Menu
logo

A l'occasion de la remise des prix du Jeu vidéo, Frédéric Mitterrand annonce la création d'une Cité du jeu vidéo


Frédéric Mitterrand annonce la création d'une Cité du jeu vidéoFrédéric Mitterrand a remis le 21 mars 2012 les premiers Prix du Jeu Vidéo, cérémonie organisée sous l'égide du ministère de la Culture et de la Communication, et destinée à récompenser d'une part une création vidéoludique, et d'autre part un créateur, pour leur dimension culturelle, créative, et innovante.

Le jury du Prix du jeu vidéo, présidé par David Cage, créateur de jeu célèbre tel que " Heavy Rain ", et composé de sept membres, ont décerné à l'unanimité

  • le prix de la création à " Jazz : a Trump's Journey ", jeu qui s'inspire de la culture émergente du Jazz dans une Nouvelle-Orléans du début du XXème siècle, et dans lequel la musique joue un rôle essentiel. Le jeu a été développé par Egg Ball jeune studio crée en 2010, qui s'est spécialisée sur les opportunités de création liées à la dématérialisation et le jeu mobile.
  • Le prix du créateur a quant à lui été attribué au studio Ankama, notamment connu pour avoir produit le jeu Dofus, ainsi que le récent Wakfu, mais également actif en matière d'édition et d'animation.

A l'occasion de cet évènement, le Ministre a rappelé son engagement aux côtés de la création vidéoludique, domaine au carrefour de la création artistique, du talent des développeurs, de la médiation culturelle, et des pratiques culturelles. Industrie culturelle en plein essor et bouleversement, notamment avec l'essor des jeux en lignes, dématérialisées, sur réseaux sociaux et en mobilité, le secteur du jeu vidéo est accompagné par des mécanismes de soutien public tel que le fonds d'aide au jeu vidéo, administré par le Centre national du cinéma et de l'image animée, doté de 3M€, ainsi qu'un mécanisme de crédit d'impôt, en cours d'examen par le Commission européenne, et pour lequel Frédéric Mitterrand s'est mobilisé auprès des institutions communautaires. Le ministre a également appelé à ce que les dispositifs des Investissements d'avenir dédiés au numérique, tels que le Fonds national d'amorçage, ainsi que la Banque Oséo Industrie, puissent contribuer à accompagner les studios dans leur développement, et notamment faciliter leur accès aux financements.

Corollaire de cet accompagnement économique, Frédéric Mitterrand souhaite que la clarification du cadre juridique du jeu vidéo se poursuive, à la suite de la médiation entreprise par le député Patrice Martin Lalande sur ce sujet, qui a pris fin en décembre dernier. Afin de trouver des solutions pragmatiques permettant de respecter les principes du droit d'auteur et de sécuriser les investissements des entreprises dans le secteur, il a confié à Philippe Chantepie, chargé de mission auprès du secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication, une mission de concertation pour poursuivre le dialogue en la matière, et dont les conclusions sont attendues pour le mois d'octobre prochain.

Enfin, afin d'affirmer pleinement et de concrétiser son ambition patrimoniale pour le jeu vidéo, et la reconnaissance de la création vidéoludique aux côtés de secteur comme le cinéma, l'animation, la bande dessinée, Frédéric Mitterrand a annoncé la création d'une Cité du jeu vidéo, dont la réalisation est confiée à Universcience, et pour laquelle le ministère de la Culture et de la Communication investit 1M€. Située sur un espace permanent de 1000 m² à la Cité des sciences et de l'Industrie, cet espace s'ouvrira au public au second semestre 2013. Il doit permettre, en partenariat avec les principaux acteurs du jeu vidéo, une approche novatrice de l'ensemble de la filière, à travers la découverte, l'apprentissage, la compréhension et la pratique, en permettant également au public d'expérimenter des contenus originaux.

Composition du jury du Prix du Jeu Vidéo 2012 : David Cage, président

Laure Casalini, Laurent Checola, Jean Samuel Kriegk, Marcus, Jean Menu, Serge Tisseron

Publié le 26 mars 2012 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager