Menu
logo

FEFFS 2018 - Palmarès de la section Jeux Vidéo et Réalité virtuelle

11 ème édition du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg du 14 au 23 septembre 2018


Nous sommes très heureux de vous annoncer le palmarès Jeux Vidéo et Réalité Virtuelle !

Octopix : Nine Witches, Family Disruption de Diego Canepa

Nine Witches, Family Disruption de Diego CanepaArgentine - www.ninewitches.com

Décerné par Doc Géraud, Matthieu "Boulapoire" Hurel, Sophie "Force Rose" Krupa, Bounthavy Suvilay
Et si les nazis avaient mis la main sur des armes d'origines paranormales ? Combattez une mystérieuse division SS, découvrez les secrets les plus occultes dans ce jeu d'aventure et utilisez vos pouvoirs psycho-kinétiques pour gagner la guerre !

Jeu argentin de l'initiative d'un seul homme ou presque : Diego Canepa.
Le jeu était encore en développement quand son créateur a appris qu'il était retenu pour la compétition de l'Indie Game Contest. Canepa a travaillé d'arrache-pied durant un mois pour délivrer une version stable et finalisée de son projet. Présenté en exclusivité mondiale lors du FEFFS, le jury a été conquis par ce jeu d'aventure loufoque au scénario passionnant, qui mêle grande Histoire et surnaturel.

Prix du public : The Textorcist (Studio : Morbidware)

The Textorcist (Studio : Morbidware)Italie - www.facebook.com/morbidware

The Textorcist est un savant mélange de shoot'em'up et de récitations de psaumes. Suivez le quotidien de Ray Bibbia, un exorciste privé décadent, en charge d'expurger le Mal de petites filles possédées ou de punks hostiles. Esquivez les tirs ennemis et tapez les versets pour éliminer vos ennemis.

Oeuvre de Diego Sacchetti et son studio italien Morbidware, ce jeu est un savant mélange entre shoot'em up et parodie de l'Exorciste : il faut en effet taper en temps réel des incantations latines sur son clavier pour venir à bout des suppôts de Satan ! Présenté à la PAX de Seattle et à la Gamescom, il était jouable pour la première fois au FEFFS avec sa bande-son originale. Un jeu qui a su charmer les festivaliers comme l'atteste son prix.


Plus de 2000 personnes ont découvert le Shadok durant les dix jours du FEFFS, avec un pic de 400 personnes lors de la Survival Horror Night.

Cette année encore, les différents événements organisés au Shadok étaient complets comme en témoigne le succès des trois conférences organisées :

  • Les mondes virtuels : du MMORPG à la VR, animée par Yann Minh et Patrick Schmoll
  • Manga et jeux vidéo : destins croisés, animée par Bounthavy Suvilay, Rufi o et Alt 236
  • Jeux indépendants : la guerre des consoles, animée par Nicolas Turcev, Oscar Barda et Thomas Altenburger

Le FEFFS est par ailleurs très fier d'avoir accueilli Yann Minh pendant 10 jours en tant que résident pour son exposition : Cyberpunk's not dead , résumant quarante années de pérégrinations artistiques dans le cyberespace, depuis sa première installation d'art vidéo au centre Georges Pompidou en 1983. De l'histoire d'une jeune femme prisonnière du monde virtuel au sein d'une simulation informatique, jusqu'au hacking immersif du tableau Les Ménines de Velasquez et la découverte d'une porte cyber spatiale dissimulée dans les perspectives de la toile du maître.

Publié le 28 septembre 2018 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager