Menu
logo GD Studio

Le design des jeux à contenu épisodique (1/3)


Sommaire

  1. Le design des jeux à contenu épisodique
  2. La narration épisodique - Les principes de base à connaitre
  3. Le gameplay pour les jeux épisodiques : Les questions à se poser, les erreurs à éviter

Pascal LubanLes jeux à contenu épisodique sont-ils un simple mode ou sont-ils les précurseurs d'une nouvelle génération de jeu ? Pascal Luban nous apporte son éclairage sur le futur de ce genre et partage son analyse sur les règles de design à suivre.

Les jeux épisodiques existent depuis de nombreuses années sans avoir vraiment rencontrés le succès. Pour rappel, un jeu épisodique est commercialisé sous forme de chapitres. Chacun d'entre eux est vendu à un prix très bas, autours de 5 Euros, mais n'offre que quelques heures de jeu. Enfin, ces titres n'existent que sous forme digitale; leur utilisateur doit obligatoirement les télécharger.

C'est l'arrivée du jeu épisodique The Walking Deads, inspiré de la série télévisée du même nom, qui a démontré que l'on peut attirer des millions de joueurs, et gagner de l'argent, avec ce format. Développé et édité par Telltale Games, le jeu en est à sa seconde saison et s'est vendu à plus de 28 millions d'épisodes sur plusieurs plateformes: PS3, 360 et Steam.

Life is StrangeUn tel succès a réveillé l'intérêt de notre industrie pour ce modèle économique mais peu d'éditeurs ou de studios s'y sont lancés. Telltale a publié trois nouvelles séries, Games of Thrones, Tales From The borderlands et The Wolf Among Us. Square Enix édite Life Is Strange du studio Français Don't Nod, le studio indépendant Camouflaj a publié Republique sur iOS, Android et Steam. Enfin, Konami a publié Resident Evil - Revelations 2 en quatre épisodes avant de les commercialiser sous forme de jeu complet. N'oublions pas aussi quelques productions indépendantes, peu connues mais non dénuées d'intérêt, comme Cognition ou The Last Door.

On remarquera que ce sont essentiellement des studios indépendants qui se sont lancés dans l'aventure. Les éditeurs sont encore largement sur leur réserve.

Que trouvons-nous dans les jeux épisodiques ?

Le trait dominant de ces jeux c'est le rôle central de leur dimension narrative. Ces jeux sont construits autours d'une vraie histoire et de leurs personnages. On peut même dire que l'histoire prend le pas sur le gameplay, ce qui est une vraie nouveauté dans notre industrie.

En conséquence, les mécanismes de gameplay sont fortement inspirés de ceux des jeux d'aventure de type point-and-click: Exploration de lieux, recherche d'indices, résolution de puzzles simples et choix dans les dialogues. Beaucoup jeux offrent également des mécanismes d'action sous forme de QTE (Quick Time Event). Les gameplays plus " gamer " comme l'infiltration ou le tir sont beaucoup plus rares. Enfin, plusieurs jeux offrent au joueur la possibilité de choisir son comportement à des moments-clé de l'aventure.

Leurs atouts, leurs faiblesses

Commençons par passer en revue leurs atouts et handicaps

The Walking Deads (le jeu vidéo)Leur premier atout, celui qui a suscité l'intérêt des joueurs, c'est tout simplement le poids de leur licence: Quand on s'appuie sur des " marques " aussi fortes que The Walking Deads ou Games of Thrones, on attire obligatoirement l'attention. Mais ce serait une erreur de croire que ces jeux sont devenus des succès uniquement à cause de leurs noms. Ce qui a vraiment déclenché l'engouement pour les jeux épisodiques c'est la nouveauté de l'expérience qu'ils proposent aux joueurs: L'attrait d'une vraie histoire, la promesse que les choix du joueur vont avoir un impact sur le déroulement de son expérience et un gameplay " light ". Ce cocktail innovant a su séduire un large éventail de joueurs, des gamers pur jus aux joueurs occasionnels.

Leur second atout c'est le modèle économique qui a beaucoup de points communs avec celui du free-to-play. Je donne régulièrement des masters classes sur le design des jeux freemium et les participants sont parfois surpris que je présente le modèle économique du contenu épisodique comme une variante au modèle des achats intégrés. Mais ces deux modèles ont beaucoup de points communs. Ces deux types de jeu cherchent à générer de la frustration, ils proposent un début de jeu gratuit, ils sont construits autours de gameplays simples et surtout, ils sont commercialisés par " morceaux " à des prix très bas. Les jeux à contenu épisodique profitent donc de notre accoutumance aux micro-paiements.

Troisième atout, et non des moindres, les jeux à contenu épisodiques sont compatibles avec un large éventail de joueurs et toutes les plateformes du marché. On trouve aujourd'hui de tels jeux sur mobiles, Steam (PC) et consoles de salon.

Quatrième atout, ces jeux permettent de pérenniser le lien entre un joueur - l'acheteur - et l'éditeur. A l'instar des séries télés, si un joueur prend goût à un jeu épisodique, il a de bonnes chances d'en devenir un client fidèle.

Cela dit, les jeux à contenu épisodiques souffrent aussi d'handicaps

Le premier est lié à la faiblesse de leurs mécanismes de gameplay. Un grand nombre de ces jeux souffrent en effet de gameplay pauvres. Il faut avouer qu'on ne joue pas à ces jeux pour leur gameplay mais plutôt pour l'originalité de l'expérience qu'ils proposent. C'est une situation dangereuse car lorsqu'un jeu est joué pour son histoire et non son gameplay, on affaiblit l'intérêt des joueurs pour le genre. On attire les joueurs grâce à la nouveauté mais on risque de les perdre si le gameplay n'est qu'un prétexte.

Le second handicap tient aux coûts de développement. Même si l'intégralité des épisodes n'est pas développée au lancement de la saison, un jeu épisodique nécessite un important investissement initial. De plus, ces jeux ont tendance à être très chargés en cinématiques, personnages travaillés et dialogues. Un jeu épisodique n'est pas économique à produire.

Jeux épisodiques: Simple mode ou nouveauté durable ?

Clash of ClansNotre industrie souffre du syndrome du " me-too ": Lorsqu'un nouveau genre de jeu est lancé, et rencontre un certain succès, tout le monde se met à copier la formule. Pensez aux innombrables clones de Clash of Clans ou Bejeweled. Un tel phénomène finit par générer de la lassitude chez les joueurs qui deviennent alors plus réceptifs aux nouvelles expériences, même si leur gameplay est limité. A mon sens, c'est cela qui explique les premiers succès des jeux épisodiques: L'attrait de la nouveauté. Malheureusement, leur gameplay, souvent trop faibles, est un vrai handicap.

Ces jeux sont-ils condamnés à demeurer des succès d'estime, des étoiles filantes qui disparaitront très vite de notre paysage ? Pour moi, cela va dépendre du contenu qui va être apporté à ces jeux dans les prochaines années. Je pense que les jeux épisodiques ont le potentiel pour se développer mais uniquement s'ils évitent l'écueil des gameplays appauvris tout en offrant une narration de qualité.

Dans les prochaines parties de cette publication, je vais partager avec vous ma vision et mes recommandations sur deux points: Les bonne pratiques en matière de narration épisodique et les gameplays que l'on peut construire pour ces jeux.


Sommaire

  1. Le design des jeux à contenu épisodique
  2. La narration épisodique - Les principes de base à connaitre
  3. Le gameplay pour les jeux épisodiques : Les questions à se poser, les erreurs à éviter

Notes et références

Crédit photo Pascal Luban : Majid Asgaripour


Plus d'informations sur GD Studio
Publié le 2 septembre 2015 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager