Menu
logo Link Digital Spirit

Guide des métiers 2020 : Développeur Web


Développeur WebLe Web est partout, et les sites, qu'ils soient marchands, informatifs, simples vitrines pour une marque ou publicitaires, font partie de la vie de tous les jours. Ces sites, il faut les concevoir, les développer, les maintenir en état de fonctionnement. La conception Web réactive, c'est-à-dire la présentation uniforme du contenu pour différentes tailles d'écran, est également un sujet important. Tout cela, c'est pour une grande partie la tâche du développeur web.Les développeurs d'applications qui se spécialisent dans les technologies web aujourd'hui doivent être en mesure de réaliser beaucoup plus que les sites statiques traditionnels. À mesure que la taille, la complexité et la dynamique des applications web augmentent, les exigences des développeurs augmentent également. Des experts en marketing et des stratèges en commerce électronique participent aussi à la conception d'un site d'envergure. Un chef de projet peut s'occuper de tout coordonner.

Informations métier
Niveau d'études Bac +2 à bac +5
Salaire mensuel brut De 2 100 € à 4 000 €

Front, back ou full-stack ?

Schématiquement, on peut identifier deux types de développeurs web. Le développeur front-end est celui qui, suivant le cahier des charges défini avec l'éditeur du site va développer toute la partie visible du site, son esthétique, ses fonctionnalités, son arborescence... en prenant soin d'implémenter toutes les normes nécessaires à un bon référencement (balises, etc.). Car sans connaissances à jour dans les domaines du référencement, du marketing en ligne ou du chat, un développeur aura bien du mal à se faire connaître. Même les meilleurs sites web sont inutiles s'ils ne sont pas trouvés par les moteurs de recherche et ne figurent pas en bonne position dans le classement. Il connaît différents langages  : HTLM 5, CCS, JavaScript. Le développeur back-end se charge, lui, de la partie non visible, mais néanmoins essentielle. Si le développeur front-end définit les cases du site, celui chargé du back-end les remplit. Il s'occupe du serveur, des bases de données, des applications pour que le site fonctionne. Pour pouvoir conserver, traiter, modifier les données et fournir des informations à jour (comme des actualités, des fiches produits, des images, des vidéos), le développeur back-end va utiliser des langages de programmation " dynamique " comme PHP, Ruby, Python, SQL et des CMS (Content Management System). Un développeur maîtrisant les deux versants " front " et " back " est appelé full-stack. Enfin, il faut garder à l'esprit que les missions d'un développeur web ne s'arrêtent pas à la livraison du site. Si le client en exprime le besoin, il peut se charger de sa formation. Il peut aussi s'occuper du support technique  : son rôle étant d'intervenir s'il y a le moindre bug et de corriger ce dernier.

Qualités requises

  • Sens de l'organisation
  • Curiosité (veille technique, tendances...)
  • Indépendance
  • Réactivité

Acquis de fin d'études

  • Maîtrise des langages de programmation :
  • PHP
  • Ruby
  • Phyton
  • C#

Paroles de professionnels : François Cornet

François CornetIl est formateur informatique. Avant de devenir auto-entrepreneur, il a travaillé dans les services informatiques de fleurons de la technologie comme Airbus ou Ariane Groupe. Il collabore depuis deux ans avec l'école Itescia, dont il est un ancien élève.

Quel est le point de départ du développement d'un site web ?

En réalité, le point de départ d'un site web peut être vraiment différent en fonction des clients et de leurs besoins. Ce qui est sûr, c'est qu'une bonne communication avec ce dernier sera souvent une condition de succès ou d'échec pour un projet. Il faut que l'équipe qui sera chargée de le réaliser s'intéresse particulièrement à l'histoire et aux objectifs du client et à sa population cible. C'est en investiguant sur ce sujet que l'équipe de développement pourra être force de proposition envers le client afin de lui procurer un produit qui répondra réellement à ses attentes. Il faut comprendre la cible pour sélectionner les technologies et les langages qui seront les plus adaptés pour les utilisateurs finaux. Il faut également être capable de challenger les besoins du client. En effet, on peut considérer que, dans la majorité des sites web et applications, seuls 20 à 30 % seront utilisés de manière intensive. Il faut donc, dès le départ, réussir à identifier les besoins qui vont correspondre à ce pourcentage afin de prioriser le développement et l'ergonomie.

Le développeur est-il force de proposition sur le " Look and Feel " du site ? Oriente-t-il la demande en fonction des contraintes techniques ?

Là encore, le projet et le client peuvent réellement impacter la marge de manoeuvre du projet. En effet, certains clients peuvent vous solliciter pour réaliser un site web et viennent avec une maquette graphique qu'on ne pourra modifier ou alors à la marge pour raison technique. D'autres clients, en revanche, vous solliciteront pour être force de proposition et trouver des solutions pour que leurs sites puissent se démarquer de la concurrence. Il faut bien comprendre que, dans le monde du web, beaucoup de métiers et de compétences différents peuvent se rencontrer. Si on s'en tient à la réalisation pure du produit sans parler de sa mise à disposition, on peut distinguer clairement quatre types de profils qui vont pouvoir intervenir : le développeur front-end (dit aussi intégrateur), le développeur back-end, le designer et le développeur full-stack.

Quel est le rôle de chacun ?

Le designer aura la charge de proposer une maquette graphique du site en utilisant des outils dédiés  ; il devra proposer une déclinaison de toutes les pages et contrôles du site comme l'apparence d'un bouton s'il n'est pas pointé, son apparence lorsque l'utilisateur placera sa souris dessus ou encore son apparence lors de l'appui sur ce dernier. Une fois la maquette dressée, interviendra le développeur front-end. C'est lui qui va " translater " la maquette au format image en site dit " statique ". Il peut lui arriver de demander au designer d'adapter la maquette aux contraintes techniques. Une fois la partie statique du site réalisée, le développeur back-end prend le relais et va créer " l'intelligence " du site et ainsi implémenter les algorithmes pouvant être nécessaires. On arrive à ce niveau à un site web dit " dynamique ". Le développeur full-stack est celui qui dispose des compétences pour assurer la partie front-end et back-end, ce qui en fait un profil très recherché car polyvalent.

Est-ce un travail solitaire ou un travail d'équipe ? Un développeur doit-il se spécialiser ?

Tout dépendra en réalité de l'envergure du projet et de ses ambitions. S'il s'agit de réaliser un site vitrine statique afin, par exemple, de présenter une discipline sportive, le travail pourra être réalisé facilement par une seule personne. En revanche, pour des sites dynamiques et d'envergure, le travail d'équipe sera souvent nécessaire.

Quelles sont les contraintes liées au développement pour smartphone ?

Elles sont multiples. Un site doit aujourd'hui être développé en gardant en tête qu'il pourra être consulté sur différents supports. Ce qui signifie que le designer devra proposer des maquettes pouvant s'adapter à chaque type de supports tout en restant le plus ergonomique possible. Le développeur front devra s'assurer que le site soit " responsive " pour répondre à ce besoin. Il ne faut pas oublier que le développeur doit aussi prendre en compte la compatibilité de tous les navigateurs disponibles sur le marché (Edge, IE, Chrome, Firefox, Opera...), ce qui peut devenir un véritable casse-tête dans certains cas de figure.

Un développeur web est-il amené à intervenir sur les jeux en ligne ?

Assurément, aujourd'hui, avec les nouvelles technologies qui ne cessent d'évoluer, il est tout à fait possible que les développeurs Web participent à ce genre de projet, même si les développeurs full-stack seront les mieux placés pour répondre à ces exigences.

Web Designer
Il ne faut pas confondre le développeur web avec le designer web. Ce dernier est en charge de l'aspect visuel du site, de sa charte graphique, depuis le choix des polices de caractères jusqu'aux illustrations, en passant par le design des boutons de commande par exemple. Si son travail est de rendre le site attractif par son aspect, il doit en permanence avoir à l'esprit les contraintes techniques que ses choix impliquent. Ce métier nécessite également une bonne compréhension de l'univers du client pour parvenir à combiner la personnalité de sa marque, un look attractif et une ergonomie simple et intuitive. À lui de rendre l'expérience utilisateur agréable et fluide. Son travail est donc à la croisée de l'artistique et du technique, car le web designer ne saurait se passer de solides connaissances informatiques.


Guide 2020 des métiers et des écoles du numériqueGuide 2020 des métiers et des écoles du numérique

Cette fiche est extraite du hors série "Guide 2020 des métiers et des écoles du numérique" édité par Jeux Vidéo Magazine disponible chez votre marchand de journaux au prix de 6,50 €. Ci-contre cliquez pour découvrir des extraits des autres métiers.

Les offres d'emploi programmeur

Fiches métiers disponibles


Plus d'informations sur Link Digital Spirit
Publié le 21 janvier 2020 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Publicité

Partager