Menu
logo

OFabulis : un nouveau jeu vidéo dans les monuments nationaux

Le Centre des monuments nationaux s'associe à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et à la société Emissive pour présenter le jeu vidéo OFabulis


A la croisée du jeu d'aventure et du jeu de rôle en ligne

En 2014, à l'occasion de son centenaire, le Centre des monuments nationaux (CMN) s'est associé avec l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et Emissive pour réaliser un jeu vidéo en ligne mêlant aventure, jeu de rôle et découverte des monuments du réseau de l'établissement. OFabulis est présenté pour la première fois, dans sa version bêta au rendez-vous " Futur en Seine " du 12 au 15 juin à la Gaîté Lyrique. Les monuments d'Ile-de-France du Centre des monuments nationaux (Panthéon, Château de Vincennes, Château de Maisons-Laffitte, Basilique cathédrale de Saint-Denis et Villa Savoye à Poissy) sont à l'honneur dans ce projet interdisciplinaire, innovant et ludique.

Images de OFabulis à la Villa Savoye et au château de Maisons à Maison-Laffitte

Ce jeu vidéo utilise des espaces virtuels mixtes à base de photos des monuments et d'avatars en 3D temps réel, et met en scène l'histoire des monuments du CMN, les légendes qui les entourent et les agents qui y travaillent. Le game design novateur positionne OFabulis à l'intersection du jeu d'aventure, où la résolution d'énigmes constitue le mécanisme central, et du jeu de rôle en ligne, qui met l'accent sur le développement d'avatars et la coopération entre les joueurs.

Le prototype, montré et testé lors de ce festival du numérique, offre à voir le début du scénario du jeu dans les monuments franciliens du réseau du CMN. À cette occasion, les visiteurs pourront y jouer gratuitement. La version finale sera ensuite développée à plus grande échelle pour une mise en ligne à la fin du mois de juillet, avec l'extension des intrigues, la participation d'une vingtaine de monuments partout en France, et une version anglaise. Entièrement gratuit, il demande simplement une connexion internet.

Pour Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, ce jeu " favorise la rencontre entre le patrimoine et la création, entre le passé et la modernité ". Il offre à l'établissement qui fête cette année son centenaire une plateforme qui met en valeur autrement ce patrimoine culturel.

OFabulis, les portes des légendes

Une aventure au cœur du patrimoine

OFabulis, contraction d' " Ostia Fabulis ", est un jeu de rôle multi-utilisateurs sur Internet en 3D temps réel. Les énigmes et le scénario du jeu ont pour base l'histoire du Centre des monuments nationaux, les personnages historiques qui les ont parcourus et les agents des monuments.

Ces énigmes se déroulent dans les monuments. Les décors sont réalisés à partir de photos et d'espaces 3D. Ces espaces virtuels sont habités par les joueurs mais aussi par des personnages de légendes et les avatars numériques des véritables agents des monuments. En interagissant avec ces personnages virtuels, les joueurs accèdent à des vidéos interactives mettant en scènes ces agents. Pour progresser dans l'histoire et dans le jeu, les joueurs doivent résoudre les énigmes seuls ou en groupe.

Le joueur est invité à créer son avatar qui le représentera dans le jeu. Il choisit une des 4 catégories de personnage du jeu à laquelle son avatar appartiend : Érudit, Aventurier, Technophile ou Reporter. La collaboration dans un groupe de joueurs permet d'avancer plus vite dans le jeu par la combinaison des avantages de chaque catégorie de personnage.

Travail réalisé à la Basilique Saint-Denis

Travail réalisé à la Basilique Saint-Denis

Retrouvez le projet sur les réseaux sociaux et son site officiel www.facebook.com/ofabulis

Les partenaires

OFabulis est un jeu réalisé dans le cadre d'un projet de recherche, porté par le Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines de l'Université de Versailles Saint-Quentin, réalisé en partenariat avec le Centre des monuments nationaux et la société Emissive.

Le projet est mené par Edwige Lelièvre, maître de conférences à l'UVSQ et spécialisée dans les jeux vidéo, qui a déjà collaboré avec le CMN, pour la réalisation d'un " jeu en réalité alternée ", Les Mystères de la Basilique, sur la Basilique Saint-Denis et son environnement urbain, historique et culturel (2012), dans le cadre de son doctorat.

L'université, à l'origine du jeu

L'UVSQ prend en charge le scénario, la conception du jeu (game design), la musique, et la création des décors et personnages en 3D ainsi que des vidéos interactives.

Le Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC), de l'université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, est le seul laboratoire en France ayant, pour objet exclusif, la recherche en histoire culturelle du contemporain (fin du XVIIIe siècle à nos jours). Fondé en 1992, il définit la culture comme " l'ensemble des représentations collectives propres à une société ", et l'histoire culturelle comme " l'histoire sociale des représentations ". Ses chercheurs étudient les usages et les pratiques culturelles, mais aussi les sensibilités et les valeurs, les croyances et les imaginaires communs, les normes et les univers symboliques, soit tout ce qui éclaire les comportements collectifs des sociétés.

Le Centre est un acteur essentiel du laboratoire d'excellence PATRIMA (Patrimoines matériels : savoirs, conservation, transmission).

Le projet OFabulis s'inscrit dans le cadre des recherches d'Edwige Lelièvre, membre du laboratoire, sur l'utilisation des jeux vidéo pour la valorisation et la médiation patrimoiniale.

À travers le projet OFabulis, le CHCSC souhaite tout d'abord expérimenter de nouvelles formes numériques de mise en valeur du patrimoine culturel. Il s'agit par ailleurs d'explorer la création de communautés virtuelles et l'histoire de leurs constructions. Pour finir, le laboratoire souhaite évaluer la capacité d'immersion d'espaces virtuels mixtes avec une esthétique expressive et leur potentiel pour la création plastique.

Le CMN, théâtre d'OFabulis

Les monuments forment la passerelle entre jeu et réalité. Le CMN a fourni la matière première qui a servi à l'écriture du scénario. Il vérifie la justesse historique des créations et valide le scénario, la conception du jeu, etc. Il accueille dans les 19 monuments dans lesquels le jeu se déroule, l'équipe de l'université qui réalise les prises de vues photographiques et les vidéos qui vont servir à créer l'univers visuel du jeu. Il propose, sur la base du volontariat, les agents qui seront filmés.

La version complète du jeu sera mise en ligne fin juillet 2014 avec 19 monuments : le Panthéon, la basilique Saint-Denis château de Vincennes, château de Maisons-Laffitte et la Villa Savoye, l'abbaye du Mont-Saint-Michel, les alignements de Carnac, le château d'Azay-le-Rideau, le château de Castelnau-Bretenoux, le Palais du Tau à Reims, les tours de La Rochelle, la maison de Clemenceau à Saint-Vincent-sur-Jard, le monastère de Saorge, le château d'If, le site archéologique de Glanum, la place forte de Mont-Dauphin, le fort Saint-André à Villeneuve-lez-Avignon, le château de Bussy-Rabutin et enfin l'abbaye de Cluny.

Ce projet s'inscrit dans le cadre des manifestations liées au centenaire du CMN. Les objectifs en sont, dans un premier temps, de toucher de nouveaux publics, à savoir les jeunes connectés de 18 à 30 ans, qui ne visitent pas les monuments du Centre et connaissent uniquement les monuments principaux. Mais aussi, d'atteindre un public international grâce à une traduction en anglais du jeu, et les images qu'il véhicule. C'est également une façon d'expérimenter de nouvelles formes de valorisation des monuments et de faire connaître le réseau du CMN dans son histoire. En effet, de nombreux monuments sont très connus du grand public, mais il est beaucoup plus rare que le public soit au courant de leur appartenance au réseau CMN, de l'ensemble et de la variété des monuments. Enfin, il permet de valoriser les agents du centre et leurs métiers en les impliquant en tant qu'acteurs du projet à plusieurs titres : leur participation à l'élaboration du scénario, leur présence dans le jeu, leur interaction avec les joueurs.

Emissive, le développeur du jeu

Troisième partenaire du projet, il s'occupe du développement informatique du jeu et de la création des animations.

Emissive est une société spécialisée dans la réalisation d'expériences immersives. Orientée vers les secteurs culturels et institutionnels, visant majoritairement le grand public, elle est tournée vers l'innovation. Derniers projets dans ce domaine sont Paris 3D, Leonard de Vinci et Giza Archives. Ils ont en commun la reconstitution d'environnements et d'objets réalistes et historiquement exacts et un déploiement en 3D interactive sur plusieurs supports à la fois (cross media), dont des installations muséographiques.

Pour Emissive, OFabulis doit permettre avant tout d'approfondir son expertise sur les applications multi-utilisateurs 3D temps réel. Il s'agit en effet du premier jeu développé par Emissive utilisant un univers persistant multi-utilisateurs. En proposant un projet grand public utilisant le moteur Unity, Emissive souhaite expérimenter le portage de ses applications interactives sur de multiples plateformes. Enfin, le projet OFabulis permet à cette société de développer de nouveaux partenariats avec des institutions publiques spécialistes du domaine du patrimoine.

Futur en Seine

Le projet OFabulis sera présenté en avant première lors de la 5ème édition de Futur en Seine. Il sera exposé à la Gaîté Lyrique.

Ce festival mondial du numérique, qui se déroulera du 12 au 22 juin 2014, présentera au cœur de Paris et dans toute l'Île-de-France les dernières innovations numériques françaises et internationales aux professionnels ainsi qu'au grand public.

Attirant toujours plus de visiteurs, la 5ème édition débutera par le Village des Innovations, pendant 4 jours du 12 au 15 juin au CNAM, au Musée des Arts et Métiers, à la Gaîté lyrique ainsi qu'au Square Emile Chautemps (exposition de projets innovants, conférences, ateliers…). Le festival se prolongera ensuite dans toute l'Île-de-France à travers de nombreux événements partenaires jusqu'au 22 juin.

Futur en Seine est organisé par Cap Digital, pôle de compétitivité de la transformation numérique.

Le projet OFabulis est par ailleurs soutenu par la Région Ile de France.

Information pratiques

Gaîté lyrique
3 bis rue Papin - 75003 Paris
Projet OFabulis : 1er étage, en face des escaliers principaux, au fond à droite.
www.futur-en-seine.fr/fens2014/

Horaires d'ouverture de l'Exposition

Jeudi 12 et vendredi 13 juin : 10h-19h
Samedi 14 et dimanche 15 juin : 11h-19h

Accès

Métro
Réaumur-Sébastopol - lignes 3, 4
Arts et Métiers - lignes 3, 11
Strasbourg Saint-Denis - lignes 4, 8, 9

RER : Châtelet les Halles - lignes A, B, D

Bus : Réaumur - Arts et Métiers - lignes 20, 38, 47


Plus d'informations sur Emissive
Publié le 2 juin 2014 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager