Menu
logo SNJV

Le Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV) et l'IDATE publient la 2e édition du baromètre annuel du Jeu Vidéo en France

remis ce jour à Madame Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication


Baromètre 2015 du Jeu Vidéo en FranceLa 2e édition du baromètre annuel réalisé par le SNJV et l'IDATE dresse un état des lieux de la production, de l'emploi et de la situation économique et financière des entreprises en France. Ce document qui comporte plus d'une centaine d'indicateurs chiffrés a été remis officiellement à Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication lors de sa visite chez DontNod Entertainment, studio de création de Jeux Vidéo français.

Si de nombreux chiffres et études reflètent l'extraordinaire croissance des marchés du jeu vidéo ou du nombre de joueurs en France et dans le monde, il existe désormais depuis l'année dernière grâce à la publication annuelle du baromètre sur le Jeu Vidéo en France, des indicateurs et des données fiables permettant de mieux connaître et comprendre l'écosystème du secteur français.

Ce baromètre est réalisé et enrichi chaque année et permet de mesurer avec précision les évolutions et tendances du secteur.

Représentant 25 000 emplois[1] et générant un chiffre d'affaires cumulé de 4,5 Milliards d'Euros en France en 2014, l'industrie du jeu vidéo est à la fois culturelle et numérique.

Les principaux enseignements de la 2e édition du baromètre

  1. La France est un pays de création, près de ¾ des entreprises du secteur sont des développeurs contre près de 60% en Europe (source IDATE).
  2. La France compte 650 projets en cours de développement dont 530 nouvelles propriétés intellectuelles, soit un peu plus de 80% de la production. 500 projets seront commercialisés en 2015.
  3. Les ¾ des entreprises commercialisent seules leurs productions
  4. La production est de plus en plus portée vers l'international, 44.3% du chiffre d'affaires sont réalisés à l'exportation en 2015, contre 42% en 2014. Les investissements pour développer l'activité à l'export représentent 16.2% du chiffre d'affaires des entreprises en 2014 et 19.7% en 2015.
  5. En revanche les studios ne consacrent que 11.8% de leur budget de production à la promotion de leurs titres. Les pratiques à cet égard varient en fonction des catégories de jeux, des plates-formes adressées et de la culture marketing du studio.
  6. Le budget de production moyen passe de 1.2 million d'euros en 2014 à 1.4 million d'euros. Mais le nombre de jeux en développement baisse de presque 10% sur la même période.
  7. Le tissu des entreprises développant des jeux est dominé par de jeunes structures, plus de 57% d'entre elles ont moins de 5 ans. Et une entreprise de moins de 5 ans sur deux est une micro entreprise (moins de 5 équivalents temps plein).
  8. Pour autant, le nombre d'emplois équivalent temps plein par entreprise croît de 2014 à 2015, passant de 11.6 à 12.7.
  9. Les emplois pérennes et qualifiés dominent avec plus de 63% de CDI et 12% de CDD.
  10. Près de 800 nouveaux emplois seront créés cette année.
  11. Les entreprises s'inscrivent pour la plupart d'entre elles dans une démarche d'indépendance. Près de 94% des entreprises interrogées se disent " indé " et ¾ d'entre elles assument seules la commercialisation de leurs jeux. Plus aucun jeu conçu en France n'est exclusivement vendu sur support physique.
  12. L'incertitude qui pèse sur la réussite d'un jeu et la fragilité induite pour financer la croissance des entreprises conduisent 60% les développeurs à réaliser des prestations de services, y compris hors du secteur des jeux vidéo.
  13. Les entreprises interrogées placent la France dans le trio de tête des pays les plus attractifs pour développer des jeux vidéo, derrières les Etats-Unis et le Canada.

Télécharger le baromètre 2015 et les infographies

Notes et références

[1] Source: Étude France Créative Ernst & Young 2015 à paraître


Plus d'informations sur SNJV Idate
Publié le 19 octobre 2015 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager