Menu
logo

Exposition : Invisible & Insaisissable

Quand les nanosciences rencontrent l'art contemporain
Enghien-les-Bains, du 23.09.2011 au 16.12.2011


Exposition Invisible & InsaisissablePour son ouverture de saison, le Centre des arts s'intéresse à l'infiniment petit. Intervenant dans le cadre de l'Année Internationale de la Chimie, Invisible & Insaisissable est une exposition au format inédit qui propose, à travers une collaboration entre 9 artistes et 20 chercheurs, un regard sur les nanosciences.

Les nanosciences constituent aujourd'hui un domaine de la recherche scientifique à caractère fortement pluridisciplinaire : chimie, biologie, physique, médecine, sciences de la matière se complètent en une dynamique de pensée collective qui explore, comprend et tente de maîtriser l'échelle nanoscopique.

Issue du projet OpenLab, cette exposition se situe dans le contexte très général d'ouverture des nanosciences au sein de la société. Il se concentre, en particulier, sur l'apport, souvent mis à l'écart par les non-spécialistes, de la chimie aux nanosciences. Le projet vise à impliquer l'art contemporain, dans ses formes les plus variées : aide à l'expression, transfert des connaissances et catalyseur au débat. L'ouverture des laboratoires, d'où le nom du projet, est un point essentiel synonyme d'envie de communication et de transparence. Cette approche permet de communiquer de manière efficace sur une thématique aussi complexe et controversée. Du point de vue de la création artistique, ce projet offre un nombre important de perspectives nouvelles aux artistes dans le domaine de la chimie et en relation avec les nanosciences.

Initié par un chercheur CNRS (Niki Baccile) et une critique d'art (Margherita Balzerani), le projet OpenLab - en collaboration et en coproduction avec le Centre des arts - a permis aux artistes et aux chercheurs de travailler ensemble, d'échanger des expériences et des connaissances respectives pour donner naissance à de véritables oeuvres mais aussi d'échanger des expériences de recherche développées et réalisées ensemble.

Exposition Invisible & InsaisissableExposition Invisible & Insaisissable

Ainsi depuis le mois de janvier 2011, les collaborations ont été développées entre artistes et chercheurs en vue de produire des oeuvres inédites. Au fil des rencontres, artistes et chercheurs ont trouvé un lieu d'entente où faire cohabiter la créativité de l'artiste avec celle du chercheur, où permettre aux compétences en termes de recherche scientifique d'aider au développement de l'idée originale de l'artiste. L'artiste s'est approprié une partie du domaine scientifique et, parfois, en a adapté son contenu à la forme de l'oeuvre.

Pour sa réalisation, le laboratoire de recherche s'est transformé en atelier, tout en se confondant avec ses activités quotidiennes. Parfois, les artistes ont collaboré avec plusieurs laboratoires et plusieurs chercheurs à la fois.

Exposition Invisible & InsaisissableExposition Invisible & Insaisissable

L'exposition est issue de cette double opportunité, d'une part pour l'artiste d'accéder à des matériaux autrement inaccessibles et pour le chercheur, d'appréhender différemment la science par l'impulsion esthétique. Ces oeuvres/expériences sont l'occasion d'envisager les nanosciences comme territoire d'exploration créatif et permettent à travers cette exposition d'aborder différentes dimensions formelles : olfactive, sonore, fictive, visuelle et cognitive.

Centre des arts : 12/16, rue de la Libération – 95880 Enghien-les-Bains – tél : + 33 (0)1 30 10 85 59 – www.cda95.fr

Notes et références

* Margherita Balzerani - Assurant la direction artistique du Projet OpenLab, Margherita Balzerani est commissaire d'exposition et critique d'art, elle a travaillé pendant plusieurs années au département de l'Action Culturelle du Palais de Tokyo. Elle est l'auteur de nombreux articles sur des artistes contemporains tels que Maurizio Cattelan, Bruno Peinado ou encore Chen Zhen. Margherita Balzerani s'intéresse spécifiquement aux enjeux esthétiques des jeux vidéo et à leur influence sur la création artistique contemporaine, objet de sa thèse de doctorat. Margherita Balzerani est professeur de Sémiotique et d'Histoire de l'art à l'ICART et à Supinfogame et est également responsable du cours "Art et Outils Numériques" à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris. Elle est actuellement curatrice d'expositions relatives à l'art numérique, aux jeux vidéo et à l'univers virtuel. A ce titre, elle a été directrice artistique de Reality festival (2008, Paris) et d'Atopic festival (2009, 2010, Paris), premiers festivals à la croisée entre réalité virtuelle et art contemporain. Elle vit et travaille à Paris. http://margheritabalzerani.blogspot.com/

* Niki Baccile - Assurant la direction scientifique du Projet OpenLab, Niki Baccile est chercheur CNRS dans l'équipe Matériaux Sol-Gel et Résonance Magnétique Nucléaire au sein du Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris (ENSCP, UPMC, CNRS, Collège de France). Il effectue sa formation universitaire à l'Université de Padoue (Italie) pour ensuite préparer et obtenir son doctorat en chimie des matériaux à l'Université Pierre et Marie Curie en 2006. Il poursuit sa carrière avec deux post-doctorats, le premier à l'Institut Charles Gerhardt (Montpellier) et le deuxième à l'Institut Max-Planck (Berlin, Allemagne). Ses travaux se concentrent sur la synthèse et la caractérisation structurale de matériaux structurés à l'échelle nanoscopique, obtenus à partir de ressources renouvelables. Il s'intéresse depuis plusieurs années à l'influence du domaine des nanosciences en art contemporain. En novembre 2009, il organise une journée de conférence "De l'art du Nanomètre au Nanoart", Novembre 2009, Paris. Il vit et travaille à Paris.

Publié le 2 septembre 2011 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager