Menu
logo

2018, année des jeux en réalité augmentée (RA) ?


Plusieurs titres majeurs sont sur le point d'être publiés - comme Jurassic World Alive, Ghostbusters World ou encore The Walking Dead : Our World. Mais comment expliquer le temps qu'il a fallu au reste du secteur pour marcher dans les pas du succès phénoménal de Pokémon GO ? App Annie, référence mondiale des données pour l'app-économie, fait le point sur le phénomène des jeux en réalité augmentée et les prochaines tendances.

Dans cette étude, nous verrons comment Niantic, le développeur de Pokémon GO, a pu conserver si longtemps son avance, les facteurs qui ont permis l'entrée de nouveaux acteurs sur le marché et les conséquences pour l'avenir du gaming mobile.

Niantic, le pionnier

Pokémon GO est l'un des jeux les plus emblématiques de tous les temps. En mars 2018, presque 2 ans après sa sortie, Pokémon GO reste le 8ème jeu mobile le plus joué au monde sur iPhone et Android.

C'est d'autant plus notable que dans l'app économie, où un succès est très rapidement imité, la formule de Pokémon GO reste pour l'heure unique en son genre. Quels sont les facteurs qui expliquent le retard des concurrents et quelles sont les leçons que nous pouvons tirer de l'incroyable succès de Niantic ?

Géolocalisation, géolocalisation Et géolocalisation

Système de géolocalisation de NianticMême si la franchise Pokémon et la réalité augmentée sont toutes deux au coeur de l'expérience Pokémon GO, le jeu doit avant tout son succès à une exploitation ingénieuse des données environnementales.

L'incroyable système de géolocalisation de Niantic a permis au développeur de promouvoir des enseignes comme Starbucks auprès des joueurs

Il était essentiel pour le gameplay de recueillir des données environnementales aussi fiables, précises et pertinentes que possible - comment oublier l'incroyable cohue provoquée par l'apparition impromptue d'Aquali dans les allées de Central Park ? En encourageant les joueurs à se rendre dans des endroits sponsorisés par des enseignes comme Starbucks, McDonald ou Sprint, Niantic a recueilli jusqu'à 0,5 dollar par visite. N'oublions pas que l'éditeur partait avec une longueur d'avance dans le domaine du traitement des données géolocalisées.

En effet, l'entreprise était à l'origine une startup de Google. Son fondateur, John Hanke, dirigeait auparavant le département de géolocalisation de Google où il développait des produits comme Google Maps, Google Earth et Street View. Un bagage impressionnant qui a permis à Niantic d'affiner sa maîtrise de la géolocalisation et des données environnementales sur des titres comme Field Trip et Ingress, les prédécesseurs de Pokémon GO. C'est d'ailleurs cette expertise qui a rendu le gameplay de Pokémon GO quasi inimitable.

Les annonces effectuées cette année à l'occasion de la Game Developers Conference laissent à penser que Niantic pourrait avoir du souci à se faire.

L'API Google Maps se met à la page

Lors de la dernière Game Developers Conference, Google annonçait en effet son intention d'ouvrir son service Maps aux éditeurs de jeu via une extension de son API. Une nouvelle interface que comptent bien exploiter les prochains titres du genre, dont Jurassic World Alive, Ghostbusters World et The Walking Dead : Our World.

Jurassic World AliveGhostbusters World Walking Dead: Our World

La nouvelle API de Google permettra le développement des très attendus Jurassic World Alive, Ghostbusters World et The Walking Dead : Our World

L'API de Google permet aux développeurs d'accéder à une carte 3D personnalisable basée sur le moteur Unity, qui propose des millions de bâtiments, de routes et de centres d'intérêt personnalisables en 3D. Elle contient également des informations sur des points d'intérêt particuliers - comme des monuments ou des entreprises - que les développeurs peuvent mettre à profit pour nouer d'éventuels partenariats.

Google Maps éditées dans le moteur Unity Les cartes Google Maps éditées dans le moteur Unity permettent aux développeurs de déplacer ou d'ajouter des objets à leur guise.

Ces cartes étant stockées dans les serveurs de l'infrastructure Google Maps, elles peuvent supporter un très grand nombre d'utilisateurs simultanés. Un atout non négligeable qui permet de réduire l'instabilité dont souffrent la plupart des jeux au moment de leur sortie, quand un nombre important de joueurs tente de se connecter au serveur pour accéder à une même carte en simultané.

Cette API semble être un outil extraordinairement puissant, qui permettra à de nouveaux développeurs de proposer des fonctionnalités qui étaient réservées jusqu'à présent à Niantic.

Pokémon GO, en passe d'être détrôné ?

Au sommet de sa gloire, Pokémon GO comptait plusieurs centaines de millions d'utilisateurs à travers le monde - un marché potentiel immense pour l'industrie du jeu mobile. Mais n'oublions pas que Pokémon GO était avant toute chose, un phénomène culturel combiné à une nouvelle technologie. Il est peu probable que les nouveaux jeux enflamment autant l'imaginaire collectif. La réalité augmentée étant aujourd'hui plus répandue, elle ne suscite plus autant d'engouement qu'auparavant, et la popularité des franchises à paraître ne suffira peut-être pas à leur assurer le même succès.

Toutefois, même si ces nouveaux titres ne connaissent pas le succès hors norme de Pokémon GO, le marché potentiel des jeux géolocalisés reste gigantesque. En témoignent les millions de joueurs qui sont restés fidèles à Pokémon GO des mois, voire des années après sa sortie.

Une bonne nouvelle pour le secteur du jeu mobile ! La chasse aux fans de jeux en RA sera féroce. Gageons qu'une pléthore de fonctionnalités inédites et expérimentales verra le jour alors que les développeurs tenteront de tirer leur épingle du jeu en créant des expériences toutes plus innovantes les unes que les autres. Des changements que les jeux à paraître ont déjà commencé à adopter :

  • Jurassic World Alive met en scène des combats de dinosaures - une mécanique de jeu très attendue par de nombreux fans de Pokémon GO.
  • Dans Ghostbusters World, les joueurs devront scanner les environs en quête de fantômes grâce à leur compteur d'énergie PsychoKinétique, avant de les affaiblir et de les capturer à l'aide de leur pistolet à protons.
  • Walking Dead : Our World oppose le joueur à des hordes de zombies dans le monde réel, avec des armes réalistes, aux côtés de personnages clés de la franchise.

Nous sommes en passe d'assister à une véritable explosion des nouveaux gameplays - une révolution pour le secteur.

Autre nouveauté, et non des moindres, Niantic va faire une nouvelle entrée dans la catégorie des jeux en RA. Le prochain jeu du développeur, Harry Potter : Wizards Unite, sera lancé sous la marque Portkey Games - le nouveau label du studio Warner Bros - et fera sa sortie dans les mois à venir. Inspiré de l'une des plus célèbres sagas au monde et vraisemblablement lancé en même temps que Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, le titre promet de faire de l'ombre aux nouveaux jeux développés avec l'API Google Maps. Autant dire que les studios concurrents devront rivaliser d'ingéniosité pour détrôner Niantic sur le marché de la réalité augmenté !

Pour obtenir plus d'analyses sur le marché des apps, téléchargez gratuitement notre Rétrospective 2017, l'étude sur l'app économie en laquelle l'industrie a le plus confiance. Si vous souhaitez consulter certaines données du marché des apps par vous-même, inscrivez-vous ici pour utiliser notre outil gratuit.

Publié le 21 mai 2018 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager