Menu
.
logo

Le Musée Art Ludique en est danger


Suite à une décision de justice rendue la semaine dernière par le Tribunal de grande instance de Paris, Le Musée Art Ludique, fondé en 2013 par Diane et Jean-Jacques Launier risque d'être expulsé très prochainement de la Cité de la Mode et du Design où il est installé depuis sa création.

Un projet à succès... au sein d'une Cité en déclin

Dès son ouverture, le musée connait rapidement un très grand succès critique et public en accueillant 580.000 visiteurs en un an et demi. En 2015, l'installation d'un camp atteignant jusqu'à 500 migrants aux portes de la Cité met un coup de frein sec et instantané au trafic de visiteurs. Les restaurants et magasins de la Cité ferment les uns après les autres et le musée Art Ludique se retrouve alors totalement isolé dans une Cité vide, sans point de restauration, supprimant définitivement la notion de lieu de vie pour la cible familiale qui se rend au musée.

De 580.000 visiteurs, entre fin 2013 et début 2015, Art Ludique voit sa fréquentation et ses revenus drastiquement diminués avec un peu moins de 350.000 visiteurs en deux ans et demi entre mars 2015 et juin 2017.

Paris Docks en Seine décide de suspendre la facturation des loyers.

Face à cette situation, la société Art Ludique-Le Musée a régulièrement informé son bailleur (La SAS Paris Docks en Seine, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations) des difficultés auxquelles elle faisait face et de la nécessité de réviser le contrat de bail en conséquence de la baisse de fréquentation.

Reconnaissant volontiers l'ampleur du problème, les dirigeants de la Cité ont persisté à encourager le musée en proposant le principe de révision du loyer minimum garanti allant jusqu'à suspendre les facturations de loyers jusqu'à ce qu'un nouvel accord soit trouvé.

Paris Docks en Seine : un nouveau dirigeant menace le musée.

A partir de mai 2017, alors même que la société Art Ludique s'évertue à trouver des solutions pour développer son activité notamment à l'étranger en présentant ses expositions à l'international, le changement de direction à la tête de la Cité de la Mode et du Design conduit à une rupture brutale du dialogue.

En juin 2017, rompant toutes discussions, son nouveau dirigeant ordonne un commandement à payer les arriérés de loyers et de charges, rejetant toute autre tentative de discussion.

Face à ce retournement de situation, la société Art Ludique n'a pas eu d'autre choix que de faire valoir ses droits en justice.

Annulation de la prochaine exposition et conséquences

Menacé et acculé, Art Ludique se trouve, aujourd'hui, contraint de stopper la production de sa prochaine exposition, sur laquelle l'équipe du musée travaillait depuis deux ans.

Toutefois, la société Art Ludique, grâce au développement de ses tournées internationales en cours peut réalistement espérer un redressement pérenne.

Cette perspective de stabilisation et de retour à l'équilibre nécessite néanmoins impérativement l'implication et le soutien urgent des pouvoirs publics afin de replacer le musée dans le contexte favorable initialement proposé à ses fondateurs pour s'installer dans la Cité, quai d'Austerlitz.

Publié le 29 novembre 2017 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager