Menu
logo

IFA 2011: premier semestre difficile pour l'électronique grand public


GfK dresse le bilan d'un premier semestre à deux vitesses pour l'électronique grand public: les trois premiers mois ont affiché une reprise significative de la croissance perdue depuis plus de six mois, mais le second trimestre subit de plein fouet le contre coup de la coupe du monde 2010. Au total, un semestre dont le chiffre d'affaires chute de 8% et reste légèrement dans le rouge en chiffre d'affaires malgré une certaine reprise en juillet.

Si la demande reste très soutenue sur les produits EGP, la concurrence sur les prix est toujours aussi forte malgré une innovation constante sur presque tous les secteurs. Sur le premier semestre, la France s'en sort mieux que ses voisins. A égalité de croissance avec l'Allemagne, elle est loin devant l'Italie, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Espagne, tous en dessous de -20% de croissance. Seuls la Belgique et la Suède ont une croissance proche de 0%. " Les difficultés économiques de la zone euro et l'historique de la coupe du monde sont les principaux facteurs explicatifs de la difficulté du semestre " commente François KLIPFEL, Directeur Général Adjoint de GfK Retail and Technology France.

Taux de croissance Electronique Grand Public France

Taux de croissance Electronique Grand Public France

Télévision : encore une année record

Le constat sur les ventes de téléviseur sur la période janvier juillet 2011 est à l'image de l'EGP ; très forte croissance des volumes sur les trois premiers mois de l'année, une baisse amorcée en avril puis un fort recul en mai et juin. Le mois de juillet repasse dans le vert avec +5.3% sur les quantités. Comme attendu, le marché va établir un nouveau record de vente sur l'année 2011, mais la barre des 9 millions espérés ne sera pas atteinte. " Nos prévisions s'établissant à 8,7 millions de pièces, soit une croissance de 2%, mais un recul de 12% sur le chiffre d'affaires " analyse Olivier MALANDRA, Directeur EGP chez GfK Retail and Technology France. La tension sur les prix se poursuit avec un prix moyen qui passe de 518€ à 455€ sur le semestre (-12%).

La croissance est toujours dopée par l'extinction du signal analogique. Reste à éteindre les régions sud-est et sud-ouest de la France. Elles représentent 25% des ventes et sont sensiblement plus équipées que les autres régions en satellite, de par les contraintes frontalières ou les zones d'ombre. L'impact de l'extinction sur les mois à venir sera donc plus faible.

Concernant les principales segmentations techniques : le poids du plasma se réduit et ne représente plus que 4% des ventes sur le premier semestre contre 7% enregistrés l'année dernière. Les trois nouveautés technologiques poursuivent leur développement : les téléviseurs LED représentent près de la moitié des ventes en juillet. Les TV connectées sont en forte progression avec 17,5% des volumes en juillet et la TV 3D poursuit son développement, représentant 8% des téléviseurs sur le mois de juillet.

Poids des technologies en Télévision - Volume des ventes en France, Janvier 2010 - Juillet 2011

Poids des technologies en Télévision - Volume des ventes en France, Janvier 2010 - Juillet 2011

Les barrières au développement de la 3D demeurent, même si certaines commencent à tomber : le nombre de référence de téléviseurs 3D disponibles à la vente est maintenant de 170 ! Trente films 3D environ sont maintenant disponibles, un gros progrès par rapport aux dix films de début d'année.

Il fallait compter 280€ de plus en juillet 2010 pour disposer d'un téléviseur 42" LED 3D par rapport à son homologue en 2D. Il ne faut ajouter que 150€ de plus en juillet 2011. Mais le véritable démarrage de la 3D arrivera lorsque les programmes seront disponibles en diffusion broadcast et que l'industrie pourra rassurer les consommateurs quant au choix délicat d'une technologie active ou passive (polarisée).

Platines Blu-ray : elles tirent toujours la croissance…

Le segment reste toujours en forte croissance malgré la multiplication des systèmes concurrents pour lire des films en haute définition notamment les box et la VOD. Les lecteurs Blu-ray représentent 30% des ventes de platines. La croissance est de +25% sur les sept premiers mois (avec une croissance en valeur positive de +10%, malgré un développement très rapide des ventes sous la barre des 100€ (1/3 des ventes). Les prévisions s'établissent à 750 000 pièces sur 2011 par rapport à 570 000 pièces sur 2010.

Caméscopes : un marché un peu difficile, mais qui garde le cap

Peu de marchés ont connu autant de mutations en 10 ans : passage au DV ; changement de support : cassettes, puis DVD, puis disques durs et maintenant cartes mémoires. Passage de la définition standard à la haute définition qui représente aujourd'hui une large majorité des ventes. Arrivée des caméscopes de poches (MMC), d'appareils pouvant filmer sous l'eau… Le marché reste "stable" depuis des années entre 750 000 et 850 000 pièces par an, une technologie venant remplacer l'autre. Mais la donne risque de changer de façon assez durable avec le développement de la fonction vidéo haute définition sur les appareils photo et les Smartphones.

Audio statique : un marché innovant et dynamique

Le marché des chaînes Hi-Fi est stable sur la période en volume et en valeur. Le secteur connaît lui aussi une mutation importante vers les chaînes intégrant une station d'accueil (30% des ventes).

Le segment du home cinéma (2.1 et 5.1) connaît un développement des ventes sensible (+4%) sur la période, mais subit une pression importante sur les prix malgré de nombreuses nouveautés : les barres sonores tirent toujours la croissance, les nouvelles gammes lancées sont dans leur vastes majorité Blu-ray et 3D et les produits connectés sont en forte croissance (DLNA, WiFi, Streaming).

Notes et références

Graphiques : Source GfK Retail and Technology France

Publié le 1 septembre 2011 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager