Menu
.
logo Link Digital Spirit

Guide des métiers 2018 : Développeur Web

Le métier de développeur web se révèle aussi passionnant que riche en opportunités de carrière


Les préjugés à l'égard du développeur Web naissent d'une ignorance de sa fonction et de l'angoisse suscitée par les langages de programmation. Ce métier couvre pourtant un ensemble de tâches essentielles non seulement au référencement d'un site mais tout simplement à son bon fonctionnement.

Développeur WebÀ l'instar du métier de programmeur, celui de développeur Web fait peur ! Trop complexe, trop abstrait… Des préjugés qui perdurent depuis de nombreuses années. Pourtant, depuis les débuts du Net, le métier a radicalement évolué et se révèle aussi passionnant que riche en opportunités de carrière. C'est d'autant plus vrai que l'appellation "développeur Web" regroupe en fait deux spécialisations très différentes : développeur Front-End et développeur Back-End.

Développeur Front-End : la face émergée de l'iceberg

Le développeur Front-End est le programmeur en charge de toute la partie visible d'un site. C'est grâce à son travail que les fenêtres s'affichent aux bons endroits, que les boutons et autres liens ouvrent une nouvelle page, ou que vous pouvez ajouter, dans votre propre site, les services de Google Maps ou de AccuWeather… Pour ce faire, le développeur Front-End doit parfaitement maîtriser les deux principaux langages du Web : HTML5 et CSS3. En effet, c'est en utilisant conjointement ces deux technologies que le développeur Front-End réussira à reproduire la mise en page et les fonctionnalités visibles (scroll de pages, fenêtres pop-up, slideshow…), définies dans le cahier des charges réalisé par le chef de projet et/ou le Web designer. Néanmoins, maîtriser HTML5 et CSS3 ne suffira pas à un développeur Front-End pour s'imposer sur le marché du travail. En raison des normes établies par le W3C (World Wide Web Consortium, l'organisme de régulation des standards du Web), le développeur Front-End est en outre grandement responsable du référencement du site. En effet, il suffit que certaines des normes les plus importantes (méta description, balises alt, non utilisation de Flash…) ne soient pas respectées pour que le site perde d'importants points de référencement. Enfin, si les compétences en HTML5 et CSS3 suffisent à prétendre à un poste, le développeur Front-End a tout intérêt à se former au JavaScript. Ainsi, il pourra travailler sur des projets plus ambitieux et, par conséquent, prétendre à des rémunérations plus élevées.

Développeur Back-End : le cerveau d'un site web

Alors que le développeur Front-End se charge de la partie visible du site, le développeur Back-End est, lui, responsable de son fonctionnement. Il met en place l'environnement du site Web en configurant les serveurs, les bases de données et les applications Web. Ainsi, lorsqu'un utilisateur se connecte à un site, c'est grâce au travail du développeur Back-End que les bonnes informations sont récupérées. Il en va de même pour chacune des requêtes que réalisera l'utilisateur ou nécessaires au bon fonctionnement du site.

Pour remplir parfaitement sa mission, le développeur Back-End se doit de maîtriser plusieurs langages de programmation, en plus du HTML5 et de CSS3. En effet, on ne communique pas de la même façon avec une base de données, un serveur ou une API. Le développeur Back-End doit donc parfaitement connaître des langages comme PHP, SQL, Python et Ruby. Mais ce n'est pas tout ! Il doit aussi être capable de travailler (et donc de développer) dans des environnements tels que CakePHP, Symfony ou CodeIgniter, qui sont parmi les plus couramment utilisés. Bien évidemment, avec le développement de CMS tels que WordPress, Drupal ou PrestaShop, un développeur Back-End doit bien connaître l'architecture de ces solutions, qu'il aura régulièrement l'occasion de personnaliser pour des clients souhaitant des projets moins coûteux.

Développeur Web
Durée des études : 2 ans
Salaire annuel : entre 25 000 € et 40 000 €

Eric LalitteParoles de professionnel : Eric Lalitte

Directeur de l'école In'Tech de Paris.

On parle de développeur Front et de développeur Back. Quelle est la différence ?

Un développeur Front-End sera chargé de la partie la plus visible d'un site, celle qui est présentée à l'utilisateur final quand il navigue. Le développeur Back-End aura quant à lui la charge de la partie dite "métier" qui gère le traitement des données, la partie applicative, et potentiellement les interactions avec d'autres applications. A titre de comparaison, le développeur front gère la partie visible de l'iceberg et le développeur Back ce qui l'est moins. Au niveau Front-End, le développeur est confronté à des problématiques d'ergonomie ou de design, là où celui s'occupant du Back-End se heurte à des soucis de volumétrie, d'accès aux données, de calcul distribué, etc.

Quels langages un développeur Web doit-il maîtriser ?

Ce métier a beaucoup évolué ces dernières années, notamment grâce aux énormes évolutions qui ont été poussées par les entreprises GAFA de la Silicon Valley, souvent pour leurs propres besoins. De nouveaux langages sont apparus, de nouvelles technologies, de nouveaux frameworks, de nouvelles méthodes aussi. Le métier s'est clairement complexifié. On parle maintenant de développeur full-stack, développeur Web qui est capable de traiter chacune des étapes de traitement d'un projet web, architecture logicielle, Back-End, Front-End, voire même devops quand il prend en charge la partie infrastructure. Il doit aussi avoir des compétences dans les outils de gestion de projet moderne et méthodologies associées, agilité, Scrum, Kanban, etc. Au-delà du couple basique HTML5-CSS3, nous sommes passés d'un PHP vieillissant à une forte culture autour de langages plus puissants en termes de possibilités comme Javascript, Java ou C#. Au-delà des langages, viennent aussi les frameworks, véritables environnements de développement censés simplifier la vie des développeurs, les Symfony, Laravel, AngularJS, ReactJS, Vue.js ou autres .Net core viennent révolutionner leurs façons de faire quotidiennes.

Le métier de développeur Web est-il accessible à tous ?

Oui, car dans un premier temps, un développeur Web peut faire ses armes en ne touchant que des aspects simples de la programmation. Cependant, le chemin peut être long et complexe avant de faire partie de la famille des développeurs full-stack. Il est souvent plus réaliste de se spécialiser dans un domaine et d'avoir une vision full-stack en n'étant jamais vraiment spécialiste de l'ensemble de la chaîne de traitement. Comme dans beaucoup de métiers, il y a des étapes à atteindre au fur et à mesure de son apprentissage et de sa pratique.

Vos étudiants trouvent-ils facilement du travail après leurs études ?

Oui, le marché de l'informatique est toujours très porteur et les compétences acquises par nos étudiants leurs permettent de trouver très facilement un emploi dans des domaines qui leur correspondent.

Avez-vous un conseil pour les futurs étudiants ?

Intéressez-vous à votre métier et pratiquez, allez plus loin que ce qui vous est enseigné, la passion vient en pratiquant !


Guide des métiers et des écoles du numériqueGuide des métiers et des écoles du numérique

Cette fiche est extraite du hors série "Guide des métiers et des écoles du numérique - 2018" édité par Jeux Vidéo Magazine disponible chez votre marchand de journaux au prix de 5,95 € ou sur commande sur : omakebooks.com. Cliquez ci-contre pour découvrir des extraits des autres métiers.

Offres d'emploi et de stage en programmation


Plus d'informations sur Link Digital Spirit
Publié le 4 janvier 2018 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Publicité

Partager