Menu
logo

Festival Scopitone 2015 : jeux vidéo & nouveaux contrôleurs

Nantes, le 17 septembre de 16h30 à 18h30


Le festival nantais dédié aux cultures électroniques et aux arts numériques, à leurs croisements, hybridations et mélanges en tous genres se déroulera du 15 au 20 septembre. La 14ème édition s'intéressera notamment aux nouveaux contrôleurs et capteurs qui vont révolutionner le monde du jeu vidéo.

La bonne vieille manette est toujours le contrôleur n°1 dans le monde vidéo-ludique. Bien que concurrencée par d'autres objets comme la Kinect (Microsoft), capteur infrarouge débarrassant le joueur de toute interface tangible, peu de contrôleurs atypiques ont réussi à faire leur place aux côtés des éternels joysticks.

Malgré ce constat, on peut voir dans les nouveaux capteurs de plus en plus miniaturisés, simples d'utilisations et le mouvement DIY, un avenir plus varié pour les contrôleurs... et peut-être même un sérieux concurrent pour la manette !

Cette année, le Festival Scopitone se penche sur cette thématique, en proposant une conférence sur le sujet, en parallèle de l'exposition Ultima présentée au lieu unique dans le cadre du Voyage à Nantes (en partenariat avec le CNAM - Pays de la Loire).

Comment ces nouvelles interfaces peuvent influencer l'avenir du jeu vidéo, changer leurs usages et l'expérience du gamer ?

Festival Scopitone du 15 au 20 septembre 2015

Conférence : " joueurs / interfaces / jeu vidéo : contrôleurs du sensible "
Avec Nicolas Nova, Rémy Sohier, Sylvain Haudegond et Olivier Janin
Le 17 septembre de 16h30 à 18h30 - Bâtiment B, 15 boulevard Léon Bureau 44200 Nantes.

Joueurs / Interfaces / Jeu Vidéo : Contrôleurs du sensible

Manette de jeux vidéoNouveaux usages et relations à venir dans les expériences vidéoludiques - avec Nicolas Nova, Rémy Sohier, Sylvain Haudegond et Olivier Janin

Le Cnam des Pays de la Loire, le lieu unique et Stereolux proposent une mise en perspective de ces thématiques à la fois technologiques, sociétales et créatives au travers de trois conférences et d'un workshop qui s'inscrivent dans la programmation du festival Scopitone.

Le gamepad et le joystick sont depuis les débuts du jeu vidéo les contrôleurs de prédilection des joueurs, notamment sur console. En dehors du couple clavier/souris sur PC, les autres contrôleurs sont restés marginaux, voire sont tombés en désuétude, ou ont été réservés à des usages très spécifiques (joysticks, volants, pistolets optiques, instruments de musique…).

Pourtant, depuis quelques années, de nouveaux contrôleurs voient le jour ou sont en cours de développement : capteurs biométriques (respiration, température, tension, électroencéphalogramme…), détecteurs de mouvement, interfaces tangibles, objets et réalité augmentés…

Toutes ces innovations vont dans le même sens : libérer l'utilisateur de la contrainte spatiale, technologique ou technique, proposer une nouvelle expérience, plus sensible et " naturelle ", faciliter l'acceptabilité des applications. Miroirs des pratiques et des usages, les contrôleurs témoignent de l'évolution de notre rapport aux jeux vidéo et aux nouvelles technologies.

En corollaire, les usages du jeu vidéo ont évolué : en passant d'un usage ludique et récréatif à d'autres finalités, les mécaniques de jeu envahissent progressivement toutes les sphères socio-culturelles, preuve que la " gamification " devient un véritable enjeu sociétal. De l'éducation au monde du travail, de la santé à la domotique en passant par l'art, tout individu est aujourd'hui susceptible d'être exposé aux mécaniques de jeu vidéo, à ses codes, technologies, usages et imaginaires.

Quels horizons s'ouvrent aujourd'hui pour le jeu vidéo avec l'émergence de ces nouveaux contrôleurs et de ces nouveaux usages ? Favoriseront-ils les porosités avec d'autres sphères ou pratiques ? Quel impact aura cette évolution technologique sur l'expérience sensible des joueurs, les mécaniques des jeux, et leur approche esthétique ou narrative ? Doit-on s'attendre à cette " gamepocalypse " qu'évoque Jesse Schell en parlant de l'intrusion du jeu et des interfaces connectées dans notre quotidien ?

Pour traiter de ce sujet, quatre intervenants témoigneront de leur travaux sur ce sujet et de leur vision du devenir du jeu vidéo via trois conférences :

  • Nicolas Nova, essayiste, enseignant à l'HEAD de Genève, co-fondateur de l'agence de Near Future Laboratory, auteur du blog Pasta & Vinegar, travaille à l'intersection de l'ethnographie, du design d'interaction et de la recherche prospective et spéculative. Fin observateur des usages et de la culture numérique, il intervient régulièrement dans des conférences internationales (Lift, SXSW,...). Le jeu vidéo est un de ses domaines de prédilection, qu'il a abordé dans plusieurs ouvrages. Il interviendra pour décrire les liens entre contrôleurs de jeu vidéo et science-fiction.
  • Rémy Sohier est enseignant-chercheur à l'Université Paris 8 (équipe INREV), membre de l'OMNSH et membre du collectif Alineaire. Il écrit une thèse sur la sensibilité dans la création et l'expérience du joueur dans les installations vidéoludiques. Il présente, discute et anime des réflexions à travers ses travaux de recherche mais aussi par une pratique artistique et l'animation d'ateliers.
  • Directeur du pôle ergonomie de la CCI Grand Hainaut, Sylvain Haudegond est également responsable du Play Research Lab, psychologue spécialisé en psychologie cognitive et ergonomie. Il interviendra avec Olivier Janin qui dirige la société Neotrope spécialisée en design et production d'expériences interactives pour humains augmentés. Prochainement sort O.zen qu'il a produit pour Ubisoft, une application de bien-être connectée avec capteur cardiaque-contrôleur de biofeedback. Ils aborderont les notions d'ergonomie et de nouvelles interfaces dans le jeu vidéo, notamment le rôle que peuvent jouer les nouveaux contrôleurs dans l'élaboration d'expériences vidéoludiques inédites.
Publié le 11 juillet 2015 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager