Menu
.
logo Link Digital Spirit

Les métiers du jeu vidéo en 2022 : Directeur artistique

Sa fonction : définir la cohérence graphique et l'identité visuelle d'une oeuvre


Les métiers du jeu vidéo en 2022 : Directeur artistiqueQuel que soit le domaine dans lequel il exerce, le Directeur artistique a une même fonction  : définir la cohérence graphique d'une oeuvre ou d'un travail dans un cadre contraint, et s'assurer que l'ensemble de la chaîne graphique respectera la direction indiquée. On le trouve donc dès la genèse d'un projet pour définir l'identité visuelle d'un produit, quel qu'il soit. Et on le retrouve une fois le projet abouti pour vérifier la cohérence de l'ensemble. Entre les deux, il aura veillé à ce que le travail de chacun corresponde à ce qu'il a défini.

Le DA - comme on l'appelle - est donc dès le départ au contact du donneur d'ordre (le client, l'initiateur du projet, celui qui le finance, celui qui l'a conçu). Il doit lui proposer, souvent sur des planches de tendances (moodboard), les grandes lignes esthétiques qui vont correspondre à ses attentes ou bien même les réorienter. Il ne doit jamais perdre de vue la dimension commerciale pour se laisser aller à une facilité esthétique.

Artiste et manager

Une fois l'univers créatif défini, le directeur artistique va devoir faire passer ses idées à l'ensemble la chaîne graphique. Pour cela, il doit non seulement être un bon manager et un excellent organisateur, mais surtout connaître l'ensemble des contraintes auxquelles sont confrontés les graphistes et designers, et toutes les équipes qui doivent travailler à partir de ses indications. Il doit donc avoir une connaissance importante de l'ensemble des logiciels mobilisés, mais être également très au fait de la gestion financière d'un projet pour pouvoir s'adapter aux contraintes budgétaires.

En bon manager, il doit également avoir un carnet d'adresses lui permettant de recruter des renforts rapidement dès que cela se révélera nécessaire.

Informations métier
Niveau d'études : Bac +3 - Bac +5 et plus
Salaire mensuel brut  : De 3 000 à 5 000 € et plus

Un métier d'expérience

Dans l'univers numérique, qu'il s'agisse des jeux vidéo, des films d'animation ou des sites Internet, la présence d'un Directeur artistique est nécessaire pour assurer la cohérence esthétique et la création d'une identité. Rares sont ceux qui commencent leur carrière en tant que directeur artistique  : il faut auparavant connaître intimement les métiers créatifs  ; souvent, les DA passent par le stade de graphiste modeleur avant de pouvoir éventuellement ensuite devenir game director d'un studio.

Qualités requises

  • Sens artistique
  • Savoir travailler en équipe
  • Être créatif
  • Être curieux
  • Avoir une solide culture générale
  • Le sens commercial est un " plus "
  • Être organisé

Acquis de fin d'études

  • Connaissance de tous les métiers du jeu vidéo
  • Maîtrise des principaux logiciels créatifs 2D et 3D
  • Notions de management

Paroles de professionnels : Vincent Chiarotto

Vincent ChiarottoDirecteur du Campus ECV Bordeaux, il développe et encadre le cursus ECV Animation & Game. Ancien étudiant de l'ECV, il a travaillé pendant plus de dix ans en 3D pour la publicité, l'animation et la télévision.

Le métier de Directeur Artistique est présent dans presque tous les secteurs de la communication visuelle. Quelle est la spécificité de ce métier dans le monde du numérique  ?

Dans l'univers de l'animation et du jeu vidéo plus précisément, le DA a un rôle primordial, puisqu'il va orienter tout le style graphique d'un film, d'une série ou d'un jeu vidéo. La particularité est notable sur l'ampleur des équipes et des projets. Un long métrage d'animation peut réunir jusqu'à 500 personnes sur une production et le DA peut avoir tout un département de création sous sa responsabilité. La complexité technique des productions exige aussi une bonne connaissance des contraintes logicielles et de leur impact sur le budget et la planification.

Comment fait-on pour définir la direction graphique d'une oeuvre dont on n'est pas à l'origine  ? Faut-il se l'approprier ou au contraire prendre du recul  ?

C'est probablement ce qu'il y a de plus dur en sortant d'école spécialisée  : accepter que nous ne sommes pas à l'initiative de tous les projets. D'où l'importance de développer des travaux en équipe, de partager les responsabilités et les décisions lorsqu'on est encore étudiant. Cela dépendra ensuite de l'expérience et de la notoriété du DA. Certains seront recherchés pour leur style moderne et original, d'autres parce qu'ils sont plus flexibles, tout dépendra du type de production et du souhait du producteur. Cela peut également dépendre du pays de création  : la France est reconnue pour sa force créative et la liberté laissée à ses artistes.

Un DA est-il présent tout au long de la chaîne de création, de la préproduction à la postproduction  ?

Oui, mais avec une intensité variable. Sa présence est déterminante sur la préproduction, qui sera très liée à la partie la plus créative des projets numériques. Par la suite, le DA sera le garant du bon respect de la bible graphique par les différents corps de métiers. Par exemple, il devra contrôler la fidélité de la modélisation d'un personnage en 3D en fonction du model sheet (vues 2D du personnage) créé par le character designer. En fin de production, il devra veiller à ce que les VFX ou l'étalonnage soient cohérents avec les ambiances validées sur les concept arts. Pour résumer, après avoir encadré et piloté la créativité, il sera garant du style graphique et de sa bonne application technique.

Dans l'univers numérique, faut-il maîtriser les outils technologiques du design et du graphisme (logiciels 3D ou texturing, par exemple)  ?

C'est un avantage certain, car dialoguer avec les départements très techniques peut devenir un enfer si on ne maîtrise pas le pipeline de production et la faisabilité de ce que l'on demande. Cependant, devant la complexité et l'évolution très rapide des outils numériques, il faut savoir s'entourer d'experts et faire une veille technologique quotidienne. Enfin, si une maîtrise pointue des logiciels n'est pas obligatoire, il faut une connaissance parfaite des termes techniques et appellations, afin d'éviter de rougir en entendant des mots tels que retopologie, rigging, blend shape ou surfacing. Une formation artistique numérique contiendra donc obligatoirement un apprentissage des logiciels assez développé.

En dehors de ses qualités créatives, le DA doit être un bon manager, voire un bon commercial. Ces fonctions sont-elles suffisamment enseignées, d'après vous  ?

Oui, mais sans trop les amplifier, car il est très rare de sortir d'une formation ou d'une école spécialisée et d'obtenir un poste de DA aussitôt. En général, il faut d'abord faire ses preuves au sein d'un studio de production en commençant dans un rôle dédié à la création graphique : character designer, concept artist, matte painter, storyboarder… C'est ensuite le statut de lead (chef d'équipe) qui sera proposé aux meilleurs éléments. C'est à ce moment que les soft skills et les capacités à bien communiquer vont faire la différence et pourront déboucher sur un poste de DA. Ces qualités étant primordiales à développer pour évoluer dans ces secteurs, la qualité de leur enseignement peut donc faire la différence.


Guide 2022 - Les métiers du numérique - Ecoles et formationsGuide 2022 - Les métiers du numérique - Ecoles et formations

Cette fiche est extraite du hors série "Guide 2022 - Les métiers du numérique - Ecoles et formations" édité par Jeux Vidéo Magazine disponible chez votre marchand de journaux au prix de 6,95 €. Cliquez sur la couverture pour découvrir des extraits des autres métiers.

Les offres d'emploi infographiste 2D 3D, monteur vidéo, animateur


Plus d'informations sur Link Digital Spirit
Publié le 22 avril 2022 par Emmanuel Forsans
Signaler une erreur

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.
  • Share
  • Follow