Menu
logo Ubisoft

Ubisoft annonce son chiffre d'affaires et ses résultats pour le premier semestre 2011-12

Chiffre d'affaires semestriel supérieur aux objectifs : 249 M€


  • Chiffre d'affaires semestriel supérieur aux objectifs : 249 M€
  • Progression de la performance financière :
    o Perte opérationnelle courante[1] : (49) M€
    o Perte nette hors éléments non récurrents1 : (31,6) M€
    o Perte nette : (37,1) M€
  • Confirmation des objectifs 2011-12

Principaux éléments financiers

Ubisoft : Principaux éléments financiers

Yves Guillemot, Président Directeur Général a déclaré "Le chiffre d'affaires du premier semestre est supérieur de près de 30% à nos objectifs initiaux. Cette performance s'explique notamment par : une progression de 85% de l'activité on-line; la solidité de notre back-catalogue tiré par Just Dance, Michael Jackson The Experience et par Assassin's Creed Brotherhood, qui confirme l'engouement des joueurs pour ces franchises phares; et enfin par les meilleures ventes que prévues de Driver San-Francisco grâce notamment à de très bonnes critiques. La qualité de nos ventes se traduit par une nouvelle hausse significative de notre marge brute et par une amélioration de nos résultats."

Chiffre d'affaires

Sur le premier semestre 2011-12, le chiffre d'affaires s'élève à 249 M€, en baisse de 4,6% (en hausse de 0,8% à taux de change constants) par rapport aux 261 M€ réalisés au premier semestre 2010-11.

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre s'élève à 146 M€, en hausse de 47,5% (+ 54,6% à taux de change constants) par rapport aux 99 M€ réalisés au deuxième trimestre 2010-11.

Les ventes du deuxième trimestre sont nettement supérieures à l'objectif d'environ 99 M€ communiqué lors de la publication du chiffre d'affaires du premier trimestre 2011-12. Cette performance s'explique:

  • Pour 29 M€, par la meilleure performance que prévue du online, du back-catalogue et de Driver San-Francisco. L'activité online est en hausse de 132% sur le trimestre, tirée par le succès des Schtroumpfs sur Facebook, de From Dust(. sur XBLA/PSN et PC, la poursuite de la performance solide de Settlers Online, le lancement de Trackmania(. 2 Canyon, le premier mois de contribution d'Howrse du studio Owlient et la poursuite des tendances positives sur la distribution digitale de titres PC et consoles. Sur le semestre, les revenus online s'élèvent à 30 M€, en hausse de 85% et représentent 12% de notre chiffre d'affaires total, contre 6% au premier semestre 2010-11.
  • Pour 18 M€, par une opération de lancement anticipé sur le titre Just Dance 3 aux Etats-Unis.

Principaux éléments du compte de résultat

La marge brute est en hausse significative en pourcentage du chiffre d'affaires à 63,7% contre 56,1% au premier semestre 2010-11. Elle est également en hausse en valeur absolue à 158,4 M€ contre 146,2 M€. Dans la continuité de l'amélioration constatée en 2010-11, cette nouvelle progression s'explique principalement par l'amélioration de la marge brute du back-catalogue et par la forte hausse des ventes online.

La perte opérationnelle courante avant rémunérations payées en actions s'élève à (49,3) M€, en progression par rapport à la perte de (64,9) M€ au premier semestre 2010-11.

Le résultat opérationnel courant avant rémunérations payées en actions se décline ainsi:

  • Hausse de 12,2 M€ de la marge brute.
  • Baisse de 11,7 M€ des frais de recherche et développement qui s'établissent à 86,7 M€ (34,9% du chiffre d'affaires) contre 98,4 M€ au premier semestre 2010-11 (37,8%), en raison d'un moins grand nombre de jeux Haute Définition lancés sur la période, compensé en partie par la hausse des royalties et la progression de certaines dépenses online non capitalisées. Les investissements internes et externes capitalisés au bilan sont stables à 174,5 M€ (175,7 M€ au premier semestre 2010-11).
  • Hausse de 8,3 M€ des frais commerciaux et frais généraux à 121,0 M€ (48,7%), par rapport à 112,7 M€ (43,2%) au premier semestre 2010-11 :
    Les dépenses variables de marketing s'élèvent à 24,9% du chiffre d'affaires (61,8 M€) à comparer à 21,5% (56,0 M€) au premier semestre 2010-11. Cette hausse est principalement liée à la croissance des activités danse et online.
    Les coûts de structure s'élèvent à 23,8% du chiffre d'affaires (59,1 M€) par rapport à 21,7% (56,7 M€) au premier semestre 2010-11.

La perte opérationnelle, incluant 5,5 M€ de rémunérations payées en actions, s'élève à (54,8) M€ contre une perte opérationnelle de (133,8) M€ au premier semestre 2010-11, qui incluait 62,1 M€ de charges non-récurrentes et 5,4 M€ de rémunérations payées en actions.

La charge financière s'élève à (1,7) M€ en ligne avec le premier semestre 2010-11 et se décompose principalement comme suit :

  • (1,1) M€ de charges financières contre (3,9) M€ au premier semestre 2010-11 qui incluaient une charge de (3,6) M€ liée à des cessions de créances fiscales "carry-back".
  • (0,6) M€ de pertes de change, contre une perte de (2,3) M€ au premier semestre 2010-11.
  • Le premier semestre 2010-11 avait bénéficié de 4,7 M€ d'impact positif provenant de la vente de 2,1 millions de titres Gameloft.

La perte nette ressort à (37,1) M€, soit une perte nette par action (dilué) de (0,39) €, à comparer à une perte nette de (89,8) M€ et (0,93) € au premier semestre 2010-11.

Hors éléments non récurrents et avant rémunérations payées en actions, le résultat net s'est élevé à (31,6) M€, soit une perte par action (dilué) de (0,33) €, à comparer à une perte nette de (44,6) M€ au premier semestre 2010-11 ou (0,46) € par action.

Principaux éléments de flux de trésorerie et de bilan (non audités)

La consommation de trésorerie provenant des activités opérationnelles s'élève à (178,1) M€ (contre une consommation de (129,8) M€ au premier semestre 2010-11), reflétant une capacité d'autofinancement de (142,7) M€ (contre (99,2) M€) et une hausse du BFR de 35,4 M€ (contre une hausse de 30,6 M€). Hors éléments exceptionnels et à base comparable, l'écart de consommation de trésorerie provenant des activités opérationnelles entre les premiers semestres 2011-12 et 2010-11 est de 7,0M€.

L'endettement net au 30 septembre 2011 s'établit à (101,4) M€ contre un endettement net de (79,2) M€ au 30 septembre 2010. La variation par rapport à la situation de +99,2 M€ au 31 mars 2011 s'explique principalement par :

  • la consommation de trésorerie provenant des activités opérationnelles de (178,1) M€,
  • des investissements à hauteur de (15,3) M€ en immobilisations matérielles et immatérielles,
  • des rachats de titres Ubisoft pour (1,8) M€,
  • des acquisitions pour un total de (8,0) M€.

Perspectives

Exercice 2011-12

Yves Guillemot a déclaré, "Nous lançons au deuxième semestre un line-up de franchises reconnues destinées aux joueurs passionnés et grand public. Nos jeux ciblent les plateformes Haute-Définition qui continuent de progresser, le segment online en forte croissance et les genres porteurs du segment Casual. Le potentiel de ces titres combiné à une qualité en nette amélioration et à un premier semestre de bonne facture, nous confortent dans notre capacité à atteindre nos objectifs 2011-12."

Yves Guillemot conclut "Le travail que nous avons entrepris pour lancer plus régulièrement nos franchises Haute Définition avec un très haut niveau de qualité, les opportunités immenses offertes par le segment casual, et la poursuite de notre nette progression sur le segment online commencent aujourd'hui à porter leurs fruits. Ils seront déterminants dans l'amélioration de la performance financière d'Ubisoft et dans le retour à une génération de trésorerie positive attendues pour l'exercice 2012-13."

La Société confirme les objectifs précédemment communiqués pour l'exercice 2011-12 : chiffre d'affaires prévu entre 1 040M€ et 1 080M€ et résultat opérationnel courant1 entre 40 M€ et 60 M€.

Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2011-12

Le troisième trimestre sera marqué par le lancement de :

  • Assassin's Creed Revelations sur Xbox 360, PLAYSTATION 3 et PC
  • Just Dance 3 sur Wii, Kinect et Move
  • Rayman Origins sur Xbox 360, PLAYSTATION 3 et Wii
  • The Black Eyed Peas Experience sur Kinect et Wii
  • Abba You Can Dance sur Wii
  • Rocksmith sur Xbox 360, PLAYSTATION 3
  • Assassin's Creed Recollection, Michael Jackson The Experience et Monster Burner sur iPad
  • I am Alive sur XBLA/PSN

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2011-12 est attendu entre 580 M€ et 620 M€, par rapport à des ventes de 600 M€ au troisième trimestre 2010-11.

Faits marquants

Parts de marché : Sur les 9 premiers mois de l'année calendaire 2011, Ubisoft s'est classé 4ème éditeur indépendant aux Etats-Unis avec 6,4% de parts de marché (contre 4ème et 5,1% un an plus tôt) et 3ème en Europe avec 6,9% de parts de marché (contre 4ème et 7,9%).

Prolongation du contrat d'Equity Swap : prolongation du contrat d'Equity Swap avec Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (anciennement Calyon) sur les titres Gameloft, pour deux années supplémentaires, jusqu'au 15 juillet 2013. Au 31 mars 2011, 6 314 983 titres Gameloft étaient détenus dans le cadre du contrat d'Equity Swap.

Owlient : Acquisition du studio Owlient au 1er septembre 2011, créateur de jeux Free-to-Play et expert dans la gestion des jeux communautaires avec plus de 2 millions d'utilisateurs actifs par mois. Owlient a su développer depuis plus de 5 ans une architecture totalement dédiée au "Games as a Service" avec une expertise clé dans l'attraction et la gestion des communautés en ligne et la mise en place d'une plateforme de monétisation robuste et éprouvée.

RedLynx (deuxième semestre fiscal) : Acquisition du studio RedLynx, créateur de la marque digitale culte "Trials". Le studio, un des pionniers des jeux digitaux, a développé plus de 100 titres de très grande qualité, principalement en distribution digitale, pour l'ensemble des plateformes (PC, consoles, téléphones portables, tablettes et TV interactive). Ils se distinguent par leur forte rejouabilité, des ventes dans la durée et par leur positionnement multiplateformes. Ces caractéristiques offrent une opportunité majeure pour étendre ces marques, et tout particulièrement Trials, sur un large choix de plateformes digitales et online en forte croissance


Plus d'informations sur Ubisoft
Publié le 8 novembre 2011 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager