Menu
logo

Espace jeux vidéo indépendants à la Japan Expo 2017

Du 6 au 9 juillet 2017 - Hall 6 - Espace JV indés


Espace jeux vidéo indépendants"Retrouvez moi ces fugitifs !
Qu'ils viennent régler leurs comptes sur l'espace jeux vidéo indépendants !
"
- s'exclama le shérif.

Dans l'état paisible de Vilipintos, une bande d'irréductibles hors-la-loi s'est donné rendez-vous pour défier les visiteurs en bottes de cuir. Une clique de 15 brigands venus de tout le pays planteront leurs tentes du jeudi 6 au dimanche 9 juillet à Japan Expo City.

Avant de partir défier ces malandrins, Indie Beard Communication a dressé pour vous une petite liste des challenges présentés :

  • Concrete Games pour HypeRun. Vivez pour le drift en parcourant les routes d'une course futuriste aux commandes d'une moto tout droit sortie d'Akira. Promis, vous ne rêvez pas.
  • Pol (Paul Maurer) pour Super Maki Golf. Sûrement mon plus gros de coup de cœur. Du mini golf avec une boule de riz, du saumon, des algues et du wasabi. La cuisine japonaise rend fou.
  • WTVR Games pour B4C Shrodinger Warfare et Resonant Souls. Les programmeurs passionnés et un peu fous de ce studio ont créé des jeux hyper addictifs pour des parties multijoueurs complètement folles. Des chats, des problèmes dimensionnels, GladOS va être dans le pétrin.
  • Ninpo Games pour Vanishing Stars. Univers classe aux allures de triple A. Ninpo Games nous entraîne à l'autre bout de la galaxie en mode stratégie et vitesse lumière. Accrochez-vous à vos dents.
  • Team 8 Studio pour Genetic Disaster. Du rogue-like dans un monde complétement déjanté ! Ambiance complétement folle en multi-joueurs. Tu veux le trésor ? Fonce !
  • Rezo Zero pour Outskirts. Comme ça l'air de rien, ce jeu est un enfer de boulettes tueuses, où il faudra réagir vite et réapprendre l'art du dodge à la Ikaruga. Des étoiles plein les yeux Cowboy !
  • Wako Factory pour Samurai Riot. Ça va saigner dans le japon des samouraïs. Du beat'em up qui réconcilie avec les sabres tranchants et les gerbes de sang. Attention, ça va couper !
  • Ediogames pour The Ultimatest Battle (grand stand). 11h, je commence ma première partie. Je m'accroche, je deviens meilleur, je comprends enfin ce qui se passe dans ce Worms sous ecsta et il est déjà 21h. Panard total à 8 joueurs !
  • The Architects Republic pour Sumocrats (grand stand). Ice Creeeeam ! Souvenez-vous de Speedball, ce sport violent, addictif et l'odeur du sang dans l'air. Prenez part à des joutes en apesanteur où tous les coups sont permis. Vous avez oublié votre bras là-bas ...
  • Isart Digital pour Skybolt Zack. Efficace avec sa prise en main simple et intelligente. Je me suis demandé pourquoi j'avais pas eu l'idée de ce jeu d'action rythmé et punchy. Coup de génie !
  • Sweet Arsenic pour Resilience. Un jeu de décroissance technologique qui s'amuse à déconstruire le civilization game avec pas mal de talent. Dans un monde en pleine survie, chaque perte est définitive. Une guerre nucléaire ? What else !
  • Marc Kruzik pour God is a Cube. Traverser l'univers de niveaux en niveaux en programmant un petit cube pour le rendre totalement autonome. Conception d'intelligence artificielle au programme (ha ha ha ! ), de la poésie technologique en version geek sublime !

Et ce n'est pas fini, d'autres voyageurs des plaines seront de la partie, Teal Rocks Studio avec DragoDino et d'autres inconnus venus planter leur tente le temps d'un week-end pour compléter cette bande de forbans.

Et le shérif continua :
"Ici, c'est peut-être le far-west, mais on n'est pas des sauvages. Dame Maggie vous promet des chipitos et de l'eau fraîche pour vous et vos montures, Yee-haw Cowboy !"
La porte du saloon claqua, au loin les herbes roulaient sur le sable brûlant du grand désert tandis que le shérif s'éloignait vers le soleil couchant ...

Publié le 23 juin 2017 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager