Menu
logo SELL

"Les femmes dans l'industrie du jeu vidéo"

Un documentaire produit par le SELL présente la mixité comme une formidable richesse pour le jeu vidéo


A l'occasion de la Paris Games Week, le SELL - Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs - dévoile un documentaire de 13 minutes qui met en lumière 9 portraits de femmes issues de l'industrie du jeu vidéo. Au travers de leur parcours, chacune y évoque son expérience personnelle et y décrypte les facteurs explicatifs de la faible représentativité des femmes dans le jeu vidéo. En témoignant, toutes entendent faire bouger les lignes et encourager la présence des femmes afin qu'elles deviennent, elles aussi, les actrices du dynamisme de l'industrie vidéoludique.

Un mouvement est en marche

Le SELL, qui s'inscrit dans une démarche d'information, de pédagogie et de promotion de toute la richesse du jeu vidéo, est un acteur clé du mouvement que doit opérer l'industrie en terme de présence des femmes dans le jeu vidéo.

Si le mouvement devrait naturellement s'accélérer, il doit s'accompagner d'actions concrètes de terrain qui doivent permettre de faire se rencontrer les femmes et les acteurs de l'industrie dont la volonté est d'afficher cette ouverture à tous les talents sans distinction de sexe. Ce documentaire en est un exemple. Le SELL se positionne aussi en tant qu'amplificateur d'initiatives en faveur de la représentativité des femmes dans le Jeu Vidéo, à l'instar de l'association Women in Games France, où des professionnel.le.s œuvrent pour la mixité dans l'industrie du jeu vidéo en France au travers de formations, rencontres, sensibilisation, éducation, entraide, etc. Pour ces femmes de l'industrie, l'accompagnement vers la connaissance et la reconnaissance des formations existantes en matière de jeu vidéo est l'une des étapes clés.

Promouvoir les métiers du jeu vidéo pour toutes et tous

"La proportion de femmes en école de jeux vidéo est assez variable en fonction des cursus et des écoles, mais elle dépasse rarement 20% des effectifs, détaille Julie Chalmette, ce qui peut expliquer en partie la faible mixité de notre secteur". Pourtant il existe en France de très nombreuses formations qui préparent les jeunes aux métiers du jeu vidéo. Women in Games France se donne ainsi pour mission de promouvoir auprès des plus jeunes, les formations et métiers liés à l'industrie du jeu vidéo. Le but : montrer l'incroyable diversité et richesse de ce secteur et susciter des vocations chez les étudiantes et cela, dès le plus jeune âge. En 2017, l'école Isart Digital compte 35% de filles contre 23% en 2012. Pour la seule formation en jeux vidéo, les effectifs sont passés de 15% de filles en 2012 à 27% cinq ans plus tard ! Toujours à l'Isart, la seule formation Game Art est composée cette année d'une majorité de femmes (51%) ! Presqu'une performance qui illustre néanmoins une tendance de fond qui va vers une progressive féminisation du secteur."La prochaine génération de femmes à entrer dans la vie professionnelle est une génération de joueuses se réjouit Julie Chalmette, elles s'orienteront peut-être plus naturellement vers notre secteur".

Comme d'autres avant elle, l'industrie du jeu vidéo doit faire de sa diversité, de sa mixité, sa richesse. C'est aussi à cette condition, en rejetant toute forme d'ostracisme, de sectarisme et de sexisme que le secteur pourra revendiquer une maturité que d'autres, bien souvent grâce aux combats de femmes bien déterminées à revendiquer une légitime égalité de traitement, ont acquis avant lui.

Fiche technique

Les femmes dans l'industrie du jeu vidéo - Novembre 2017
Réalisation : Crush Production
Production : SELL - Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs
Durée : 12'40


Plus d'informations sur SELL
Publié le 6 novembre 2017 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager