Rechercher une information
 
 
  afjv.com
   
Agence Française pour le Jeu Vidéo
 
border border
  
border border
Ontario Canada
  

Digital Extremes joue pour gagner en Ontario

Le gouvernement McGuinty contribue à créer 30 emplois et à en protéger 53 à London

 

Edition du 21.04.11 
951 lectures 

 

L'Ontario remonte la pente et aide un studio de jeux vidéo employant 120 personnes à London, au sud-ouest de Toronto, à créer 30 emplois et à en protéger 53 autres.

Digital Extremes développe un moteur de jeu évolutif 3D qui automatise le travail de programmation nécessaire pour créer les nouveaux jeux vidéo 3D. La technologie réduira le temps et le coût liés à la commercialisation des nouveaux jeux, ce qui aidera Digital Extremes à augmenter son volume d'affaires et rendra le secteur des médias numériques de l'Ontario plus compétitif.

Les partenariats avec les entreprises locales sont un élément clé du plan énoncé dans le Budget de l'Ontario 2011 - Remonter la pente visant à créer et à soutenir 10 000 emplois pour les familles de l'Ontario et à renforcer les économies locales.

« Au moment où l'Ontario continue de remonter la pente, notre province peut se vanter d'offrir d'excellents avantages comme endroit pour développer des jeux vidéo : une offre dynamique de talents de premier ordre, des crédits fiscaux ciblant la recherche et le développement et les médias du secteur numérique, des liens solides avec l'industrie du cinéma et une approche proactive du soutien de l'industrie. », affirme Sandra Pupatello, ministre du Développement économique et du Commerce.

« Nous aidons Digital Extremes, une entreprise de London couronnée de succès, à gravir un échelon et à créer des emplois dans le secteur des jeux vidéo, qui croît rapidement et emploie plus de 16 000 Ontariennes et Ontariens. », déclare Khalil Ramal, député provincial, London-Fanshawe.

« Nous croyons que le moteur de jeu évolutif 3D que nous développons ici, à London, offrira une plateforme améliorée permettant aux autres développeurs de jeux vidéo à tirer profit plus efficacement des talents des créateurs de leur équipe. Cet investissement marque le début d'une nouvelle phase enthousiasmante pour notre compagnie. » conclut Michael Schmalz, président, Digital Extremes.

 

EN BREF

  • Digital Extremes investit près de 36 millions de dollars (soit 26 millions d’euros) dans le projet, y compris une subvention de 2,5 millions de dollars (soit 1,8 millions d’euros) de la Province.
  • La compagnie a été co-créatrice de la franchise primée Unreal d'Epic et a récemment participé au projet Homefront de THQ et au projet de franchise BioShock de 2K Games.
  • Le premier jeu de Digital Extremes, Dark Sector, a été lancé en 2008 et s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires.
  • L'Ontario accueille environ 1 000 compagnies de médias numériques interactifs qui injectent près de 1,5 milliards de dollars (soit 1 milliard d’euros) par année dans l'économie de l'Ontario et emploient quelque 16 000 personnes.
  • En 2009-2010, on a évalué le crédit d'impôt de l'Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques à près de 20 millions de dollars (soit 15 millions d’euros).
  • Jusqu'à présent, l'Ontario a recouvré 93 pour cent des emplois perdus pendant la récession.
  • Par suite des modifications fiscales mises en oeuvre en Ontario, les taxes sur les investissements des entreprises ont été réduites de moitié, ce qui rend la province plus compétitive et favorise la croissance des entreprises.

 

EN SAVOIR DAVANTAGE

 

Vos commentaires

Pas de commentaire
Soyez le premier à apporter votre contribution.

Connectez-vous pour poster un commentaire

Pseudo Email

Mots clés : digital extremes, ontario, crédit d'impôts, aides fiscales, canada, industrie des jeux vidéo, création d'emplois

  Haut de page Retour

Accueil - Plan - Newsletter - Liens - A propos - Rechercher

245 connectés actuellement