Menu
logo

Les Mondes de Ralph

Les studios d'animation Disney jouent au niveau supérieur


Créer de bons jeux vidéo, des jeux qui font preuve d'originalité et vous font réfléchir, n'est pas chose facile. Et créer de bons films, des films dont vous vous souviendrez bien longtemps après avoir quitté la salle de cinéma, ne l'est pas non plus. Les cinéastes des Walt Disney Animation Studios savaient donc qu'ils s'attaquaient à un projet ambitieux lorsqu'ils ont décidé de faire un film se déroulant dans l'univers des jeux vidéo.

Ayant pour héros un méchant de jeu vidéo qui au fond, n'est pas si mauvais que cela, LES MONDES DE RALPH explore ce qui se passe derrière les écrans des jeux d'arcade quand il n'y a plus personne pour faire une partie.

Même si l'on en trouve beaucoup dans le film, les créateurs du film n'ont pas commencé par chercher à faire des " private jokes " et des caméos malins. Le réalisateur Rich Moore déclare : " C'est d'abord le respect qui nous a motivés. Nous voulions traiter les jeux avec le respect et l'admiration que nous leur portons, en rendant hommage à ce qui les rend amusants, à ce que les gamers aiment, tout en faisant aussi un film avec des personnages qui aient véritablement de la profondeur, dans une histoire à la fois drôle et émouvante. "

NIVEAU 1

L'idée de faire un film sur les jeux vidéo a tourné dans la tête des créateurs des studios d'animation Disney pendant plusieurs années. Rich Moore explique : " Avant que je n'arrive chez Disney en novembre 2008, l'idée de raconter une histoire autour d'un personnage de jeu vidéo avait déjà été évoquée, mais personne n'avait rien trouvé de satisfaisant, personne ne savait comment l'aborder. John Lasseter, directeur de la création des studios d'animation Pixar et Disney, m'a demandé ce que j'en pensais. J'aimais les jeux vidéo, j'ai demandé à réfléchir. Je n'ai pas regardé ce qu'avaient fait les autres réalisateurs qui avaient exploré cette idée avant moi ; je me suis mis à ruminer là-dessus de mon côté.

" Au bout de deux jours, j'en suis venu à la conclusion que cela donnerait un film inintéressant au possible parce que les personnages de jeux vidéo sont programmés pour faire une chose et une seule, qu'ils recommencent à l'infini - ils n'ont absolument pas le choix. Et puis, en réfléchissant un peu plus loin encore, j'ai fini par me dire qu'au contraire, c'était un problème fantastique à affronter pour un personnage… "

Dans le film, Ralph est le méchant de Fix-It Felix Jr, un jeu du début des années 80 toujours en activité dans une salle d'arcade de quartier. Cela fait trente ans que Ralph fait le même travail, tous les jours, et les autres personnages de son monde pensent qu'il ne se contente pas d'être le méchant dans le jeu, mais qu'il est réellement quelqu'un de méchant. Ralph décide donc de prouver sa valeur en remportant une médaille, mais il ne pourra y parvenir qu'en changeant de jeu… Il va alors se rendre à la Gare Centrale des Jeux, à laquelle tous les jeux sont branchés, et sauter dans un autre jeu, un jeu de tir et de science-fiction nommé Hero's Duty. Il passera ensuite dans Sugar Rush, un jeu de course de voitures dans l'esprit de Mario Kart, Crash Team Racing et Sonic & Sega All-Stars Racing (dans la séquelle de ce jeu, Sonic & All-Stars Racing Transformed, Ralph est d'ailleurs un personnage jouable).

Phil Johnston, le scénariste, remarque : " Nous avons débattu de l'idée de Ralph essayant d'effectuer le travail de Félix à sa place, mais nous aimions aussi l'idée qu'il voyage de jeu en jeu et revienne avec une médaille. C'est un peu le personnage du garçon de la campagne qui part pour la grande ville et revient avec un million de dollars, au volant d'une Mercedes, et qui dit : " Regardez-moi, regardez ce que j'ai à présent ! "

L'ESPRIT DE JEU

Pour se faire une idée de ce à quoi les jeux du film devraient ressembler, de leur univers sonore et de leur principe de fonctionnement, Rich Moore et ses équipes ont joué à de vrais jeux. Le réalisateur raconte : " Une fois que nous avons su quel serait le genre de jeux que Ralph allait visiter, nous nous sommes rendus dans des salles d'arcade de Los Angeles pour nous familiariser à nouveau avec les jeux 8 bits. Nous avons aussi dans l'équipe quelqu'un qui est propriétaire de plusieurs salles, nous avons donc transformé l'entrée de nos bureaux en mini-arcade où on pouvait jouer à Q*Bert, Asteroids et Space Invaders.

" De même, quand nous avons su que Hero's Duty serait un jeu de tir en vue subjective dans un environnement militaire, nous avons beaucoup joué à Halo, Gears of War et Mass Effect. "

Le producteur Clark Spencer ajoute : " Il y avait aussi des jours où quelqu'un venait nous présenter un jeu, exposant le but et la façon dont il fonctionnait. "

Le réalisateur reprend : " Nous avons consacré beaucoup de temps et d'efforts à étudier les jeux pour comprendre ce qui les rendait uniques. Qu'est-ce qui fait que Halo ressemble à Halo, que Gears of War a l'allure de Gears of War, ou qu'on identifie Mass Effect comme étant Mass Effect ? Comment créer quelque chose qui soit dans le même esprit ? "

Cory Loftis, artiste chargé du développement visuel, explique : " L'idée n'était pas de faire de l'armure de Hero's Duty un croisement entre celle du Master Chief dans Halo, celle de Marcus Fenix dans Gears of War et celle du lieutenant-commandant Shepard dans Mass Effect, mais plutôt de créer quelque chose d'original qui évoque le même sentiment. J'ai donc cherché ce que tous ces jeux avaient de semblable. Utilisaient-ils le même type d'attaches et de fermetures ? La saleté sur le métal était-elle similaire ? Y avait-il des LED ? "

Cory Loftis était particulièrement adapté pour travailler sur le personnage de Ralph parce qu'avant d'entrer chez Disney, il avait travaillé chez Carbide Studios, un département de NCsoft qui développe actuellement un jeu en ligne massivement multijoueur nommé Wildstar. Loftis raconte : " Plusieurs d'entre nous ont travaillé chez des éditeurs de jeux ou étaient de gros joueurs. Il y avait toujours un petit groupe de spécialistes des jeux qui assistait aux réunions, même avec des départements dont nous ne faisions pas partie, pour échanger des idées. "

Il restait cependant un secteur pour lequel prendre de vrais jeux comme modèles ne fonctionnait pas : celui du mouvement. Comment Ralph allait-il bouger une fois qu'il aurait quitté son jeu en 8 bits où les mouvements sont sommaires et saccadés ? Wayne Unten, animateur, explique : " Il fallait trouver quelque chose de plus sophistiqué. C'était une difficulté majeure quand je me suis mis à travailler sur ce projet. J'ai commencé par faire quelques tests d'animation préliminaires dans lesquels il bougeait vraiment par saccades, comme dans un jeu en 8 bits. "

Après avoir constaté que cette gestuelle ne fonctionnerait pas lorsque Ralph évolue dans Hero's Duty, Sugar Rush ou dans la Gare Centrale des Jeux, Wayne Unten et l'équipe d'animation ont cherché un équilibre entre une attitude statique et des mouvements fluides, pour mettre au point une gestuelle qui puisse s'inscrire dans l'intrigue. Wayne Unten déclare : " Ralph est las de jouer son rôle dans Fix-It Felix Jr, et cela se voit dans sa façon de bouger.

TRÉSORS CACHÉS

Pour Rich Moore et son équipe, il était important de retranscrire dans le film la véritable essence des jeux vidéo, ce qui permettrait d'assurer de l'authenticité tout en restant proche de l'histoire. L'idée était de respecter l'univers des jeux pour enfin offrir aux gamers un film inspiré par les jeux qui soit fidèle à ce qu'ils aiment justement dans ces jeux. De la version 8 bits du logo Walt Disney Animation Studios au début du film jusqu'aux nombreux caméos, aux références et aux blagues - propres à l'univers des jeux ou plus universelles -, il est clair que LES MONDES DE RALPH a été fait par de vrais gamers.

Un exemple probant en est donné lorsque Ralph se confie lors d'une séance du groupe de parole Bad-Anon. Parmi les méchants de jeux vidéo auxquels il ouvre son cœur, on reconnaît Bowser des jeux Super Mario Bros., Neff de Altered Beast, Zangief et M. Bison des jeux Street Fighter, et le docteur Eggman de Sonic. Le groupe est dirigé par Clyde, le fantôme du jeu Pac Man.

De la même manière, lorsque Ralph se rend à la Gare Centrale des Jeux, il croise le garçon de Paperboy, Dig Dug et Fygar de Dig Dug, Frogger de Frogger et Peter Pepper de Burger Time. On aperçoit même les personnages de Q*Bert, qui sont munis d'une tasse vide et d'un panneau qui dit " Jeu débranché, aidez-nous s'il vous plaît ! " et " Acceptons les rôles de figuration dans les jeux de tir pour pouvoir manger ".

Rich Moore explique : " Nous avons fonctionné en équipe, en nous demandant les uns les autres ce qu'on aimerait voir à l'écran, ce qui serait amusant. Au début, nous voulions montrer que quand la salle d'arcade ferme, les personnages mènent leur propre vie. Nous avons eu beaucoup d'idées avant de choisir celle de Ken et Ryu de Street Fighter qui vont boire un verre dans le bar de Root Beer Tapper. "

Faire en sorte de montrer Ken et Ryu dans LES MONDES DE RALPH a été un peu plus difficile que de glisser des pièces dans la fente d'une borne d'arcade. Le producteur Clark Spencer précise : " Cela n'a quand même pas été insurmontable. Il a seulement fallu beaucoup de temps. Rich Moore et moi sommes allés il y a quelques années à E3, le plus grand salon international du jeu vidéo, et nous avons pris contact avec bon nombre de sociétés de jeux. Rich leur a pitché le film, et nous leur avons montré quelques ébauches de storyboards qui représentaient des personnages des vrais jeux. Et le projet les a accrochés. "

Clark Spencer poursuit : " Nous avons développé des relations suivies pendant à peu près un an. Nous leur faisions voir des pages de script, et plus ça allait, plus ils étaient intéressés. Nous leur avons montré à quoi allaient ressembler leurs personnages dans nos mondes. Et je crois que ce sont ces relations durables qui ont fait que tous ces gens se sont montrés favorables à l'idée que leurs personnages figureraient dans notre film. Ces sociétés protègent férocement leurs créations, ce qui est tout à fait normal, mais grâce à nos nombreux échanges, ils savaient que nous serions fidèles à ce qu'ils avaient créé. "

Cependant, le film ne se contente pas de mettre en scène des personnages de jeux célèbres. On y trouve aussi des allusions à Metal Gear Solid, Super Mario Bros., au code Konami, à la console NES et même à Leeroy Jenkins. Rich Moore déclare : " Le film est très riche en surprises savoureuses ! "

Pour ajouter encore à l'authenticité, beaucoup des personnages de jeux célèbres qui font leur apparition dans le film ont la même voix que dans leurs jeux habituels. Ainsi, Ken, Ryu et M. Bison des jeux Street Fighter ont été doublés par Reuben Langdon, Kyle Hebert et Gerald C. Rivers, qui leur prêtent leur voix dans les vrais jeux Super Street Fighter IV et Street Fighter X Tekken. Roger Craig Smith, la voix de Sonic dans les jeux depuis 2010, double aussi ce personnage dans LES MONDES DE RALPH. Rich Moore remarque : " En tant que gamer, si je voyais un film dans lequel figurent ces personnages, je serais ravi qu'ils aient la même voix que dans les jeux ! "

Rich Moore conclut : " LES MONDES DE RALPH est l'histoire d'un type qui veut changer de vie et qui, au fil de son parcours, va faire beaucoup de découvertes. Je pense que même si les gamers vont adorer les clins d'œil et tout ce qui rend hommage aux jeux vidéo dans ce film, ils vont aussi se laisser entraîner par cette formidable histoire. "

LES MONDES DE RALPH a effectivement tout pour être un de ces films dont on se souvient longtemps encore après être sorti de la salle…

VIDEO

Bande-annonce officielle du Disney de Noël Les Mondes de Ralph (voix française de François-Xavier Demaison)

À PROPOS DU FILM

Walt Disney Animation Studios et le réalisateur couronné aux Emmy Awards Rich Moore entraînent les spectateurs dans une aventure aussi délirante que drôle dont les personnages bondissent d'un jeu vidéo à l'autre.

Depuis trente ans, Ralph-la-Casse vit dans l'ombre de Félix Fixe, le personnage star de leur jeu vidéo, qui arrive toujours à point nommé pour sauver la situation. Las de jouer constamment le rôle du méchant, Ralph prend les choses en mains - et quelles mains ! - et se lance dans un voyage à travers les différents jeux de leur salle d'arcade, pour prouver qu'il peut lui aussi être un héros.

Au cours de sa quête, Ralph va rencontrer le Sergent Calhoun, une dure à cuire, dans le jeu d'action à la première personne Hero's Duty, et Vanellope von Schweetz, une jeune rebelle au caractère bien trempé, qui pourrait bien devenir sa première véritable amie. Mais tout va changer lorsqu'un ennemi mortel est lâché, menaçant tous les jeux de l'arcade, jusqu'à Vanellope elle-même. Ralph a finalement une chance de sauver la situation, mais pourra-t-il y parvenir avant que toute la salle d'arcade ne soit " game over " ?

LES MONDES DE RALPH sera sur les écrans français le 5 décembre 2012, en Disney Digital 3D dans les salles équipées.

Pour plus d'informations, visitez http://www.disney.fr/les-mondes-de-ralph , retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/LesMondesdeRalph et suivez-nous sur Twitter: http://www.twitter.com/DisneyFR

Publié le 3 décembre 2012 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager