Menu
logo

Participez à l'étude "Jeu vidéo et tourisme culturel"

Par Thibault Marlière, étudiant à L'IREST en master Gestion des sites naturels et culturels et valorisation touristique de la culture


Participez à l'étude "Jeu vidéo et tourisme culturel"Thibault Marlière, étudiant à L'IREST en master Gestion des sites naturels et culturels et valorisation touristique de la culture réalise un mémoire sur les liens possibles entre le jeu vidéo et le patrimoine culturel.

Cliquez sur l'image ci-contre pour accéder au questionnaire (à destination des professionnels du jeu vidéo).

Ce questionnaire est destiné à faire un état des lieux et une prospective de la branche via une analyse qui étudie les thématiques suivantes : la culture, l'environnement relationnel entre les acteurs de la filière, les technologies utilisés et à venir, le marketing et l'économie.

Toutes les informations et réponses collectées sont strictement anonymes et demeurent confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni distribuées de quelques manières que ce soit à aucune entité tiers. Seules des tendances globalisées pourront être communiquées au sein de travaux de recherches étudiants. Ce questionnaire est strictement anonyme.

Il n'y a ni bonne ni mauvaise réponse. Merci de répondre donc de la façon la plus directe et sincère possible.

Problématique

Le mémoire s'intéresse au jeu vidéo et à sa capacité d'agir dans le secteur du tourisme culturel. En effet, on peut étudier alors différentes caractéristiques : utilisation du jeu vidéo comme support de conservation scientifique avec l'archéologie 3D, mise en place d'une médiation évolutive plus dynamique (mieux que la réalité augmentée ?) qui serait en phase avec la future demande du tourisme culturel (jeunes et senior), le jeu vidéo comme vecteur de promotion des lieux culturels et enfin l'élaboration de produits culturels dérivés du jeu vidéo (itinéraire culturel autour du scénario du jeu).

Dans quelles mesures tous ces éléments permettraient aux acteurs du tourisme et de la culture d'investir et de mutualiser leurs moyens avec les acteurs du jeu vidéo ? Peut-on envisager la construction de stratégies communes dans une logique scientifique de conservation préventive, de continuité du service public et de merchandising des œuvres et des sites patrimoniaux pour créer de la richesse économique dans un contexte grandissant d'autofinancement des organisations ?

Publié le 16 mars 2015 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager