Menu
logo

Lancer des jeux natifs sur le Web va devenir beaucoup plus simple


La GDC 2015 (Game Developer Conference), qui se tient du 2 au 6 mars à San Francisco, est l'un des événements majeurs dans la longue collaboration entre Mozilla et les plus grands éditeurs de moteurs de jeux. À cette occasion, Mozilla concrétise son ambition d'enrichir le Web avec des jeux hautes performances, sans plugin. Unity Technologies va inclure une prévisualisation de leur outil d'export WebGL dans le cadre du lancement de Unity 5, disponible aujourd'hui.

Unreal Engine avec export HTafjvML5Epic Games a ajouté un outil d'exportation HTML5 en version beta dans le cadre de la mise à jour régulière de ses moteurs.

Cela signifie que les développeurs de jeux exploitant les capacités de ces solutions ont maintenant la possibilité de proposer leurs créations utilisables directement avec les technologies natives du Web. En un clic, ils choisissent leur plate-forme de développement et peuvent commencer à créer. Ils accèdent ainsi directement à la plus grande plate-forme de distribution du monde tirant parti de deux technologies innovantes proposées par Mozilla : asm.js et WebGL.

Quels sont les changements à anticiper ?

La stratégie des éditeurs de navigateurs évolue pour réduire leur dépendance aux plugins manipulant ou fournissant du contenu. Chrome a par exemple pour projet l'abandon complet de la pris en charge de NPAPI. Les développeurs tels que King, Humble Bundle, Game Insider et Zynga utilisent Emscripten pour déployer leurs jeux C et C++ sur le Web. Disney a lancé Where's My Water sur FirefoxOS, qui a été porté en utilisant la même technologie. Emscripten permet aux développeurs de faire une compilation des jeux vers asm.js, un sous-ensemble de JavaScript qui permet d'approcher une vitesse d'exécution qui aurait été obtenue par du code C ou C++ natif. Cependant, cette approche pour le développement et la distribution présente une certaine complexité et la plupart des entreprises citées utilisent des moteurs développés en interne pour atteindre leurs objectifs. Jusqu'à maintenant, ce fonctionnement a privé la majorité des développeurs des possibilités de déploiement sur le Web.

Une technologie qui gagne du terrain

Les standards Web de base sont de mieux en mieux pris en charge par les navigateurs. WebGL s'étend maintenant à tous les navigateurs modernes, à la fois sur PC et sur mobiles. Tous les navigateurs sont optimisés pour accepter le code basé sur asm.js. Firefox et Internet Explorer se sont même engagés à réaliser des optimisations avancées.

"Le Web permet de toucher des centaines de millions d'utilisateurs en un seul clic, ce qui en fait une plate-forme de jeux formidable," explique Andreas Gal, CTO de Mozilla. "Nous avons travaillé dur pour que la plate-forme soit prête à accueillir des jeux hautes performances et rivaliser avec d'autres plates-formes. Le succès de nos partenariats avec des moteurs haut de gamme et des développeurs de jeux prouve que l'industrie prend conscience de ces changements."

Jeux JavaScript écrits à la main : peut-on voir la différence ?

Au GDC, Mozilla présentera quelques exemples exceptionnels de code HTML5 utilisant du JavaScript écrit à la main. Une démonstration d'un produit baptisé Tanx, développé par PlayCanvas, sera disponible sur le stand Firefox. Ce produit fonctionne sur différentes plates-formes PC et mobiles. Il peut même être lancé via un iOS WebView, à partir de Twitter. Il inclut la prise en charge des manettes et des systèmes multijoueurs. Mozilla va intégrer The Marvelous Miss Take par les studios Wonderstruck et Turbulenz. Ce titre sortira sur Firefox Marketplace et Steam dès aujourd'hui. Pour la distribution sur Steam, l'application HTML5 prend la forme d'une application native mais il serait bien difficile de s'en rendre compte.

Et c'est pas fini...

Mozilla s'engage à faire avancer le Web de toutes les manières possibles. S'il est déjà possible d'y offrir une excellente expérience de jeu, son potentiel reste encore largement sous exploité. Cette année, le stand de Mozilla accueille des technologies innovantes comme WebGL 2 et WebVR, ainsi que des outils de développement améliorés pour les développeurs, qu'ils s'intéressent aux jeux ou au Web. Ces outils seront présentés dans la version 64 bits de Firefox Developer Edition. Mozilla va permettre l'exploitation des instructions SIMD et le support expérimental par tâche. Les développeurs sont invités à tester ces technologies, maintenant disponibles sur Firefox Nightly.

  • Rendez-vous sur le stand Mozilla pour en savoir plus sur Firefox Marketplace, maintenant disponible sur nos offres PC, Android et Firefox OS pour offrir plus d'opportunités aux développeurs.
  • Pour en savoir plus sur l'actualité de Mozilla au GDC, lire des articles rédigés par les développeurs ou participer à l'aventure, rendez-vous sur games.mozilla.org ou venez nous voir : South Hall Stand #2110 jusqu'au 6 mars.
  • Pour en savoir plus à propos de Unity, rendez-vous ici : http://blogs.unity3d.com/2015/03/03/unity-5-launch/

Plus d'informations sur Unity Technologies
Publié le 4 mars 2015 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager