Menu
logo France eSports

1ers résultats du baromètre de l'esport en France


France Esports, association regroupant les acteurs majeurs de l'esport, présente son premier baromètre réalisé par Médiamétrie auprès de 4000 internautes de 15 ans et plus. Ce baromètre a été présenté à Mounir Mahjoubi, Secrétaire d'Etat chargé du Numérique auprès du Premier Ministre.

Quelle est l'ampleur de l'esport en France ? Qui sont les consommateurs et quels sont leurs usages, leurs pratiques ? Quels sont les jeux les plus pratiqués et streamés ?

Baromètre France eSports 2018

Consommateurs d'esport : Ensemble des internautes ayant déjà regardé de l'esport sur Internet, à la télévision ou lors d'un évènement directement sur place.
Pratiquants d'esport : Ensemble des esportifs de loisirs et amateurs.
Esportifs de loisirs (sans enjeu) : Ensemble des pratiquants s'étant confrontés à d'autres joueurs par l'intermédiaire d'un jeu vidéo (PvP) en dehors de tout classement (ranked, ladder) et toute compétition en ligne ou en LAN.
Esportifs amateurs (avec enjeu) : Ensemble des pratiquants s'étant confrontés à d'autres joueurs dans le cadre de parties leur permettant de se positionner parmi les autres joueurs de monde (ranked, ladder) ou lors de compétitions en ligne ou en LAN.

Esportifs, qui êtes-vous ?

5 500 000, c'est le nombre d'internautes français consommateurs d'esport - ayant déjà regardé de l'esport sur Internet, à la télévision ou lors d'un événement - soit 12%. Aux côtés des spectateurs, on retrouve les joueurs : en juillet 2018, on en recensait un peu plus de 2 millions, qui se répartissent entre esportifs amateurs et esportifs loisirs.

Question parité, on compte 72% d'hommes et 28% de femmes. Etonnant ? Pas vraiment pour Stéphan Euthine, Président de France Esports : "la faible représentation féminine n'est pas une surprise et confirme d'autant plus l'importance de s'engager sur le terrain de la mixité dans ce secteur, c'est un enjeu essentiel de notre association."

Contrairement aux idées reçues, regarder de l'esport n'est pas une activité réservée aux plus jeunes : les 35-49 ans sont en effet la tranche d'âge la plus consommatrice ; ils représentent 1/3 des téléspectateurs, contre un quart environ pour les 15-24 ans et les 25-34 ans. Autre fait qui peut surprendre, la part des CSP + qui représente 30% des téléspectateurs.

Profil des consommateurs d'esport

Plutôt joueurs ou spectateurs ?

Dans les deux cas, on retrouve des similitudes. Parmi ceux qui préfèrent visionner l'esport c'est avant tout pour admirer les compétences des joueurs (38%), se distraire et se divertir (37%) et apprendre des stratégies et techniques liées au jeu. Pour les joueurs, le plaisir est indéniablement la principale motivation (68%).

Dans le top 3 des compétitions les plus suivies par les amateurs, on retrouve les arènes de bataille, suivies par près de 2 amateurs sur 3, comme par exemple LoL. Le podium est complété par les jeux de sport - Fifa en tête - et par les jeux de tirs, dominés par Call of Duty, avec près d'1 d'esportif amateur sur 2 qui s'y intéresse.

Les compétitions suivies par les esportifs amateurs

Esportifs amateurs qui ont suivi au moins une compétition d'esport au cours des 12 derniers mois.
Esportifs amateurs (avec enjeu) : Ensemble des pratiquants s'étant confrontés à d'autres joueurs dans le cadre de parties leur permettant de se positionner parmi les autres joueurs de monde (ranked, ladder) ou lors de compétitions en ligne ou en LAN.

Dans un ordre différent, ces 3 jeux sont aussi les plus populaires auprès des pratiquants d'esport*.

Les jeux des pratiquants d'esport

Pratiquants d'esport : Ensemble des esportifs de loisirs et amateurs.

Adieu, les clichés autour du gamer

Les pratiquants d'esport ne font pas que jouer, ils pratiquent des activités physiques et culturelles. Et même plus que la moyenne des internautes Français !

Au cours des 6 derniers mois, 95% sont sortis dans des bars / restaurants, 77% ont lu au moins un livre, 69% ont pratiqué une activité physique, 63% sont allés au musée et 60% sont allés à un concert.

Les activités physiques et culturelles des pratiquants d'esport

Les pratiquants d'esport sont significativement plus nombreux à avoir une activité physique et culturelle que l'ensemble des internautes interrogés.

Notes et références

* Les pratiquants d'esport sont les esportifs loisirs et amateurs ainsi que les quelques professionnels.

Données recueillies et analysées par Médiamétrie.
Etude réalisée sur Internet du 26 avril au 14 mai 2018.
Echantillon de 4 090 internautes de 15 ans et +, représentatif de la population d'internautes vivant en France.


Plus d'informations sur France eSports
Publié le 27 septembre 2018 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager