Menu
logo

Premier eSports Bar : un succès pour l'industrie

Une deuxième édition déjà en réflexion pour 2017


eSports BarLes professionnels et experts de l'esport de quatre continents qui se sont rassemblés la semaine dernière à l'occasion du premier Esports Bar sont tous unanimes : ils plébiscitent une seconde édition.

Organisé par Reed Midem, l'Esports Bar a été le rendez-vous d'acteurs du secteur issus de 18 pays (Europe, Asie, Amérique du Nord et Amérique du Sud). Les représentants de ligues, équipes ou tournois esports et éditeurs de jeux ont ainsi pu côtoyer marques, médias et agences de pub, grâce à une série de rendez-vous et d'événements sur deux jours et demi qui visait à faciliter les relations et à encourager le business.

Alban Dechelotte, Senior Entertainment Marketing Manager de The Coca-Cola Company, décrit l'atmosphère : "Je suis ravi d'avoir participé à ce premier Esports Bar. Ce format est exactement ce dont je rêvais : un forum haut de gamme pour l'ensemble de l'industrie des esports. C'est l'événement de networking le plus efficace auquel j'aie jamais assisté."

Les 115 représentants de 69 entreprises spécialisées dans l'esport qui ont participé au premier Esports Bar, à Cannes, ont été particulièrement séduits par le format des rendez-vous individuels pré- programmés. "Les rendez-vous 1-to-1, une spécificité de l'Esports Bar, sont une occasion parfaite et très efficace, de rencontrer les principaux acteurs du secteur", s'enthousiasme Christophe Agnus, VP, Project Development chez Vivendi Content. "Toute 'première' est une plongée dans l'inconnu. L'Esports Bar est une expérience fantastique, qui a transformé l'inconnu en une aventure trépidante et surpassé nos attentes. Cannes, la plage, les rencontres, les habitués, l'arrivée de nouveaux acteurs très intéressants, et le format en ont fait le meilleur événement esports auquel j'aie jamais participé. J'attends la prochaine édition avec impatience", ajoute Ralf Reichert, PDG d'ESL-Turtle Entertainment.

eSports Bar (travail)Parmi les principaux acteurs du secteur, l'Esports Bar a accueilli des plateformes digitales telles que Twitch, Facebook et YouTube, des groupes médias comme Orange, Vivendi, Canal+ et Discovery, les éditeurs de jeux EA, Activision Blizzard, Bandai et Rovio, des représentants de ligues esport comme ESWC, Webedia et ESL, ainsi que des grandes marques comme Pepsi, Sennheiser, The Coca Cola Company et Voyages-SNCF.

Lester Chen, Directeur international Esports de YouTube, s'est déclaré impressionné par le niveau et la diversité des participants. "L'Esports Bar est de loin l'évènement qui rassemble le plus grand nombre de décideurs et de dirigeants du secteur auquel j'aie pu participer jusqu'à présent. J'ai beaucoup appris des rendez-vous planifiés, qui étaient particulièrement bien menés. J'ai fait de nombreuses rencontres qui porteront leurs fruits et j'ai discuté avec des pionniers de l'industrie esports, ceux qui sont en train de créer la nouvelle génération de contenu", affirme-t-il.

"Le concept d'Esports Bar est simple et efficace. Sur deux jours et demi, les personnes présentes ont la garantie de faire jusqu'à20 rendez-vous pré-programmés avec des partenaires commerciaux potentiels. Ils peuvent ainsi rencontrer les interlocuteurs les plus à même de les aider, qu'il s'agisse d'objectifs commerciaux, d'acquisition de droits de diffusion, de sponsoring ou encore d'investissements. Les différents événements de networking favorisent la poursuite des discussions dans une atmosphère plus conviviale, à Cannes", explique Jérôme Delhaye, Directeur de la division Entertainment de Reed Midem. "Les réactions du public sont extrêmement positives : nous avons enregistré un taux de satisfaction sans précédent, de 96 %, qui nous fait envisager la possibilité d'un deuxième Esports Bar à l'étranger dès 2017."

eSports Bar (rencontre)Certaines entreprises ont profité d'Esports Bar pour annoncer de nouveaux contrats majeurs. Il a notamment été révélé à Cannes que Super Channel, le principal réseau de télévision payante au Canada, avait signé un partenariat avec Ginx, chaîne TV britannique spécialisée dans l'esport, pour lancer avant l'été une TV linéaire classique ainsi qu'une chaîne à la demande. Cette nouvelle entité diffusera en live des rencontres multiplayer , des actualités relatives à l'esport et des programmes lifestyle. En France, Canal+, la plus grande chaîne de télévision payante, a déjà lancé un "Canal Esport Club", programme hebdomadaire dédié à l'esport. On sait que Canal+ et Vivendi, sa société-mère, ont élaboré une ambitieuse stratégie de développement autour de l'esport au cours des trois prochaines années.

"Quand on voit l'implication des plus grands noms des médias tels que ESPN, Turner, Super Channel, Sky et Canal+, des principales franchises sportives telles que la NBA ou le Paris St Germain, l'AS Roma et Manchester City, des géants de l'édition de jeux vidéo, des plateformes digitales et des marques multinationales, on est sûr d'assister à un événement hors du commun", commente Jérôme Delhaye de Reed Midem. "Selon des rapports récents, l'esport représenterait un revenu mondial de 500 millions de dollars cette année, qui pourrait atteindre 1 à 1,5 milliards de dollars d'ici 2020. L'Esports Bar a pour objectif de favoriser les relations entre les acteurs pour favoriser la croissance du secteur", conclut-il.

Pour plus d'informations, contactez le BARtender à BARtenderreedmidem.com

Publié le 23 février 2017 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager