministère dans le 21ème siècle.

Je serai la ministre qui aura fait entrer le ministère de la Culture de plain-pied dans l'ère numérique. Pour faire de la France un pays pionnier et de la rue de Valois, une Silicon Valois.

J'ai donc engagé un travail minutieux de refondation de nos outils et il porte ses fruits. Il a d'ores et déjà permis de revoir, en concertation et avec le soutien actif des professionnels, les dispositifs de soutien ou d'encadrement :

Dans le secteur du livre

Contrat d'édition numérique, plan d'aide à la librairie, médiateur du livre, réforme de la loi sur le prix unique du livre,

Dans le secteur du cinéma, de l'audiovisuel et du jeu vidéo

Consolidation des comptes de soutien, réforme de la TST-d, réforme des crédits d'impôt, convention collective de la production, baisse de la TVA sur la billetterie cinéma et pour la diffusion non-commerciale des oeuvres, renforcement des moyens d'actions de l'IFCIC pour améliorer la solidité financière de nos industries culturelles et la mutation numérique de leur activité,

Dans le secteur de la presse

Réforme des aides à la presse et, en 2014, la réforme de la distribution et l'adoption d'un taux de TVA réduit pour les formats numériques : je l'avais annoncé dès juillet et cela sera mis en oeuvre, comme prévu, tout début 2014.

Dans le secteur de la musique

Je poursuis ma politique de soutien à la création et aux jeunes talents, ces petits labels qui font la diversité du secteur.

En 2013, j'ai demandé à ce que le "plan SMAC" soit maintenu pour renforcer le réseau des lieux de musiques actuelles implantés sur tout le territoire français. En 2014, le travail de réforme du soutien du secteur sera poursuivi à travers une attention particulière portée à l'exportation de la musique et, dans la suite du rapport Phéline, à la rémunération des artistes à l'ère numérique.

Certaines de ces réformes passent par la loi.

.../...

Publié le 21 janvier 2014 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager