Menu
logo Gameloft

Gameloft : Résultats semestriels 2014, chiffre d'affaires de 111,3M€

Résultat opérationnel courant de 1,6M€ - Résultat net de -0,1M€ - Trésorerie nette de 58,5M€


Le compte de résultat consolidé de Gameloft pour le premier semestre se clôturant au 30 juin 2014 s'établit comme suit:

(MEUR)
S1 2014 % du CA S1 2013 % du CA
Chiffre d'affaires
111,3 100% 109,4 100%
Coûts des ventes
-19,7 -18% -19,1 -17%
Marge brute
91,6 82% 90,3 83%
R&D
-56,1 -50% -51,6 -47%
Ventes et marketing
-20,2 -18% -17,8 -16%
Administration
-13,2 -12% -9,2 -8%
Autres produits & charges d'exploitation
-0,5 0% -0,4 0%
Résultat opérationnel courant
1,6 1% 11,2 10%
Eléments de rémunération payés en actions
-2,0 -2% -1,7 -2%
Autres produits et charges
-0,2 0% -1,1 -1%
Résultat opérationnel
-0,6 -1% 8,4 8%
Résultat financier
2,9 3% -2,7 -2%
Résultat net avant impôt
2,3 2% 5,7 5%
Charge d'impôt
-2,4 -2% -3,9 -4%
Résultat net
-0,1 0% 1,8 2%

Sur les six premiers mois de l'exercice 2014 le chiffre d'affaires s'est établit à 111,3M€, en hausse de 10% à taux de change constant et de 2% à données publiées. La zone EMEA a représenté 33% du chiffre d'affaires semestriel, l'Amérique du Nord 30%, l'Asie-Pacifique 19% et l'Amérique Latine 18%. La croissance organique de la société est demeurée solide lors du premier semestre en l'absence de nouveaux produits majeurs. Sur les douze à quinze lancements de jeux actuellement prévus sur l'ensemble de l'exercice 2014 seuls quatre ont été effectués lors des six premiers mois de l'année. Plus de 95% du chiffre d'affaires du premier semestre a donc été réalisé par les jeux du back catalogue, c'est-à-dire par les jeux lancés avant l'exercice en cours et dont la durée de vie s'allonge progressivement grâce au travail accompli sur leurs mises à jour.

La marge brute de la société a augmenté de 1% et s'établit à 91,6M€. Elle a représenté 82% du chiffre d'affaires du premier semestre 2014, un niveau stable comparé à la marge brute atteinte sur la même période en 2013.

Le faible nombre de nouveaux jeux lancés sur le premier semestre parallèlement au maintien des investissements de R&D à un niveau ambitieux n'a pas permis à la société de bénéficier d'un véritable effet de levier sur ses ventes. Les frais de R&D, de Ventes et Marketing et Administratifs ont ainsi représenté respectivement 50%, 18% et 12% du chiffre d'affaires du premier semestre 2014. La marge opérationnelle courante du semestre s'établit donc à 1,4% comparé à 10,3% au premier semestre 2013. Les prochains mois devraient voir une meilleure synchronisation entre le rythme de sortie de nouveaux jeux et les investissements de la société.

Les éléments de rémunération payés en actions ont atteint 2,0M€ au premier semestre 2014 comparés à 1,7M€ sur la même période en 2013. Cette charge n'a pas d'incidence sur les fonds propres et la situation cash de la société. Le résultat opérationnel s'établit à -0,6M€, soit une marge opérationnelle de -0,5% comparée à 7,7% au premier semestre 2013.

Le résultat financier de Gameloft s'établit à 2,9M€, en forte progression comparé au premier semestre 2013, et se compose principalement des intérêts sur la trésorerie placée et de gains de change. Le résultat net avant impôt s'établit donc à 2,3M€ et le résultat net à -0,1M€.

Le montant des déficits reportables consolidés non activés s'élève à 15,1M€ au 30 juin 2014.

Situation financière saine

Au 30 juin 2014, les fonds propres de la société ont atteint 139,4M€ et la trésorerie nette s'est établie à 58,5M€. La génération de cash-flow opérationnel a été relativement solide durant les six premiers mois de l'exercice, ce qui a permis à la société de continuer à investir dans ses infrastructures informatiques. Le cash-flow opérationnel s'est établi à 8,6M€, dont près de 8,0M€ ont été réinvesti en achats de matériel informatique et de logiciels. Ces investissements permettent à Gameloft de gérer sereinement la montée en charge du nombre d'utilisateurs sur ses jeux smartphones et tablettes. La société accueille ainsi quotidiennement un peu plus de 20 millions de joueurs en moyenne sur ses serveurs de jeux.

Perspectives pour 2014 et 2015

Gameloft s'est classé deuxième plus gros éditeur mondial en juillet 2014 en nombre de jeux téléchargés sur smartphones et tablettes selon le classement établi par App Annie. Avec plus de 20 millions de joueurs quotidiens et 1,7 milliard de jeux Gameloft téléchargés à ce jour, la société est un acteur incontournable du marché des jeux mobiles.

Gameloft dispose des équipes de développement internes nécessaires pour lancer annuellement plus de quinze jeux sur smartphones et tablettes tactiles et pour soutenir en continu plus de 25 services de jeux. Ces jeux sont commercialisés dans 15 langues différentes sur 4500 modèles de smartphones. Il n'existe pas à notre connaissance d'autres sociétés dans l'industrie du jeu mobile possédant une capacité de production et de distribution et un catalogue de jeux approchant celui de Gameloft.

Il devrait se vendre 1,25 milliard de smartphones en 2014 comparé à 1 milliard en 2013[1]. La croissance des ventes de smartphones et tablettes tactiles ainsi que les lancements à venir de nombreux nouveaux jeux de très haute qualité devraient soutenir la croissance de Gameloft lors des prochains trimestres.

Michel Guillemot, Président Directeur Général, a déclaré : " Après plusieurs trimestres successifs marqués par un faible nombre de lancements, Gameloft va renouer dès le quatrième trimestre 2014 avec un rythme soutenu et régulier de sorties de nouveaux jeux, ce qui devrait permettre à la société d'accélérer à nouveau sa croissance ".

La société vise un chiffre d'affaires 2014 proche de 245M€ et des charges opérationnelles courantes aux alentours de 230M€ en 2014.

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2014 sera publié le 4 novembre 2014.

Gameloft recrute

Il y a actuellement 1 poste(s) à pourvoir :

Notes et références

1. IDC, août 2014


Plus d'informations sur Gameloft
Publié le 10 septembre 2014 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager