Menu
.
logo

Unicef : Appel aux gamers du monde entier - Une levée de fonds d'un nouveau genre


Du 2 février et jusqu'au 31 mars 2018, Unicef et l'agence de publicité Betc réinventent le don gratuit avec l'opération Game Chaingers, la première levée de fonds humanitaire au moyen d'une cryptomonnaie, l'Ethereum.

La genèse de ce projet part d'un constat : la guerre en Syrie est la crise humanitaire la plus effroyable de ces vingt dernières années. Depuis 7 ans, les enfants syriens sont plongés au cœur d'un conflit qui dépasse les frontières de leur pays. Cette crise représente la plus grande urgence humanitaire contemporaine, mais aussi paradoxalement l'une de celles qui reçoit le moins de soutien.

Aujourd'hui, les organisations doivent de plus en plus compter sur les contributions volontaires. Le recrutement des donateurs est un challenge important, les mêmes personnes étant toujours sollicitées et généralement de la même manière. Ce n'est pas un scoop mais une constatation : la population de donateurs vieillit, 71,6% des donateurs ont plus de 50 ans. L'objectif pour Unicef a donc été de sensibiliser une nouvelle cible de donateurs en faisant évoluer le mode de collecte du don !

Game Chaingers est une levée de fond d'un genre nouveau, la première réalisée grâce à la blockchain d'une cryptomonnaie, l'Ethereum. Une solution différenciante adressée et portée par une nouvelle catégorie de donateurs : les 711 millions de gamers du monde et la communauté de l'eSport, mais aussi toute personne possédant un ordinateur muni d'une carte graphique.

Faire un Don gratuit et indolore grâce à Game Chaingers.

Le projet Game Chaingers se traduit par une plateforme qui agrège la puissance de calcul de toutes les cartes graphiques des gamers dans le monde, afin de "miner" et générer de l'Ethereum au profit d'Unicef. L'idée est de mettre à contribution un maximum de cartes graphiques de PC dans le monde afin de générer des fonds par le minage d'une crypto-monnaie. Une petite révolution en soi car grâce au travail de leurs cartes graphiques, les donateurs n'ont plus besoin de donner le moindre euro pour soutenir l'action d'Unicef.

C'est quoi l'Ethereum ? Et le minage ?

L'Ethereum, comme les autres cryptomonnaies, fonctionne de façon décentralisée : les transactions d'Ethereum entre invidus sont validées, non pas par des tiers de confiance centraux (comme des banques), mais par un réseau d'ordinateurs de particuliers ou de professionnels qu'on appelle des "mineurs". Ainsi, et pour avoir dédié une partie de la puissance de calcul de leurs ordinateurs (en particulier de leur cartes graphiques) au bon fonctionnement du réseau, les "mineurs" sont récompensés en Ethereum : c'est ce qu'on appelle le "minage".

La cryptomonnaie minée par les participants ira directement sur le portefeuille d'Unicef et le solde pourra être vérifié publiquement à n'importe quel moment.

Qui peut participer ?

Pas besoin d'être un pro-gamer…Toute personne ayant un ordinateur muni d'une carte graphique. Il suffit simplement d'installer le logiciel de minage de l'opération. Dès lors, chaque donateur pourra lancer et arrêter ce logiciel aux moments où il le souhaite pour générer de l'argent pour Unicef. Cette méthode se veut non contraignante, car le temps de "minage" n'est pas imposé : c'est au participant d'en décider.

Comment participer concrètement ?

  1. Aller sur le site www.chaingers.io et découvrir l'opération
  2. Télécharger le logiciel de minage qui aura été préconfiguré pour chaque participant
  3. Lancer le logiciel pour miner aux moments voulus

Unissons nos forces pour la bonne cause avec Unicef !

Publié le 5 février 2018 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Bao
Bao
5 février 2018
Répondre
Merci pour votre soutien, c'est top !
Oxy
Oxy
5 février 2018
Répondre
Donc, on consomme de l’électricité (polluante !) pour générer des fonds pour l'Unicef !

C'est du n'importe quoi !

Préférez faire des dons aux petites associations qui font du concret contrairement aux grosses assos "humanitaire" qui font plus de placements financiers que de réels actions.
Poster un commentaire

Partager