Menu
logo

Les plus grands obstacles et défis relevés par les développeurs de VR

Financement, déconvenues puis succès… L'enquête HTC Vive 2020 réalisée auprès des développeurs de HTC Vive est riche en enseignements sur le marché de la VR grâce à leurs retours d'expérience positifs comme négatifs et leurs conseils pour réussir


Si nous voulons rester le principal promoteur de la communauté de développeurs de VR, nous devons être à l'écoute de leurs témoignages de projets réussis comme de leurs difficultés et échecs. Dans la première partie de ce post, nous avons rapporté les grandes tendances et les opportunités de ces professionnels, mises au jour par une enquête annuelle menée auprès d'eux. Ce second volet révèle les plus gros obstacles auxquels ils se sont heurtés lors dans leurs projets de VR et de quelle manière ils les ont surmontés.

L'épineuse question des équipements

A la question : "Quels sont les principaux problèmes sur le marché actuellement en termes de matériel ? ", 4 développeurs sur 10 ont pointé le coût des équipements pour les utilisateurs finaux.

Quels sont les principaux problèmes sur le marché actuellement en termes de matériel ?

Avec l'arrivée à maturité du marché, HTC Vive cherche à rendre la VR plus accessible à un plus large public. Du choix de la modularité pour notre casque Vive Cosmos à celui de l'autonomie pour notre modèle Vive Focus Plus, qui n'a pas besoin d'un ordinateur pour fonctionner, nous poursuivons cette quête afin de résoudre ce souci tant pour le grand public que pour les développeurs.

Le deuxième obstacle cité côté matériel concerne les connexions. Etonnamment, les développeurs spécialistes des équipements autonomes l'ont pointé en premier lieu, laissant penser que la nouvelle génération de casques leur pose de réels problèmes.

Outils de développement : des déconvenues

Interrogés pour nommer leur plus grosse déconvenue en matière d'outils de développement, 29% des participants ont cité les outils côté serveur (multi-joueurs/social) qui, déplorent-ils, ne sont pas assez robustes.

"Une autre étude réalisée par IDC avait montré que les jeux multi-joueurs en VR étaient globalement moins répandus que ceux sur PC, console ou plate-forme mobile. Cette idée rejoint ce qu'ont exprimé les développeurs dans notre enquête", constate Lewis Ward, Directeur de la recherche, Jeux & VR/AR chez IDC. "Les développeurs de VR pour professionnels se sont montrés les plus préoccupés par cette question épineuse, même si elle est sans doute plutôt liée à l'intégration du serveur client qu'à des difficultés au niveau des interactions sociales entre utilisateurs de VR en particulier".

La deuxième déconvenue, pour un peu plus d'un quart des sondés (26%), porte sur les limites des moteurs de jeu du commerce. Les développeurs ciblant le grand public et ceux basés en Amérique du Nord se sont montrés les plus soucieux sur ce sujet. Viennent ensuite en troisième position (24%) les outils d'interface utilisateur (UI) car "les possibilités offertes en termes d'UI disponibles sont très médiocres".

Quels sont les principaux inconvénients des outils de développement existants ?

Quels sont les principaux inconvénients des outils de développement existants?

Des freins à la monétisation

Pour 27% du panel de développeurs, une adoption limitée par le public-cible constitue l'obstacle n°1 lors de la conception et de la commercialisation d'applications de VR.

Quel est le plus grand défi ou élément dissuasif pour vous en termes de développement et de commercialisation d'applications basées sur la réalité virtuelle aujourd'hui ? Sélectionné : faible adoption par le public

Quel est le plus grand défi ou élément dissuasif pour vous en termes de développement et de commercialisation d'applications basées sur la réalité virtuelle aujourd'hui ? Sélectionné : faible adoption par le public

Un avis pas forcément partagé par la totalité du panel ; une distinction apparaît en effet entre les développeurs dédiés aux applications grand public et ceux focalisés sur les solutions pour entreprises. Les premiers citent ainsi une faible adoption comme frein davantage que les autres. Il ressort également que les développeurs de casques non autonomes sont plus préoccupés par une faible adoption que ceux développent pour des casques HMD autonomes.

"Ce fossé est peut-être dû au fait que les développeurs de VR d'entreprise pensent disposer d'un public-cible davantage assuré, ou estiment que les projets d'entreprise bénéficieront toujours d'un financement solide, à la différence de ceux côté grand public", avance Lewis Ward d'IDC.

Une faible adoption par la cible est l'obsession d'une majorité de sondés (27%). La deuxième grande préoccupation concerne les investisseurs/fondateurs de projets, plus spécifiquement lorsque les prospects sur le marché sont une source d'inquiétude (18%). Les difficultés en matière d'expérience utilisateur complètent le podium, citées par 14% du panel.

Quel est le plus grand défi ou élément dissuasif pour vous en termes de développement et de commercialisation d'applications basées sur la réalité virtuelle aujourd'hui ?

Quel est le plus grand défi ou élément dissuasif pour vous en termes de développement et de commercialisation d'applications basées sur la réalité virtuelle aujourd'hui ?

Surmonter les obstacles

A la question : "avez-vous déjà affronté ce type d'obstacles ?", plus de 52% des développeurs ont répondu par l'affirmative. Dans ce lot, 17% d'entre eux ont indiqué avoir réussi à résoudre leur problème. Nous avons mis au jour quelques-uns de leurs meilleurs conseils.

En matière de résolution de problèmes techniques, la communauté de développeurs est relativement auto-suffisante et toujours dans l'action. Cela n'a rien de surprenant : interrogés sur la partie la plus excitante du développement d'applications en VR, 41% des sondés ont cité le fait de participer à un projet totalement inédit. Cet esprit de pionnier, qui est la marque de ces développeurs de VR, les aide à venir à bout de difficultés jamais affrontées jusque-là. Voici quelques exemples fréquents pointés par le panel, pour illustrer la résolution de problèmes techniques :

  • "Nous procédons par tâtonnements, en apportant des modifications au moteur ou en ajoutant au fur et à mesure des portions de code pour corriger le problème."
  • "Nous concevons nos propres outils ou, en cas de documentation ou d'exemples indisponibles, procédons par tâtonnement."
  • "Lorsque nous nous trouvons face au cas d'une application déjà livrée dont l'expérience utilisateur est peu conviviale, nous étudions avec soin les commentaires pour rectifier le tir rapidement".

Une majorité de développeurs redoute un faible taux d'adoption par le public-cible et a pour principale obsession de convaincre les investisseurs du potentiel de retour sur investissement de son projet. Mais encore faut-il s'y prendre correctement pour obtenir ce financement, maillon essentiel du processus de développement. Les développeurs interrogés ont indiqué comment, tant dans la sphère de l'entreprise que grand public, ils réussissent à sécuriser ce soutien financier critique :

  • "Nous avons ébauché un plan d'investissement avec un Roi réaliste mais attractif. Nos efforts se sont principalement portés sur le développement du produit et son caractère novateur afin de convaincre l'investisseur de mettre son argent sur la table".
  • "Nous avons commencé par embarquer notre technologie au sein de l'entreprise afin d'améliorer la communication et réduire le besoin de se déplacer. Cette technologie a dès lors séduit par sa simplicité et sa puissance."
  • "L'essentiel est de trouver la bonne personne, quelle que soit la structure concernée, qui nous aidera à vendre notre projet".
  • "Nous passons davantage de temps à mieux connaître le client ou prospect pour lui présenter des contenus pertinents, afin de l'aider à saisir le plein potentiel de notre projet".

Dans d'autres cas, des développeurs ont compris que la meilleure stratégie consistait à prouver par la démonstration, plutôt que par la parole, afin de convaincre des investisseurs, partenaires et clients potentiels. Interrogés sur la façon dont ils avaient surmonté leur principale difficulté, un grand nombre de développeurs ont dit s'être appuyés sur la puissance immersive de la VR afin de mettre en exergue les atouts de leur travail :

  • "Nous avons fait des démonstrations et créé des prototypes gratuitement".
  • "Nous avons séduit les bons partenaires en leur donnant accès à notre technologie. Nous avons présenté une version de démo aux financiers."

Dans les cas où les développeurs n'ont pas pu obtenir de financements de l'extérieur, ils ont misé sur leur esprit de pionnier pour s'en sortir seuls :

  • "Faute de trouver des personnes pour financer notre projet, nous avons créé notre propre entreprise et travaillé pendant notre temps libre pour y arriver en l'espace d'une année."
  • "Pour l'instant, nous avons autofinancé notre projet, réussissant ainsi à mettre au point une plate-forme de VR robuste adaptée à un usage en entreprise, dotée de fonctionnalités de capture de données à des fins d'analyse de performance."

Vive sait à quel point échanger régulièrement avec la communauté de développeurs est essentiel pour bâtir un écosystème sain, qui offre la meilleure expérience utilisateur possible. Nous sommes fiers de leur soif d'innovation et de leur capacité à se mesurer à de nouveaux défis jour après jour. Du financement initial apporté par Vive X à nos partenariats Viveport, nous cherchons inlassablement à accompagner au mieux la communauté des développeurs afin de participer à la création de meilleures expériences de VR tant pour les entreprises que pour le grand public, ainsi qu'à leur mise sur le marché fructueuse.

Cette année, nous ne pourrons pas rencontrer physiquement nos partenaires développeurs lors de nos événements fétiches. Aussi, nous les encourageons à rester connectés avec nous via nos Forums de développement communautaire et de suivre l'actualité de leur domaine via le Portail dédié au développement.

Publié le 6 août 2020 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager