Menu
.
logo

Maximus Cup : Tournois pro. FIFA 2018 - League of Legends

15-16-17 décembre 2017 - Palais des congrès d'Arles


L'événement esport de France

Maximus CupMaximus Cup, le palais des congrès d'Arles devient l'arène esport

La CCI du Pays d'Arles prépare un événement esport majeur en France et en Europe, la Maximus Cup.

La Maximus Cup c'est :

  • Le plus grand tournoi League of Legends de France, notamment en terme de cash-prize : 30 000 euros assuré
  • Les meilleurs joueurs FIFA 18 s'affronteront pour gagner 4 375 euros cash-prize assuré
  • Un colloque professionnel et scientifique sur l'esport
  • Des animations tout au long du week end
  • L'annonce de la création d'un centre de formation et de R&D dédié à l'esport au sein du Cluster d'Innovation Pédagogique et Numérique à Arles

4 tournois FIFA 18 sur PS4 dans 4 communes du Pays d'Arles

  • Le 21/10 à Saint Etienne du Grès
  • Le 28/10 à Graveson
  • Le 04/11 à Tarascon
  • Le 18/11 à Port Saint-Louis du Rhône

Les 4 gagnants de chaque tournoi s'affronteront en finale du tournoi amateur FIFA 18. Ils gagneront leur sélection au tournoi pro.

Tournoi League of Legends

Tournoi LOLSamedi 16 et dimanche 17 décembre

Un tournoi avec 30 000 € de cash prize garanti.

League of Legends est un jeu compétitif, qui mélange l'intensité trépidante des jeux de stratégie en temps réel avec des éléments de jeu de rôle. Deux équipes de puissants champions, chacun avec un design et des compétences uniques, se heurtent de front sur de nombreux champs de bataille et dans des modes de jeu variés. Avec une liste de champions en expansion permanente, des mises à jour fréquentes et des événements compétitifs florissants, League of Legends offre des parties sans cesse renouvelées aux joueurs de tous niveaux. C'est également le jeu le plus joué au monde avec ses 12 millions de joueurs actifs par jour.

16 équipes

  • 2 équipes sélectionnées dans le tournoi organisé par le réseau des Meltdown Esports Bar à travers toute l'Europe
  • 2 équipes sélectionnées dans un tournoi en ligne
  • 12 équipes invitées parmi les plus prestigieuses d'Europe dont :

Millenium : La structure triple championne de France en titre.

  • LDLC : Présente dans le top 3 de la scène française depuis quelques années maintenant et ne compte pas s'en tenir là. LDLC a récemment remporté le tournoi Clash of Nations avec la son nouveau coach YellOwStaR.
  • Asus ROG School est un centre de formation pour joueurs professionnels de League Of Legends, créé début 2017.
    Top 2 DH Valencia 2017 - Top 1 Geneva Gaming Convention.
  • Gamers Origin : L'équipe a brillé cette année dans de nombreuses manifestations dont Lyon Esports, Gamers Assembly, Underdogs… L'équipe qui s'est vite hissée parmi les meilleures équipes françaises arrive à la Maximus Cup en tant que sérieux prétendant au titre.
  • Helios Gaming : 1ère place Gaming Winter Fest 2017.
    2ème place Montpellier eSport Show 2017.
    3ème place Lyon eSport X, tournoi élite
  • GentSide : Une équipe récente qui va jouer les premiers rôles. Cette équipe a l'appui dans le suivi notamment de la communauté Beyond the Rift, première communauté dédiée à League of Legends en France avec 220K fans.

Tournoi FIFA avec 4375 € de cashprize

Samedi 16 et dimanche 17 décembre

32 Joueurs dont 4 issus des tournois amateurs organisés sur le territoire du Pays d'Arles

Quelques-uns des joueurs invités ayant déjà confirmés leur présence

  • Jason De Villers (Ego) Vice-Champion de Belgique 2017
  • Anthony Rocchetti (Ego) Champion de Belgique 2017
  • Quentin (Royal Excel Mouscron) Vice-champion de Belgique 2016 sur PS4
  • Jose Soares (For The Win) Champion Espagne et Portugal
  • Gabriel Llaho (Empoli) Italie
  • Jordan Camus - Finaliste championnat de France ESWC
  • Zacharia Dinar (Supremacy) Top 3 UTQF
  • Maxime Manzone (redWorld) Top 4/8 Championnat de France / Top 3/4 Orange e-Ligue 1
  • Guewen Masson (Stade Rennais) Finaliste Monaco Esports / Top 4 PGW / Top 5 Orange e-Ligue 1
  • Marvyn Robert - Quart Finaliste ESWC FIFA18
  • Alexandre Hernandez (LDLC) Joueur Pro - Vice-champion de France FIFA 16 - Top 5 Football League - Représentant de l'OM à la Orange e-Ligue 1 session d'hiver
  • Wissam Abou Ahmed (LDLC) Finaliste Régionale FIFA eWorld Cup ROW
  • Alex Martin (Supremacy) Champion SLE 2016 / Top 7/8 Finale Orange e-Ligue 1
  • Olivier Comont (Vitality) Champion eFootball League 2016 / Champion ESWC France 2015 / Champion Playstation+ League 2016

Concours de cosplay

Samedi 16 et dimanche 17 décembre

Elément incontournable de toutes les conventions et événements vidéo-ludiques, le cosplay est une discipline artistique permettant à ses pratiquants d'incarner leur héros favori. Qu'ils soient issus de jeux vidéo ou plus généralement de la Pop Culture, chaque cosplay demande de nombreuses heures de recherche et d'artisanat dans l'optique d'émerveiller le public et surtout… le jury !

Tous les cosplayers sont conviés à venir défiler pour interpréter leur personnage et faire découvrir leur costume et passion !

Le concours est ouvert à tous et récompense les plus beaux cosplays.

  • Concours de design
  • Village Partenaires
  • De nombreux exposants

Colloque scientifique, médical et marketing "esport & business"

Vendredi 15 décembre

En organisant ces évènements, la CCI du Pays d'Arles affiche sa volonté de créer une formation diplômante dédiée au sport électronique, portée par ses centres de formation.

Les intervenants

  • Stephan Euthine, Président France ESport
  • Jean-David Ciot, Maire de Puy-Sainte-Réparade, Ancien député, Py Consultants (Intelligence Economique)
  • Damien Rubio, Burn Controllers
  • Sébastien Sadosky, à l'origine de l'équipe Millenium
  • Stéphane Sotto, CEO Aix-Marseille French Tech
  • Fabien "Neo" Devide, Co-Fondateur Vitality
  • Yellow Star, coach de l'équipe LDLC
  • Manuel Amoros
  • Florian Deverriere, CEO Osteo Gaming, Ostéopathe DO
  • Hadrien Poujol, Président de la Fédération Française de Course Camarguaise, ancien raseteur 3 fois vainqueur de la Cocarde d'Or
  • Nicolas Besombes, Postdoctoral Research Fellow, Laboratory SEP (EA 7370), Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance (INSEP), Esports Research and Studies, Laboratory TEC (EA 3625), Paris Descartes Sports Faculty, Sorbonne Paris Cité
  • Mathieu Lebescond de Coatpont, Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Lille - D.E.A. de Droit Communautaire et International - D.E.S.S. de Droit des Affaires Maritimes
  • Xavier Oswald, esports Daily News
  • Cyril Michel, manager des équipes professionnelles MisfitsGG sur les Overwatch et CS : GO

Programme du colloque

  • Table ronde 1 : Esport, jeunesse et territoire
  • Table ronde 2 : Préparation mentale et physique du esportif de haut niveau
  • Table ronde 3 : L'ESport doit-il devenir un sport ?
  • Table ronde 4 : L'ESport, organisation, communication & presse
  • Table ronde 5 : L'économie du sport électronique
  • Table ronde 6 : Esport et études

Esport, un marché à fort potentiel, qui pourrait atteindre 3 milliards d'euros d'ici 2021

eSportL'esport, en passe de devenir un véritable phénomène de société, est un marché émergent dont les revenus, encore limités aujourd'hui, sont en forte progression : ils pourraient atteindre 3 milliards d'euros d'ici 2021, représentant ainsi 4% du marché du jeu vidéo, et dépasseront les 10,5 milliards d'euros en 2030, avec une croissance annuelle moyenne sur la période de 37,6%. Son audience passera de 240 à 410 millions de personnes en 2021.

L'esport est un marché émergent dont les revenus, réduits aujourd'hui, n'augurent pas de l'importance qu'il sera amené à prendre d'ici 10 ans. Il fait partie des segments connexes du jeu vidéo, que les éditeurs les plus ouverts à l'innovation d'usage et à l'expérience utilisateur investiguent désormais très sérieusement (EA, Activision-Blizzard, Valve Software) au point d'orienter durablement leur stratégie éditoriale. Ceux qui le négligent pourraient passer à côté d'un levier de croissance significatif et durable.

Le modèle économique de l'esport et sa monétisation se sont mise en place hors du contrôle des ayants droit. La communauté des joueurs s'est chargée d'instaurer ses propres règles et ses propres modèles économiques.

Désormais, les ayants droit, à commencer par les éditeurs de jeux, entendent reprendre la main dans la perspective de capter tout ou partie de la valeur générée par leur contenu.

Depuis 3 ans, l'esport attire l'attention au-delà de son microcosme et apparaît sur le radar de nombreux acteurs dont l'activité est plus ou moins proche de l'industrie du jeu vidéo : médias et TV, groupes de communication, grandes marques de consommation, casinos. Cet attrait vient de la prise de conscience, plutôt soudaine, de l'importance du phénomène auprès de plusieurs générations de joueurs mais surtout auprès des millenials ou digital natives.

Le jeu vidéo faire partie de la culture de cette génération. Elle a adopté le jeu vidéo comme une activité régulière de loisirs et l'a façonné pour lui donner une forme compétitive qui correspond à ses aspirations.

L'esport capte l'attention d'une partie de ces jeunes consommateurs dont les habitudes de loisirs liés à l'image s'éloignent très nettement de celles de leurs aînés. Les annonceurs peuvent donc s'adresser aux millenials au travers des événements d'esport. Par ailleurs, l'esport fournit des éléments pour comprendre le comportement d'une partie de cette génération née avec Internet et pour laquelle le numérique n'est pas une innovation.

L'industrie du jeu vidéo, un écosystème particulièrement florissant

Compétition eSport2017 est une année historique pour l'industrie du jeu vidéo. Avec un chiffre d'affaires de 1,29 milliards d'euros sur le premier semestre et une croissance de 14% sur les 6 premiers mois, la fin d'année d'annonce exceptionnelle. L'ensemble des écosystèmes - Console, PC Gaming et Mobile - participent à cette dynamique.

Faire de sa passion un métier

A la frontière entre création artistique et innovation technologique, le secteur du jeu vidéo est de plus en plus reconnu par les Français. En effet, 86 % d'entre eux considèrent le jeu vidéo comme étant un secteur innovant et 80 % que les créateurs de jeux vidéo sont des artistes.

Et parce que l'industrie du jeu vidéo est un secteur professionnel à part entière, la CCI du Pays d'Arles va mettre en place un centre de formation et de R&D dédié à l'esport au sein du Cluster d'Innovation Pédagogique et Numérique, à Arles.

Informations et réservations

Publié le 11 décembre 2017 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Publicité

Partager