Menu
logo Link Digital Spirit

Guide des métiers 2019 : Administrateur réseau

"Spécialisé en informatique et en télécommunication, ce technicien crée et entretient les réseaux informatiques"


Administrateur réseauL'administrateur réseau, un technicien spécialisé en informatique et en télécommunication, est en charge de créer et d'entretenir les réseaux informatiques. Garant de la bonne circulation des informations au sein de l'entreprise, l'administrateur réseau en évalue ses besoins. Il propose une architecture précise en veillant à la cybersécurité, aux droits d'accès des utilisateurs et à ce que le réseau soit correctement protégé contre les attaques externes et internes. Enfin, au quotidien, l'administrateur réseau gère et règle les problèmes qui pourraient impacter les utilisateurs ou le bon fonctionnement du réseau.

Types de postes

L'administrateur réseau travaille dans toutes les entreprises ayant besoin d'un réseau informatique. Il peut être employé par une société de services ou travailler en interne.

  • Lorsqu'il travaille pour une société de services, l'administrateur réseau réalise des missions chez les clients. Ses interventions sont ponctuelles et se limitent généralement à la mise en place du réseau et aux interventions de maintenance.
  • Employé par une entreprise, l'administrateur réseau met en place et fait évoluer le réseau. Il crée les adresses mails, les accès aux serveurs externes et internes…

Connaissances requises

  • Protocoles de communication.
  • Modèle OSI.
  • Maîtrise du matériel.

Qualités requises

  • Ecoute.
  • Travail en équipe.
  • Sens de l'organisation.

Administrateur réseau
Niveau d'études : Bac +2 à bac +6
Salaire annuel : De 32 000 à 48 000 €

David HuetParoles de professionnels : David Huet

Enseignant systèmes et réseaux pour l'école In'Tech.

Quel est le rôle de l'administrateur réseau ?

L'administrateur, qu'il soit système ou réseau - voire les deux -, est celui qu'on ne voit jamais, mais qui est indispensable au bon fonctionnement de toute entreprise qui possède des ressources informatiques. C'est le pilote de votre réseau, de vos serveurs, de vos postes. Un nombre impressionnant de tâches lui incombe, ce qui rend son métier passionnant. Son rôle central lui impose le secret. Il est ce que l'on appelle "un tiers de confiance". Il a accès à l'ensemble des informations de l'entreprise. Son panel de compétences est en perpétuelle évolution, que le système d'information soit interne, hébergé en datacenter ou encore dans le cloud. L'administrateur est celui qui met en production et maintient au mieux de ses capacités les flux d'informations pour permettre aux sociétés de bien fonctionner.

Comment est formé un administrateur réseau pour assurer la cybersécurité de l'infrastructure dont il a la charge ?

La cybersécurité est devenue un autre enjeu majeur dans notre société. Une connaissance fine des systèmes et réseaux s'avère indispensable pour les sécuriser efficacement. Chez In'Tech, nos programmes permettent de couvrir l'ensemble de ces aspects.

Quels secteurs ont besoin des services d'un administrateur réseau ?

Tous ! Nous soutenons l'ensemble de la société puisque l'informatique est omniprésente dans nos vies respectives.

Le savoir-faire d'un administrateur réseau s'exporte-t-il facilement à l'international ?

Outre la maîtrise des compétences techniques, une bonne connaissance des langues étrangères (et notamment de l'anglais) est incontournable. En effet, sans ces connaissances linguistiques, vous aurez énormément de mal à évoluer, même en France, puisque l'ensemble des ressources d'information sont en anglais.

Avez-vous des conseils pour les futurs étudiants en administration réseau ?

Notre métier est aux antipodes du travail à la chaîne. C'est une profession en évolution rapide et constante, avec des tâches variées qui ne cessent pas de se diversifier en raison de l'évolution des besoins des utilisateurs. En vingt ans, j'ai vécu trois révolutions technologiques majeures et j'accompagne aujourd'hui des étudiants passionnés dans la quatrième révolution que sont les containers, le cloud, le devops et bientôt le DevSecOPs. Le métier d'administrateur est passionnant et vous serez certains de ne jamais vous ennuyer si vous le choisissez !

Bernard BorrelParoles de professionnels : Bernard Borrel

Ingénieur en informatique, responsable pédagogique de la filière cybersécurité à Itescia, école de la CCI Paris Île-de-France.

La cybersécurité est l'un des grands challenges de la transition numérique. Les entreprises en ont-elles vraiment conscience ?

Globalement oui. Grâce aux actions d'organismes comme l'Agence nationale pour la sécurité des systèmes d'information (Anssi), les entreprises ont pris conscience de l'importance de gérer la sécurité. En revanche, plus elles sont petites et plus elles se trouvent démunies devant la variété des menaces et la complexité (ou le coût) des solutions de protection.

Quelles qualités faut-il posséder pour devenir expert en cybersécurité ?

Tout d'abord il faut être curieux et inventif. Par définition, les attaques vont arriver à l'improviste et il est très difficile de prévoir tout ce qui pourra être inventé par les personnes ou organisations malveillantes. Ensuite, il faut être organisé et rigoureux. Enfin, les techniques d'attaque étant enseignées pour pouvoir les contrer, il est très important de faire preuve d'éthique. C'est pourquoi à Itescia nous attachons par exemple une importance aux contenus légaux, complémentaires aux compétences purement techniques.

Comment préparez-vous les étudiants à contrer les menaces à venir ?

On commence par un enseignement technique varié, qui aborde tous les aspects de la sécurité informatique : dans les développements, les infrastructures, etc. Dans ce but, nous avons travaillé sur les référentiels de l'Anssi, ce qui nous a permis d'obtenir très rapidement la certification SecNumedu. Les étudiants sont aussi entraînés lors de concours de code ou de hacking, et travaillent pour cela sur des plateformes maintenues à jour en permanence. Ils sont opposés en équipes d'attaque et de défense et échangent les rôles. Itescia s'est dotée de deux baies mobiles, chacune permettant tous les rôles aux équipes qui travaillent dessus. Par ailleurs, une plate-forme de pentest toujours actualisée est louée en complément pour des TP ou des événements.

Quelles sont les chances de trouver facilement un emploi pour les jeunes diplômés en cybersécurité ?

Excellentes ! La croissance actuelle du marché en cybersécurité est telle que les écoles peinent à fournir un tiers de la demande. Cependant, le niveau attendu ne nous autorise pas à multiplier les diplômés au détriment de la qualité de la formation. C'est pourquoi la montée en puissance de ces formations ne peut se faire qu'en étant en mesure de continuer à sélectionner de bons candidats.

Y a-t-il de nombreux débouchés à l'étranger pour les experts français en cybersécurité ?

C'est un point un peu plus compliqué : entre les questions de souveraineté, de variations dans l'application des lois, ou de l'origine des étudiants, les emplois à l'étranger ne sont pas forcément aussi faciles que dans d'autres spécialités. En revanche, avec un organisme comme l'Anssi, la France est en pointe sur la cybersécurité et ses préconisations sont suivies par de nombreux pays étrangers.


Guide des métiers et des écoles du numérique 2019Guide des métiers et des écoles du numérique 2019

Cette fiche est extraite du hors série "Guide des métiers et des écoles du numérique - 2019" édité par Jeux Vidéo Magazine disponible chez votre marchand de journaux au prix de 6,50 € ou sur commande en ligne. Ci-contre cliquez pour découvrir des extraits des autres métiers.

Les offres d'emploi de techniciens


Plus d'informations sur Link Digital Spirit
Publié le 21 janvier 2019 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Publicité

Partager