Menu
logo Royal Cactus

G20 des entrepreneurs : que devons-nous retenir pour le marché du jeu vidéo ?

Opinion de François Pacot, fondateur et Président de RoyalCactus


François PacotFrançois Pacot, le fondateur de l'éditeur de jeux sociaux RoyalCactus, s'est rendu en Turquie lors du G20 des Entrepreneurs, en tant que représentant de la région PACA. Pendant les 3 jours de sommet, plus de 400 chefs d'entreprise, issus des économies les plus puissantes au monde, se sont réunis pour proposer 7 recommandations phares à destination de leur gouvernement respectif. François Pacot vous livre en avant-première son retour d'expérience :

"Pendant ces 3 jours de débats et de réflexions à Istanbul, j'ai constaté, à travers les discours d'entrepreneurs de renom comme le Président et CEO de Toyota Motor Manufacturing Turkey ou le PDG de Coca-Cola que plusieurs problématiques étaient communes à l'ensemble des entrepreneurs du monde entier, souligne François Pacot. Au sein des 7 recommandations faites aux gouvernements, certaines sont vitales pour l'essor du secteur du jeu vidéo en France comme l'accès au financement, la fiscalité et la formation".

Financement, Fiscalité et Formation, au coeur des problématiques du secteur

A l'issue de ce sommet international, François Pacot attend du gouvernement Français qu'il suive les différentes recommandations que les entrepreneurs ont proposées, à savoir :

  1. Aligner la fiscalité française à nos marchés concurrents : "Le secteur des jeux vidéo Français subit actuellement une concurrence accrue, notamment de la part du Canada, en raison de dumping fiscal. Nous n'arrivons pas à retenir les talents sur notre territoire. Il serait peut-être intéressant que le gouvernement puisse s'aligner sur la fiscalité Canadienne afin que nous puissions rester compétitifs sur nos marchés et proposer des salaires plus élevés pour les compétences spécifiques".
  2. Faciliter l'accès au financement (pour les éditeurs) : "Produire un jeu vidéo coûte beaucoup d'argent. Les moyens à mettre en oeuvre, qu'ils soient techniques, graphiques ou marketing sont très importants. Nous parlons souvent de plusieurs centaines de milliers, voire millions d'euros. Ces productions ne sont possibles que si l'accès au financement l'est également".
  3. Renforcer la formation des futurs talents : "Très peu d'écoles forment aujourd'hui des élèves aux nouveaux métiers du jeu vidéo, particulièrement aux jeux sociaux et aux jeux mobiles. D'une manière générale, il est important que les écoles adaptent rapidement leurs programmes aux évolutions technologiques afin que les élèves qui arrivent sur le monde du travail soient parfaitement en phase avec le marché actuel".

La prochaine étape décisive aura lieu le 16 novembre à Bercy lors de la présentation des recommandations au gouvernement Français à l'occasion de la huitième Conférence Annuelle des Entrepreneurs, juste avant le G20 Politique d'Antalya.


Plus d'informations sur Royal Cactus
Publié le 16 septembre 2015 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager