Menu
logo Link Digital Spirit

Guide des métiers : Concept Artist

Véritablement passionnant, le travail de concept artist demande néanmoins une grande endurance


Le concept artist peut être amené à concevoir des personnages, des vaisseaux spatiaux ou la décoration d'une maison. Pourtant, il est loin de pouvoir donner libre cours à ses délires, et doit travailler avec une rigueur et un professionnalisme incroyables.

Guide des métiers : Concept ArtistLe travail du concept artist est à la charnière des travaux du directeur artistique et de ceux du game designer. En effet, le concept artist va utiliser le cahier de tendances et tous les autres éléments graphiques conçus par le directeur artistique pour imaginer l'aspect des différents éléments du projet. Cela nécessite évidemment un grand talent de dessinateur puisqu'il va devoir aussi bien travailler sur des personnages que sur des objets. Son champ d'action, qui varie selon sa position dans la société, peut aller des décors au principal protagoniste, en passant par les armes ou les véhicules. Véritablement passionnant, le travail de concept artist demande néanmoins une grande endurance puisqu'il arrive régulièrement que ses travaux doivent être modifiés ou entièrement revus, à cause par exemple d'un manque de respect du cahier des charges ou de la modification des contraintes techniques.

Concept artist : une brute de travail

Le travail du concept artist est généralement utilisé pour créer les éléments vus par les utilisateurs. Chaque dessin doit parfaitement illustrer son rôle et son histoire au sein du jeu. Tel personnage doit-il avoir une cicatrice ou non ? Le mobilier doit-il être poussiéreux ou, au contraire, immaculé ? … Autant de questions que le concept artist se pose (notamment si ce n'est pas dans le cahier de tendances réalisé par le directeur artistique) pour remplir parfaitement son rôle. Ce travail peut être éprouvant puisque tous les éléments d'un projet doivent être conceptualisés. De plus, chaque chose doit être représentée sous différents angles, pour que toutes les parties prenantes aient une idée précise de son apparence finale. Ce n'est qu'à cette condition que l'élément pourra être fidèlement retranscrit par les modeleurs 3D, level designers et graphistes 2D.

Concept artist : l'académisme à l'imagination débridée

Le concept artist maîtrise parfaitement le dessin académique, et sait aussi bien utiliser les outils traditionnels du dessinateur (papier, crayon, peinture…) que les outils numériques. En effet, parce qu'il va devoir concevoir des éléments aussi divers que des décors, des personnages, des meubles ou encore des véhicules, il doit être capable d'utiliser autant de techniques graphiques que possible. Concevoir un personnage pour un projet qui se veut historique n'est absolument pas la même chose que le faire pour un titre fantaisiste. Selon le type de rendu et la résolution du support, les contraintes seront également radicalement différentes. Certains permettront une quantité impressionnante de détails sur les vêtements par exemple, alors que d'autres nécessiteront l'utilisation d'aplats de couleur et un travail particulier sur les ombres… Autant de techniques graphiques que le concept artist se doit de maîtriser pour remplir pleinement sa tâche. Il arrive également qu'il participe à la modélisation 3D de certains éléments du projet. Une diversification qui lui permet de guider plus facilement les équipes de graphistes vers le résultat escompté.

Concept artist
Durée des études : 2 ans
Salaire annuel : entre 25 000 € et 35 000 €

Kévin-Mark BoneinParoles d'ancien étudiant : Kévin-Mark Bonein, membre de la promo 2015 d'ArtFx

Quelle formation avez-vous suivie à ArtFx ?

J'ai suivi le cursus d'animation 3D, après quatre ans de bac pro Artisanat et métiers d'art. À l'école, j'ai pu proposer le concept initial du film de fin d'études, Como Hacer la Tempeta, et j'ai eu la chance d'être concept artist, matte painter, animateur et texture artist sur le projet.

Où avez-vous travaillé depuis la fin de vos études ?

À la sortie de l'école, j'ai participé au développement de la série d'animation 3D Les As de la jungle au sein des studios TAT, à Toulouse, en tant que concept artist et character designer, puis je suis allé chez Ubisoft Montpellier pour y travailler sur la franchise Rayman en tant que concept artist, texture artist et FX artist. Actuellement, je suis concept artist, FX artist et UI designer sur un projet pas encore annoncé, toujours chez Ubisoft Montpellier.

Concept artist semble être un métier de rêve pour tous les dessinateurs. Est-ce vraiment le cas ?

Tout dépend de ce que l'on aime dessiner. Le concept art réunit des sculptures 3D ou traditionnelles et de nombreuses autres techniques, pas uniquement du dessin. Il faut vraiment faire la différence entre l'illustrateur et le concept artist, car ils ne sont pas là pour la même chose. On véhicule une idée, un design, on répond à des questions, sans chercher à avoir un rendu de lumière photo réaliste. Le but n'est pas de sortir une image parfaite, mais de transmettre une idée ! Par exemple, à Ubisoft, je dessine, je peins, et parfois, je découpe des morceaux de gobelets en carton pour en faire des designs d'objet. Le but est de trouver une solution et de faire comprendre une idée. Pour faire ce job, il faut être bricoleur, créatif, rapide et instinctif… en somme, savoir prendre tout ce qui est en sa possession pour obtenir un résultat rough, direct et percutant, qui permette de convaincre les gens.

Quelles sont les principales qualités d'un concept artist ?

La patience, le recul et l'assiduité. La patience est nécessaire car il faut se créer un portfolio conséquent pour persuader les studios. Avoir du recul est important aussi car, par définition, beaucoup de travaux du concept artist sont "jetés à la poubelle", et il ne faut pas prendre personnellement ces refus. Enfin, l'assiduité est indispensable car il faut produire énormément de dessins, se cultiver, enrichir ses références visuelles, et cela tout au long de sa vie. Il ne faut jamais s'arrêter d'apprendre, et chaque nouveau jeu ou film est un nouveau challenge.

Comment décririez-vous la relation entre le concept artist et le directeur artistique ?

Le concept artist travaille en lien étroit avec le directeur artistique, mais aussi le directeur créatif du projet (voire du réalisateur dans le monde du cinéma). Les références visuelles (mouvements artistiques, époques, lieux…) sont données par le directeur artistique, et c'est au concept artist de produire les éléments graphiques, de trouver des réponses aux idées des deux directeurs, ou encore d'enrichir ces idées avec ses propres références visuelles.

Une dernière chose à ajouter ?

Oui, quelque chose de personnel. Honnêtement, ce métier peut être déprimant, longuet et sembler interminable lorsqu'on travaille dur, jour et nuit, dans son coin. Mais heureusement, c'est grisant de bosser sur des jeux qui nous font rêver depuis qu'on est petit et de travailler avec des gens qui sont à l'origine des jeux vidéo de notre enfance. Le fait d'avoir déjà œuvré, après un an de travail seulement, sur les deux grosses licences qui me font rêver depuis mon enfance valait vraiment le coup de m'investir autant.


Guide des métiers et des écoles du numériqueGuide des métiers et des écoles du numérique

Cette fiche est extraite du hors série "Guide des métiers et des écoles du numérique - 2017" édité par Jeux Vidéo Magazine disponible en kiosque jusqu'au 31 janvier 2017. Ci-contre cliquez pour découvrir des extraits des autres métiers.

Offres d'emploi et de stage d'infographiste

Autres fiches métiers


Plus d'informations sur Link Digital Spirit
Publié le 22 décembre 2016 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager