Menu
logo Link Digital Spirit

Guide des métiers : Animateur 3D

Véritable personnage de l'ombre, l'animateur 3D est pourtant responsable d'un élément essentiel


L'animateur 3D donne vie aux créations 3D. Sans lui, vos personnages préférés ou les roues d'une voiture de course resteraient désespérément immobiles.

Animation 3DVéritable personnage de l'ombre (rares sont les animateurs 3D connus et reconnus par le public), l'animateur 3D est pourtant responsable d'un élément essentiel. Son travail donne un caractère particulier à l'ensemble d'un jeu vidéo ou d'un film. Comme c'est le cas pour l'animation classique, il existe de nombreuses techniques qui permettent d'animer un objet modélisé en trois dimensions. L'animateur 3D se doit, évidemment, de toutes les connaître.

Animateur 3D : un métier, plusieurs techniques !

La première est l'animation traditionnelle, qui se rapproche du travail réalisé par les animateurs 2D. L'animateur 3D va prendre un modèle 3D et déplacer, plier, déformer ses différents éléments pour obtenir le résultat voulu. Ce type d'animation, image par image, est un travail minutieux qui demande un véritable sens du mouvement, du rythme et de l'anatomie (pour les êtres vivants). Cette technique est encore très utilisée pour les projets touchant au fantastique ou les cartoons par exemple. En effet, pour ce type de production, les personnages ne sont pas animés de façon réaliste, cela empêche donc l'utilisation des techniques de capture de mouvement.

La seconde technique d'animation couramment utilisée est donc la motion capture. Des acteurs bardés de capteurs placés sur différents points clés de leur anatomie réalisent les actions disponibles pour les personnages qu'ils incarnent. Tout cela est filmé par des caméras spécifiques qui captent et enregistrent les déplacements des capteurs dans l'espace. L'animateur 3D va ensuite récupérer ces données pour les appliquer à un modèle 3D. Si le travail de l'animateur 3D peut sembler simplifié grâce à cette technique, c'est loin d'être le cas ! En effet, la captation de mouvement souffre de nombreuses interférences, et les données recueillies doivent être "nettoyées". De même, l'animateur 3D doit également modifier les animations pour qu'elles s'enchaînent parfaitement, sans que l'utilisateur ou le spectateur ne remarque la moindre transition.

Animateur 3D : un acteur de l'ombre indispensable au succès !

Comme le modeleur 3D, l'animateur 3D est avant tout un artiste. Néanmoins, pour remplir efficacement son rôle, il doit être excellent technicien et maîtriser l'ensemble des outils 3D. Ceux qui vont lui servir à animer les modèles 3D bien évidemment, comme MotionBuilder ou Character Studio, mais pas seulement. En effet, il peut arriver que l'animateur 3D doive modifier un modèle 3D pour l'animer correctement. Il doit donc parfaitement maîtriser les outils de modélisation 3D. Assez souvent d'ailleurs, un animateur 3D débute sa carrière comme modeleur 3D, et inversement…

Les opportunités de carrière sont nombreuses pour un animateur 3D. En effet, de nombreux domaines ont besoin de ses compétences. En premier lieu, les industries du jeu vidéo et du cinéma d'animation, qui reposent entièrement sur l'animation 3D. Néanmoins, il pourra également rejoindre une équipe d'effets spéciaux numériques, pour laquelle il réalisera de nombreux travaux sur des créatures fantastiques, l'animation de logo ou tout ce que l'imagination et les budgets permettront.

Animateur 3D
Durée des études : 3 ans
Salaire annuel : entre 24 000 € et 35 000 €

Paroles de professionnel : Laurent Bertran de Balanda

Laurent Bertran de BalandaDirecteur d'e-tribArt, école d'enseignement en ligne dans le domaine de l'infographie 3D

Quel a été votre parcours professionnel ?

J'ai commencé par créer une galerie à Montpellier, et j'ai ensuite créé un centre de formation dans le but de lui apporter des moyens financiers. À partir de là, je n'ai pas arrêté de diriger des départements de formation en 3D, de cofonder des écoles. La dernière est e-tribArt, école d'enseignement en ligne, unique par son format pédagogique en France.

Pourquoi avoir décidé d'enseigner l'animation ?

L'animation est une composante fondamentale de la création d'images en 2D ou 3D. Elle est aussi utilisée dans les autres spécialisations de la 3D, comme la 3D temps réel, les VFX et le FX simulation. L'animation est donc un fondement créatif de la 3D en général. Tous les infographistes devraient avoir une base en animation dès qu'ils commencent à travailler sur un plan ou une séquence.

Quelle est la source de désillusion la plus courante chez vos étudiants ?

Ils souhaitent "apprendre à faire". Cela peut être gratifiant car des barrières de connaissance s'ouvrent, des zones d'ombre s'estompent, mais ce n'est pas suffisant. Le véritable objectif est "apprendre à bien faire". Car connaître l'outil, le logiciel, ne suffit pas. Il faut travailler, travailler et travailler encore. Aller au-delà des cours et des exercices, bien plus loin que ce qu'on demande. Rien n'est donné, rien n'est gagné d'avance. C'est une véritable quête personnelle intérieure.

Quelles sont selon vous les principales qualités d'un professionnel de l'animation 3D ?

Un professionnel doit avant tout se voir en technicien. Il fait partie d'une chaîne de production et doit assumer son rôle dans une réalité économique parfois difficile. Certaines fonctions demandent un sens artistique développé, mais c'est dans le sens "technique de l'art" qu'il faut le prendre. Les principales qualités à avoir sont donc le respect de l'œuvre et l'humilité dans son travail. La performance est presque obligatoire car la concurrence est rude. Il faut toujours chercher à avoir une marche d'avance.

Quel conseil donneriez-vous à un futur étudiant en animation ?

Ce qui est important pour un étudiant est bien sûr de se former, mais il ne doit pas oublier que son objectif réel est de trouver un travail. Une formation ne vaut rien aux yeux d'un professionnel. Elle ne vaut que pour l'étudiant, qui doit s'en servir pour acquérir le niveau qui permettra de convaincre un recruteur.


Guide des métiers et des écoles du numériqueGuide des métiers et des écoles du numérique

Cette fiche est extraite du hors série "Guide des métiers et des écoles du numérique - 2017" édité par Jeux Vidéo Magazine disponible en kiosque jusqu'au 31 janvier 2017. Ci-contre cliquez pour découvrir des extraits des autres métiers.

Offres d'emploi et de stage d'infographiste

Autres fiches métiers


Plus d'informations sur Link Digital Spirit
Publié le 15 décembre 2016 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Alex
Alex
20 décembre 2016
Répondre
Pour information : on a jamais eu besoin d'un animateur 3D pour faire tourner les roues d'une voiture dans les jeux.
Poster un commentaire

Partager