Menu
logo

Etude du marché français des jeux vidéo pour mobiles

Sur les 14,3 millions de Français jouant sur les appareils mobiles, le nombre de joueurs payant s'élève à 25 % - En France, le volume total de jeux iOS est huit fois supérieur à celui des jeux Android


Newzoo a dévoilé aujourd'hui des informations majeures concernant le secteur du jeu vidéo pour mobiles sur le marché français suite à une récente étude de marché menée aux États-Unis, en Allemagne, en France et au Royaume-Uni. Les conclusions relatives au marché français montrent que le nombre de joueurs mobiles en France a augmenté de 12,8 à 14,3 millions. 62 % d'entre eux jouent sur des smartphones et 14 % sur tablettes. La plus forte croissance s'observe chez les joueurs non payant devenant des joueurs payants. Le nombre de joueurs payants a augmenté de 35 % et atteint 3,5 millions de Français, soit 25% de l'ensemble des joueurs mobiles. Ce chiffre montre que le jeu mobile est destiné à générer une croissance à deux chiffres dans le pays pendant encore un an. Bien que les préférences en matière de jeux mobiles entre les États-Unis et les pays européens diffèrent, la part des recettes tend, dans tous les pays, véritablement à l'avantage des jeux iOS sur Android. Les joueurs français dépensent au total huit fois plus sur les jeux iOS que sur les jeux Android.

Ces informations sont fondées sur une nouvelle série de sondages nationaux qui ont été menés auprès de 17 000 joueurs et sur les recettes mensuelles issues des jeux iOS et Android ainsi que les données de téléchargement des 200 jeux les plus populaires. Ce service a été fourni par Newzoo en coopération avec Distimo.

iOS contre Android

Sur l'ensemble des joueurs mobiles français, 2,8 millions jouent sur iPhone, ce qui représente 32 % de l'ensemble des joueurs utilisant des smartphones. Un autre million joue sur les iPod Touch. Pour le marché des jeux sur tablettes, l'iPad domine avec une part de 57%, soit 1,1 million de Français. La position d'Apple est la plus forte quand il s'agit des revenus générés. En mars 2012, tous les appareils iOS ont généré 89 % des recettes issues des 200 jeux les plus achetés et ce, sur les trois boutiques : iPad, iPhone/iPod App Store et Google PlayStore. Aussi bien pour les appareils Android qu'iOS, le joueur ne dépense pas majoritairement pour le téléchargement mais bien pour les jeux : 78 % pour Android et 87 % pour iOS. Cette part est nettement plus faible en France qu'aux États-Unis ou qu'au Royaume-Uni, où les chiffres atteignent 91%. Cette comparaison ne comprend pas les revenus publicitaires.

Etude du marché français des jeux vidéo pour mobiles

Peter Warman, PDG de Newzoo, ajoute : " En analysant le succès de la monétisation d'Apple, on observe un facteur dominant en dehors des différences dans les caractéristiques démographiques des joueurs : Apple demande aux utilisateurs de relier les données de leur carte de crédit directement à leur compte et crée ainsi une expérience d'achat continue. Je doute qu'il y ait une société dans le monde qui soit en mesure de s'en tirer avec ce type d'approche, y compris Facebook, Google et Microsoft. Toutefois, compte tenu du fait que la part des recettes des Android est aux États-Unis de 16 %, soit le double de la part type en Europe, cela peut indiquer que les choses sont en train de changer. Le Kindle Fire d'Amazon a, à lui seul, doublé les recettes des jeux Android aux États-Unis, et bientôt au Royaume-Uni. Maintenant que nous avons un aperçu mensuel sur toutes les boutiques, nous serons bientôt en mesure d'avoir une vision globale sur ce sujet.

La France et les autres pays

Les tendances générales sont semblables pour les pays occidentaux concernés par le sondage, mais l'on peut trouver des différences significatives lorsque l'on compare les préférences de jeu et le comportement en matière de dépenses. La France a beaucoup moins de joueurs mobiles (14,3 millions) que l'Allemagne (23,5 millions) et que le Royaume-Uni (23,9 millions). Elle présente également un profil relativement conservateur quand il s'agit de l'utilisation des smartphones, des tablettes ou des iPod Touch en tant que dispositif de jeu ainsi qu'en témoignent les 34% de joueurs mobiles qui utilisent encore un téléphone traditionnel pour jouer. D'un autre côté, la part des recettes pour l'iPad est relativement élevée (33%), égale à celle du Royaume-Uni et plus élevée qu'aux États-Unis (30%). Quand il s'agit de comparer les recettes Android et iOS, la France se trouve à équidistance entre les États-Unis et le Royaume-Uni avec un total de recettes pour les jeux iOS respectivement cinq et seize fois supérieur à celui des jeux Android dans ces pays. La différence entre ces deux marchés est significative puisque les préférences de jeu et les comportements en termes de dépenses au Royaume-Uni ressemblent normalement plus à ceux des États-Unis qu'aux autres pays européens.

Les facteurs à l'origine de la croissance

Naturellement, l'adoption des smartphones et des tablettes sont la force motrice du marché des jeux mobiles dans son ensemble mais d'autres facteurs accélèrent cette croissance. Parmi eux, le potentiel du " noyau " des jeux sur les appareils mobiles et le fait que les tablettes et les smartphones ont un potentiel de croissance à deux chiffres. En effet, le rôle des deux écrans dans la vie du consommateur est différent. L'amélioration au cours des dernières années de la puissance de traitement et de la résolution d'écran, en particulier pour les tablettes, ont conduit à l'apparition d'expériences de jeu plus immersives sur mobile. En 2011 déjà, la majorité des joueurs sur PC et console en France (55 %) jouaient également sur smartphones ou tablettes. Du point de vue des consommateurs, le gameplay occasionnel et l'expérience immersive pouvaient précisément plaire aux joueurs traditionnels qui, à mesure qu'ils vieillissaient, n'avaient plus d'heures à consacrer à apprendre et à jouer à un jeu. Ainsi, de plus en plus d'éditeurs et de développeurs mettent l'accent sur ce marché " intermédiaire ".

Publié le 7 mai 2012 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager