Menu
.
logo Link Digital Spirit

Guide des métiers 2018 : Animateur 3D

Si les personnages courent, volent ou tirent, c'est avant tout grâce à lui. L'animateur 3D donne vie à tous les éléments présents à l'image. Ses tâches sont aussi nombreuses que la scène est complexe


Guide des métiers 2018 : Animateur 3DAvant l'arrivée de la 3D, les animateurs travaillaient exclusivement en 2D ou en stop motion (Wallace et Gromit ou L'Etrange Noël de Monsieur Jack). Aujourd'hui, bien que ces techniques soient encore utilisées par certains studios d'animation, c'est la 3D qui prédomine. D'autant plus que les progrès réalisés en la matière permettent des rendus aussi fins et impressionnants que des dessins "traditionnels". Le rôle des animateurs 3D est donc primordial pour assurer à un projet, qu'il s'agisse de jeu vidéo ou de film d'animation, un impact fort auprès du public. Dans tous les cas, le travail de l'animateur 3D est sensiblement le même. Il va utiliser les modèles réalisés par le modeleur 3D. Grâce aux points d'animations placés par ce dernier, l'animateur 3D va pouvoir donner vie aux modèles. Pour arriver à ses fins, et obtenir le meilleur résultat possible, plusieurs techniques s'offrent à lui.

La première technique disponible pour l'animation de modèles 3D est dite "traditionnelle". Comme c'est le cas pour l'animation 2D, l'animateur 3D réalise chaque étape de l'animation. Pour ce faire, il utilise les repères placés par le modeleur 3D. Il peut arriver que ces points d'animation ne conviennent pas aux besoins de l'animateur. Dans ce cas, plutôt que d'attendre que le modeleur 3D revoit sa copie, il n'est pas rare que l'animateur 3D se charge lui-même des modifications. Il doit, par conséquent, avoir une maîtrise certaine des logiciels de modélisation 3D (3ds Max ou Maya). Evidemment, le rôle de l'animateur 3D n'est pas uniquement de faire se déplacer des personnages. Il va également donner vie à tous éléments présents à l'image. Hélices de ventilateurs, roues de voitures, fleurs au rebord des fenêtres… Les tâches sont aussi nombreuses que la scène est complexe. Heureusement, certaines techniques permettent d'automatiser certains mouvements ou, au moins, de les capturer à partir d'un modèle vivant.

La capture de mouvements

Si l'animation traditionnelle garde une part importante dans l'animation 3D, un animateur 3D se doit de maîtriser aussi la capture de mouvements ou motion capture. Cette technique, beaucoup employée dans le cinéma et les jeux vidéo à gros budgets, permet de capturer les mouvements de personnages vivants et de les reproduire ensuite sur un modèle en 3D. Pour réaliser cette prouesse, le sujet est bardé de capteurs placés sur les principales articulations et autres points qui seront animés. C'est par exemple grâce à cette technique que des jeux comme FIFA 18 ou la série des Uncharted bénéficient d'animations aussi réalistes que détaillées. Mais attention, si la capture de mouvements offre des animations poussées, le travail de l'animateur 3D n'en est pas simplifié. En fait, ce serait presque le contraire. Lors du processus de capture, il arrive souvent que certains mouvements ne soient pas parfaitement restitués ou qu'ils soient déformés. C'est donc à l'animateur 3D de les corriger. De même, il est parfois nécessaire d'effectuer d'importantes modifications pour que l'animation corresponde parfaitement à l'équipe de développement, notamment pour qu'elle puisse s'enchaîner parfaitement avec les autres. Un travail qui peut être de longue haleine mais ô combien gratifiant quand les joueurs (ou les spectateurs) s'ébahissent devant le résultat.

Animateur 3D
Durée des études : 3 ans
Salaire annuel : entre 24 000 € et 35 000 €

Paroles de professionnels : Vincent Caudeville

Vincent CaudevilleAnimateur 3D chez Weta Digital et ancien étudiant de l'école Georges Melies.

Bonjour. Pouvez-vous vous présenter ?
Je m'appelle Vincent Caudeville, je suis Animateur 3D depuis 2004. J'ai eu le bonheur et la chance de travailler pour des studios comme Weta Digital, Framestore, Illumination-MacGuff, et quelques autres. Mais ma plus belle aventure reste d'avoir travaillé sur le court-métrage de Fabrice O Joubert : French Roast. J'ai avant cela suivi une formation à l'école Georges Méliès (à Orly) ainsi qu'à l'Atelier de Sèvres (à Paris).

Quels secteurs utilisent les services d'un animateur 3D ?
L'Animation peut être utilisée dans tous les secteurs Artistiques (Cinéma, Jeu vidéo, Art contemporain, etc.). Elle permet de donner l'impression du vivant à absolument tout ce qui peut être imaginable ou déjà existant. Les possibilités d'exploitation sont infinies !

L'animateur 3D doit-il aussi savoir modéliser des éléments en 3D ?
Cela peut-être un plus, tout comme peut l'être une bonne connaissance du dessin ; mais le plus important est surtout l'étude de ce qui nous entoure car l'Animation s'en appuie tout le temps. La curiosité est Le meilleurs atout de l'animateur.

Quelles techniques doit maîtriser un animateur 3D ?
L'Animation est un médium qui allie technicité et ressenti.
Il faut absolument passer du temps à décrypter puis à comprendre ce qui est en mouvement. Il faut également avoir une connaissance complète d'un logiciel 3D.

En quoi diffèrent les missions de l'animateur 3D et celles de l'animateur 2D ?
La principale différence est que le personnage à animer en 3D a déjà été créé (tout comme en Stop motion). Les techniques et les outils 2D, 3D et en Stop motion sont différentes, mais le langage de l'Animation reste le même (spacing, posing, timing, etc.). L'Animation a pour mission de rendre vivant ; peu importe son procédé, l'émotion du spectateur à l'écran doit être la même et il doit y croire.

Y a-t-il une différence notable entre un animateur 3D travaillant pour le cinéma et un autre travaillant pour le jeu vidéo ?
Le cinéma a un cadre imposé, le jeu vidéo non.

Un petit conseil pour les futurs étudiants ?
Il n'y a pas de secret, l'Animation prend du temps. On a la chance d'avoir le ctrl Z et les sauvegardes donc n'hésitez pas à en faire usage pour tester, vous risquer et ainsi pouvoir innover.
N'hésitez aussi jamais à demander des avis extérieurs sur votre travail car le temps que l'on passe à animer rapproche trop souvent son nez à l'écran. On est seul à travailler devant notre ordinateur mais très rarement seul à fabriquer un film.
On a la chance de faire un métier qui a du sens que si on fait passer des messages et des émotions, J'ai hâtes de découvrir vos films. Bon courage à tous !

Paroles de professionnels : Sylvie Robert

Sylvie RobertResponsable du département cinéma d'animation et jeu vidéo de Creapole.

Pouvez-vous nous dire en quoi consiste votre travail ?
Mon travail est d'amener chaque étudiant(e) à posséder les compétences techniques et managériales qui lui permettra d'accéder à des postes à responsabilités dans les industries du cinéma d'animation et du jeu vidéo 2D et 3D.

Quels secteurs utilisent les services d'un animateur 3D ?
L'animation 3D est présente principalement dans le jeu vidéo et le cinéma d'animation. Tous les secteurs sont néanmoins susceptibles d'avoir recours (ou besoin) des compétences qu'acquiert un animateur 3D.

L'animateur 3D doit-il aussi savoir modéliser des éléments en 3D ?
L'animation passe en effet par une phase de modélisation. Les animateurs 3D sont généralement modeleurs avant d'être animateurs. La spécialisation du modeleur-animateur 3D dépendra de la structure dans laquelle il travaille. Les petites structures demandent une polyvalence pour des raisons de coût, tandis que les grands studios ont des animateurs 3D spécifiques pour chaque phase de production.

Quelles techniques doit maîtriser un animateur 3D ?
Un animateur 3D doit posséder toutes les techniques de modélisation (character, environnement, props, décor) et d'animation (rigging, skinning, lip sync…). Certaines techniques comme la motion capture sont un plus et permettent d'affiner le travail. Au-delà des techniques, un animateur 3D doit surtout posséder une grande sensibilité et une compréhension du mouvement afin de pouvoir retranscrire les émotions et les actions. La demande du marché en termes d'animation 3D est une perpétuelle course à la performance. Nous sommes actuellement à un niveau de réalisme jamais égalé.

En quoi différent les missions de l'animateur 3D et celles de l'animateur 2D ?
L'animation 2D est avant tout onirique et très répandue dans les séries pour la télé alors que l'animation 3D magnifie une réalité d'anticipation vers des visions futuristes du monde. Un surréalisme de fiction qui tend à se doter de technologie d'immersion 3D, comme le casque de réalité virtuelle.

Y a-t-il une différence notable entre un animateur 3D travaillant pour le cinéma et un autre pour le jeu vidéo ?
Depuis longtemps les techniques du cinéma sont utilisées par l'industrie du jeu vidéo et aujourd'hui le chiffre d'affaires du jeu vidéo dépasse largement celui du cinéma. Ces deux industries sont aujourd'hui intimement unies, seules les contraintes de jouabilité entrainent une différence. L'ambition du jeu vidéo d'arriver au niveau de qualité et de détail du cinéma est limitée par la puissance des ordinateurs de la majorité des joueurs. Le niveau de qualité peut donc être volontairement diminué pour toucher un plus grand public, ce qui n'arrivera jamais pour le cinéma.

Un petit conseil pour les futurs étudiants ?
Ne pas oublier que réussir requiert de la passion et énormément de travail.


Guide des métiers et des écoles du numériqueGuide des métiers et des écoles du numérique

Cette fiche est extraite du hors série "Guide des métiers et des écoles du numérique - 2018" édité par Jeux Vidéo Magazine disponible chez votre marchand de journaux au prix de 5,95 € ou sur commande sur : omakebooks.com. Cliquez ci-contre pour découvrir des extraits des autres métiers.

Offres d'emploi et de stage pour Infographistes 2D / 3D


Plus d'informations sur Link Digital Spirit
Publié le 5 décembre 2017 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager