Menu
3,534 lecturesédition du 1 décembre 2011
logo

5èmes Assises de la Convergence des Medias

Matin : Quelle place pour la publicité dans l'économie des nouveaux services audiovisuels ?
Après-midi : Les nouveaux territoires de la création numérique et des jeux vidéo


les " 5èmes Assises de la Convergence des Médias ", organisées par Aromates et l'Idate se dérouleront le jeudi 8 décembre 2011 de 9h à 13h pour le colloque " Quelle place pour la publicité dans l'économie des nouveaux services audiovisuels ? " et de 14h à 17h pour le colloque " Les nouveaux territoires de la création numérique "

Immeuble Chaban-Delmas
Salle Victor Hugo
101, rue de l'Université
Paris 7ème

Nombre de places limité - Inscription gratuite en ligne : http://aromates.fr/inscriptions-convergence-medias.html

Parmi les intervenants :

  • Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication
  • Patrice Martin-Lalande, député de Loir-et-Cher
  • Zysla Belliat, présidente de l'IREP
  • Patrick Bloche, député de Paris
  • Bruno Patino, directeur général délégué développement numérique et stratégie, directeur de France 5
  • Marc Tessier, président de Vidéo Futur
  • Julien Villedieu, secrétaire général du Syndicat National du Jeu Vidéo

Colloque du matin : " Quelle place pour la publicité dans l'économie des nouveaux services audiovisuels ?"

9h00 Accueil

Patrice MARTIN-LALANDE, député de Loir-et-Cher, co-président du groupe d'études sur l'internet, rapporteur spécial de la commission des finances pour les médias

9h05 Allocution d'ouverture

Frédéric MITTERRAND, ministre de la Culture et de la Communication

9h20 " Nouveaux médias, nouveaux équilibres économiques ? "

Etat des lieux des marchés de la publicité dans les médias - Emergence de nouveaux modèles et de nouvelles sources de revenus - Nouveaux médias : quelles opportunités pour les annonceurs ? Une économie en train de se réinventer ?

Gilles FONTAINE, consultant, IDATE

9h30 " Présentation du rapport sur la TV connectée "

Marc TESSIER, président, Vidéo Futur

9h45 Table ronde 1 " La télévision peut-elle perdre la bataille de la publicité ? "

Comptant pour 31% des recettes de la télévision* la publicité est néanmoins en perte de vitesse dans le financement global du secteur. La dilution des audiences liée au développement du " multichaînes ", la " délinéarisation " croissante de la consommation, la concurrence des grandes plates-formes de l'Internet sont autant de facteurs qui pénalisent les activités traditionnelles d'édition et de distribution des chaînes. Les groupes audiovisuels arriveront-ils à saisir l'opportunité des nouveaux modes de consommation pour développer de nouvelles modalités de commercialisation de la publicité ?

Introduction : Florence LEBORGNE, consultant, IDATE

Intervenants :

  • Zysla BELLIAT, présidente, Institut de Recherche et d'Etudes Publicitaires (IREP)
  • David LACOMBLED, directeur délégué à la stratégie de contenus, Orange
  • Eric LEFEBVRE, associé, spécialisé communication et médias, KPMG
  • Bruno PATINO, directeur général délégué développement numérique et stratégie, directeur de France 5

Modération : Olivier CIMELIERE, consultant en stratégies de communication & médias

10h45 Table ronde 2 " Qu'est ce qui change avec la publicité sur le mobile ? "

Avec la croissance soutenue de la pénétration des smartphones et l'essor rapide des tablettes, les usages de l'internet mobile se sont généralisés. Tandis que les applications se multiplient, la question du financement de ces acteurs se pose. La publicité est à l'évidence une source de financement possible, d'autant plus que les fonctionnalités de ces terminaux et leur connectivité permettent, à travers la reconnaissance d'images, la réalité augmentée, l'interactivité ou encore la géolocalisation, de nouvelles formes de publicité. Comment se partagera la valeur entre les acteurs de l'internet mobile ? Les opérateurs télécoms risquent-ils de se trouver exclus de ce marché ?

Intervenants:

  • Laurent BATTAIS, directeur Exécutif Direction Performance et Cross Média, Médiamétrie
  • Benoît CORNU, directeur de la communication du PMU, membre de l'UDA
  • Loïc PAILLER, vice-président et trésorier de la Mobile Marketing Association (MMAF)
  • Valérie SHWARTZ, directeur de l'Internet mobile, Pages Jaunes Groupe

Modération : Charles DE LAUBIER, rédacteur en chef Edition Multimedi@, auteur du " guide de l'info mobile " paru au CFPJ Edition

11h45 Table ronde 3 " Faudra-t-il choisir entre les services " gratuits " et le respect de la vie privée ? "

Les méthodes de qualification reposant sur l'exploitation des données personnelles des utilisateurs soulèvent de nombreuses interrogations quant à la protection de la vie privée. Les internautes devront-ils arbitrer entre gratuité de certains services et protection de leur vie privée? Quelle exploitation publicitaire peut-être faite des données ainsi récoltées et par quels acteurs? La publicité qualifiée, sans doute plus intrusive, ne risque-t-elle pas de se retourner contre les annonceurs? L'autorégulation peut elle apporter des garanties? Quel rôle pour les pouvoirs publics? Quel encadrement législatif possible?

Introduction : Vincent BONNEAU, consultant, IDATE

Intervenants :

  • Edouard BARREIRO, chargé de mission Nouvelles Technologies, UFC Que Choisir
  • Patrick BLOCHE, député de Paris
  • Anne-Sophie BORDRY, directrice des affaires publiques pour la France et l'Europe du Sud, Facebook
  • Christophe-Alexandre PAILLARD, directeur des affaires juridiques, internationales et de l'expertise, CNIL
  • Jean-Baptiste SOUFRON, conseiller du Think Tank de l'Institut Télécom

Modération : Jacques MARCEAU, président, Aromates Relations Publiques

12h45 Clôture

Déjeuner Libre

Colloque de l'après-midi : " Les nouveaux territoires de la création numérique "

Animation, modération : Emmanuel FORSANS, directeur général, AFJV

14h00 Allocution d'ouverture

Patrice MARTIN-LALANDE, député de Loir-et-Cher, co-président du groupe d'études sur l'internet, rapporteur spécial de la commission des finances pour les médias

14h15 - Session 1 " Les nouveaux visages du jeu vidéo "

"Serious gaming, social gaming, skill gaming, connected TV gaming, casual gaming, … " Autant de nouvelles expériences ludiques, cross plates-formes, ubiquitaires, autant de nouveaux contenus, de nouveaux usages et, souvent, des modèles économiques pionniers.

Introduction : Laurent MICHAUD, consultant, IDATE

14h30 Table ronde 1 : " Dématérialisation de la distribution des jeux vidéos : le rôle des réseaux sociaux, du cloud gaming et de la TV connectée "

La dématérialisation de la distribution via les réseaux de télécommunications mobiles ou Internet concerne désormais toutes les plates-formes de jeux vidéo. Sont évidemment concernés et, en premier lieu les téléphones et les smartphones, les tablettes, les consoles de salon et les ordinateurs individuels. Ces terminaux sont désormais rejoints par les consoles portables et les smart TV. Par ailleurs, les usages de jeux en ligne, massivement multijoueurs poursuivent leur ascension et rencontrent de plus en plus d'adhésion du grand public dans leur dimension sociale.

Ces deux éléments sont des facteurs de profonds changements industriels, économiques et de consommation. Ils posent la question de la transition d'une industrie physique vers une industrie éminemment digitale, et de ses effets le long de la chaîne de valeur.

Facebook est-elle la première des plates-formes ubiquitaires du jeu vidéo ? Quelle place occupera le jeu vidéo sur la TV connectée ou Smart TV ? Comment les consoliers vont faire face à cette nouvelle concurrence ? Quelle seront les nouvelles formes d'expériences de jeux à attendre ? Quels modèles économiques pourraient s'imposer dans un secteur de plus en plus ubiquitaire ?

Intervenants :

  • Raoul BENOIT du REY, directeur, PaySafeCard France
  • Sam DAHMANI, directeur marketing et commercial, 3DDUO
  • Pierre PLEVEN, chef de Projet PME, Institut Télécom
  • Julien VILLEDIEU, directeur général du Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV)

Session 2 " Du jeu vidéo au rayonnement de la création numérique française "

La qualité de la création française est universellement reconnue dans le secteur du jeu vidéo. Elle l'est également dans d'autres domaines de la création numérique comme la production d'images en 3D ou l'animation. À l'heure de la convergence, ces derniers domaines tendent à se confondre avec celui du jeu vidéo. Ainsi, la France dispose d'un savoir-faire et d'une reconnaissance qui sont un atout majeur dans ce qui est devenu un véritable marché mondialisé. À condition de s'en donner les moyens.

15h30 " Quelles opportunités pour la création numérique française "

Thibault VERBIEST, avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris, Cabinet Ulys

15h40 " Les atouts de la création française sur un marché de l'image mondialisé "

David SITBON, photographe plasticien et Alain RENNER, vice-président de Sotheby's France

15h50 Table ronde 2 : " Quels atouts pour les studios français dans la compétition internationale ? "

Les acteurs français de la création numérique française ont toujours occupé une place significative dans l'industrie mondiale de l'audiovisuel. L'apparition de nouveaux segments de marché, comme l'animation graphique 3D, est généralement l'occasion pour nos représentants de s'illustrer par leur savoir-faire technologique, leur capacité de création de contenus originaux, et de gestion d'entreprise. Mais, dans un contexte où l'internet gomme les frontières physiques, où les contenus s'internationalisent, la concurrence est plus vive que jamais. Même si nos studios prennent part à la compétition internationale, leur place demeure fragile face aux entreprises américaines, japonaises, sud-coréennes, canadiennes ou même chinoises bénéficiant parfois d'un dumping fiscal et social agressif.

Les pouvoirs publics français ont pris conscience de la nécessité d'accompagner ce secteur en perpétuel mouvement. Des dispositifs d'accompagnement ont vu le jour et ont permis d'accompagner les ruptures industrielles et d'en minimiser les effets pervers ressentis par le tissu économique. Aujourd'hui d'autres défis se font jour autour de la TV connectée, du cloud gaming, du social gaming, du serious gaming, de l'image de synthèse 3D, de l'animation, du Software As A Service, de l'outsourcing… et méritent qu'on s'interroge sur leur portée et leurs effets sur le secteur français.

Intervenants :

  • Guillaume BLANCHOT, directeur de l'audiovisuel et de la création numérique, CNC
  • Patrice MARTIN-LALANDE, député de Loir-et-Cher, co-président du groupe d'études sur l'internet, rapporteur spécial de la commission des finances pour les médias
  • Stéphane NATKIN, professeur titulaire de la chaire Systèmes Multimédia au CNAM Paris, membre du conseil d'administration du CNAM, directeur de l' ENJMIN
  • Laurent THIRY, producteur, Magnificat Film

16H55 Clôture

Eric BESSON, ministre chargé de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique (en vidéo)

Publié le par

Partager

Google+
 Un service de l'AFJV © 2014
166 connectés actuellement