Rechercher une information
 
 
  afjv.com
   
Agence Française pour le Jeu Vidéo
 
border border
  
border border
Mindscape
  

Mindscape : Comptes de l’exercice 2009 et perspectives 2010

Les comptes 2009 traduisent le brutal retournement du marché
Une structure financière renforcée pour repartir en croissance et en rentabilité dès 2010

 

Edition du 03.05.10 

 

 

Mindscape, un des leaders français de l’édition de jeux vidéo et de contenus interactifs, publie aujourd’hui ses comptes consolidés au titre de l’exercice 2009, ainsi que ses perspectives pour 2010.

 

Les comptes 2009(1) traduisent le brutal retournement du marché

L’exercice 2009 de Mindscape s’est inscrit dans un contexte de retournement brutal du marché du jeu vidéo, particulièrement marqué à partir du mois d’avril 2009.

Cette dégradation a tout particulièrement touché le « casual gaming » et les deux principaux marchés du groupe, les jeux pour consoles Nintendo DS et Wii, qui ont respectivement reculé en 2009 de 33% et 10% en France. En 2008, les jeux pour console DS représentaient plus de la moitié du chiffre d’affaires du Groupe.

En 2009, le chiffre d’affaires réalisé par Mindscape sur la plateforme Nintendo DS a reculé de 68% du fait de la réduction des investissements, des retours de produits invendus plus importants qu’anticipé et provisionné dans les comptes 2008, et de la baisse des prix pratiquée sur une grande partie du catalogue, en phase avec tous les autres acteurs du marché. Cette baisse d’activité n’a pu être compensée par l’augmentation du chiffre d’affaires réalisé sur le marché des jeux pour Nintendo Wii.

De ce fait, Mindscape a enregistré en 2009 le premier exercice déficitaire de son histoire, en dépit d’une bonne résistance de sa part de marché.

Ce contexte a conduit le groupe Mindscape à :

  • réduire la structure de coûts fixes, dont les effets seront pleinement mesurables en 2010,
  • limiter volontairement l’enveloppe d’investissements sur des produits devenus non rentables compte tenu de la baisse du marché,
  • accélérer la mutation vers les jeux dématérialisés,
  • centrer la stratégie éditoriale vers des communautés de passionnés, à l’échelle mondiale,
  • mettre en place un nouvel axe de développement autour des objets communicants avec une plateforme propriétaire intégrant hardware et software.

Les résultats 2009 du Groupe sont en ligne avec les prévisions communiquées précédemment.
Ainsi, le chiffre d’affaires s’est établi à 32,1 M€ pour une marge brute de 6,2 M€ et un résultat opérationnel courant de -9,3 M€.

Compte de résultat simplifié(1), en M€
2009 2008
Chiffre d’affaires
32,1 54,3
Marge brute
6,2 21,3
Total des charges opérationnelles courantes
-15,5 -18,2
Résultat opérationnel courant
-9,3 3,0
Eléments non courants
- 6,2 0,0
Résultat opérationnel
- 15,6 3,0
RNPG
- 11,1 2,1

 

Le groupe a procédé à la rationalisation de sa structure et réduit notamment les effectifs de son activité traditionnelle d’édition. Au total, le plan d’actions a permis de diminuer de 15% les charges opérationnelles courantes sur l’ensemble de l’exercice.

Les éléments non courants s’élèvent à 6,2 M€ et sont principalement constitués de 1,2 M€ correspondant à la réduction des effectifs, de 2,3 M€ d’amortissements accélérés de frais de développement de produits devenus non rentables avec la survenance de la crise, et de 1,5 M€ de dépréciation de stocks.

Au total, le groupe a enregistré un résultat net de -11,1 M€ en 2009. La capacité d’autofinancement s’est inscrite à -9,3 M€. Le groupe est parvenu à limiter sa consommation de cash-flow opérationnel à 3,5 M€ grâce à une variation positive du BFR. Du fait de l’évolution du marché, le Groupe a fait le choix de réduire ses investissements sur les produits sortis en 2009 et les a réorientés autour de nouveaux axes stratégiques.

La dette financière nette du groupe s’établit à 4,0 M€ à la clôture de l’exercice

 

Des financements assurés pour repartir en croissance et en rentabilité dès 2010

Mindscape a renforcé mi-avril 2010 sa structure financière grâce au succès de l’opération de placement privé réalisée auprès d’investisseurs qualifiés pour un montant net de 4,0 M€, et à la renégociation de l’échéancier de remboursement de ses dettes bancaires. Ces opérations permettent à Mindscape d’accélérer l’implémentation de son plan éditorial et industriel 2010 et de se positionner dès aujourd’hui sur les nouveaux marchés à fort potentiel qui émergent de la profonde mutation du secteur.

Le plan de développement du Groupe, fondé sur la dématérialisation croissante des jeux vidéo, est désormais construit autour de trois axes stratégiques majeurs :

  • le développement des jeux en ligne avec la déclinaison de contenus en pleine propriété,
  • les jeux musicaux, dans la dynamique du succès de U-Sing 1 vendu à près de 250 000 exemplaires,
  • le développement d’une plateforme propriétaire, intelligente et communicante, grâce aux évolutions technologiques et aux nouvelles applications apportées au Lapin Nabaztag dont la nouvelle version Karotz sera commercialisée en septembre 2010.

Le groupe dispose d’un line up très prometteur pour 2010 :

  • Sur le segment des Jeux en Ligne : Horse Star, nouveau concept de jeux multi-joueurs en direction des fans d’équitation, Crasher, Lucha Fury, et Army Defender,
  • Dans le domaine des jeux musicaux : la version 2 de U-Sing, une version U-Sing exclusive sur Johnny Halliday, une version U-Sing First Songs pour les enfants, et U-Sing Girls Night à destination des pays anglo-saxons,
  • Le lancement en Septembre, en Europe, aux Etats-Unis et Australie de Karotz V3, qui bénéficiera de nombreuses évolutions technologiques et fonctionnelles; et la mise place de « Karotz store » pour la vente en ligne d’applications et d’accessoires.
  • Enfin, des collections renouvelées sur les segments plus traditionnels de l’édition/réédition et du ludo-éducatif, ce dernier en partenariat avec Nathan.

Grâce à cette stratégie novatrice et opportune, dont la mise en oeuvre est favorisée par l’opération de renforcement des fonds propres, et avec un point mort abaissé, l’objectif de Mindscape est de renouer avec la croissance et la rentabilité opérationnelle dès le 2nd semestre 2010.

Le groupe a par ailleurs fait le choix de modifier la date de clôture de son exercice fiscal pour la porter au 31 mars, en phase avec les cycles du marché du jeu vidéo et les comparables cotés.

L’exercice 2010/2011 comptera ainsi 15 mois d’activité.
Le chiffre d’affaires du 1er trimestre de cet exercice, clos au 31 mars 2010, en retrait de 23,7%à 4,5 M€ en l’absence de nouveautés, est non significatif et ne remet pas en cause l’objectif de retour à la croissance et à la rentabilité.

Prochain rendez-vous : Publication du chiffre d’affaires du 2ème trimestre le 27 Juillet 2010 après bourse.

 

(1) Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification est en cours d’émission.


 

Mindscape renforce sa structure financière

Placement privé de 4,0 M€

Mindscape, un des leaders français de l’édition de jeux vidéo et de contenus interactifs, annonce aujourd’hui le renforcement de ses fonds propres grâce au succès de l’opération de placement privé réalisée auprès d’investisseurs qualifiés pour un montant net de 4,0 M€.

Le placement privé a été réalisé sous la forme d’une construction de livre d’ordres accélérée, auprès d’investisseurs institutionnels conformément à l’article L.411-2 du code monétaire et financier et ne comportait pas de droits préférentiels de souscription des actionnaires.

L’augmentation de capital a été décidée le 9 avril 2010 par le Directoire agissant en vertu des délégations de compétence qui lui ont été données par l’Assemblée Générale extraordinaire des actionnaires du 12 janvier 2010.

L’augmentation de capital a été réalisée avec suppression du droit préférentiel au profit (i) de sociétés et de Fonds répondant aux caractéristiques déterminées par l’assemblée générale et (ii) de la société Brainscape.

1.666.700 actions nouvelles ont été émises au prix de 2,40 € euros, prime d’émission incluse, déterminé sur la base de la moyenne des cours pondérée par les volumes des vingt (20) dernières séances de bourse précédant sa fixation diminuée d’une décote de 28,40%. Le prix de l’action a été évalué en tenant compte (i) du contexte boursier, (ii) de l’état du marché, (iii) des résultats 2009 de la société, (iv) des perspectives de redressement en grande partie axée sur une nouvelle stratégie et des activités nouvelles, (v) de l’intérêt des investisseurs pour participerà l’augmentation de capital, (vi) de la valeur de l’action rapportée aux capitaux propres sociaux et (vii) de l’incidence de l’augmentation sur la quote-part des capitaux propres par action en considération de l’intérêt des actionnaires.

Les actions placées représentent 49,2% du capital de Mindscape avant l’augmentation de capital et 33,0% du capital après. Les actions nouvelles seront assimilables aux actions existantes. Elles seront cotées sur Alternext, sur la même ligne de cotation que les actions existantes sous le code ISIN FR0010257428.

 

Mindscape renforce sa structure financière

 

Avertissement

Le présent communiqué et les informations qu’il contient ne constituent pas une offre de vente, ou de souscription de titres, ni une offre d’achat de titres en France, ni dans tout autre pays que la France.

Aucun prospectus relatif à l’offre des actions n’a été approuvé par l’Autorité des marchés financiers ou par toute autre autorité compétente d’un autre état partie à l’accord sur l’Espace Economique Européen et notifié à l’Autorité des marchés financiers ; aucune action n’a été offerte ou cédée, ou ne sera offerte ou cédée, directement ou indirectement, dans le public en France ; il n’a été diffusé ou permis que soit diffusé et il ne sera diffusé ou permis que soit diffusé dans le public en France, aucun document d’offre relatif aux actions ; ces offres, cessions et diffusions ont été et ne pourront être réalisées en France

Aucune communication, ni aucune information relative à l’émission par Mindscape des Actions ne peut être diffusée au public dans un Etat dans lequel une obligation d’enregistrement ou d’approbation est requise. Aucune démarche n’a été entreprise ni ne sera entreprise en dehors de France, dans un quelconque état dans lequel de telles démarches seraient requises. L’émission ou la souscription des Actions peuvent faire l’objet dans certains états de restrictions légales ou réglementaires spécifiques. Mindscape n’assume aucune responsabilité au titre d’une violation par une quelconque personne de ces restrictions.

A propos du Groupe Mindscape
Mindscape est un acteur international dans la production, l’édition et la distribution de jeux vidéo. La société est également leader en France dans la réédition de jeux PC et propose une gamme de jeux Casual intitulée "Casual Fever". Mindscape ouvre aussi la voie vers de nouveaux jeux en ligne communautaires. Avec l’acquisition récente des actifs de la société Violet dont le lapin Nabaztag, Mindscape devient le spécialiste des plateformes et des services sur Internet associant une nouvelle interface homme/machine. Aujourd’hui, Mindscape regroupe près de 140 personnes et est présent, grâce à ses filiales, dans les principaux pays européens : France, Angleterre, Hollande, et Australie. Mindscape est côté en continu sur Alternext by Euronext™. Plus d’informations sur www.mindscape.com

 Contacts et informations complémentaires : Mindscape Haut de page Retour

Accueil - Plan - Newsletter - Liens - A propos - Rechercher

173 connectés actuellement