Menu
logo

Orléanoïde3 - Programmation du festival de création numérique 2015

Orléanoïde3, le Festival de création numérique d'Orléans, investira la ville toute entière du 30 janvier au 15 février 2015


Créé en 2012 par la Mairie d'Orléans, Orléanoïde est un festival ayant pour finalité de valoriser la création numérique et de faire connaître cette nouvelle forme de création en la rendant accessible à tous les publics.
En 2015, Orléanoïde se place sous le thème de la Science-fiction.

A travers les regards d'artistes parfois critiques, parfois poétiques, parfois humoristiques, le festival Orléanoïde nous invite à imaginer et à nous interroger sur la création numérique et le numérique au sens large.

Le projet Orléanoïde

La Mairie d'Orléans a fait le choix de mener une politique culturelle forte dont l'une des ambitions est de soutenir la création, l'innovation, la recherche et l'avant-garde.

Créé en 2012 par la Mairie d'Orléans, Orléanoïde est un festival ayant pour finalité de valoriser la création numérique et de faire connaître cette nouvelle forme de création en la rendant accessible à tous les publics. La direction artistique est confiée à Labomedia.

L'ensemble des œuvres, des événements et des ateliers proposés répondent ainsi à deux critères :

  • l'interactivité entre œuvres et publics,
  • l'intergénérationnalité, grâce à la médiation mise en place depuis l'édition 2013.

Orléanoïde est également une occasion de présenter à la génération numérique le potentiel créatif des nouvelles technologies.

Cette troisième édition d'Orléanoïde est la preuve d'une réelle montée en puissance du festival de création numérique et d'une volonté de confirmer Orléans comme ville créative et d'innovation.

L'innovation numérique se construit spontanément dans un environnement hautement collaboratif et de réseau. Il en va de même pour Orléanoïde, né des liens que la Mairie d'Orléans développe avec les grandes institutions de la création numérique, le secteur de l'industrie créative, l'enseignement d'art et de design, la recherche et les artistes du champ numérique.

L'ensemble de cette démarche fait écho aux ambitions de labellisation French Tech du territoire orléanais.

La politique culturelle orléanaise en chiffres :

  • Le budget de la culture et de l'évènementiel est le 1er de la mairie (le budget culture seul est le 2ème après l'éducation)
  • Avec presque 21 millions d'€, il correspond à plus de 11% du budget de la mairie
  • En 12 ans, le budget alloué à la Culture a augmenté de plus de 35%
  • Le budget d'Orléanoïde a été doublé depuis la précédente édition, il est passé de 110 000 € en 2013 à 220 000 € en 2015.

Orléanoïde, 3ème édition

Orléanoïde 2015 se place sous le thème Science-fiction au sens large pour mieux l'interroger sous de multiples facettes :

  • Quelle confiance accorde-t-on au progrès scientifique ?
  • Est-il le moteur du développement de nos sociétés?
  • Si l'on considère que notre rapport à la nature et à la culture se fait de plus en plus par l'entremise d'appareils et que les technologies avancent parfois plus vite que les débats éthiques, la science peut-elle être vue comme une idéologie ?

A travers les regards d'artistes parfois critiques, parfois poétiques, parfois humoristiques, le festival " Orléanoïde " nous invite à imaginer et à nous interroger sur la création numérique et le numérique au sens large.

Résolument dans l'air du temps, Orléanoïde prend possession, 15 jours durant, d'une vingtaine d'espaces publics et privés d'Orléans.

La ville toute entière vivra au rythme d'expositions, d'événements, de conférences et d'ateliers dédiés aux technologies numériques.

La création numérique s'expose (quelques exemples)

" La Boîte " par le Studio Gangpol & MitLa Boîte est un projet constitué d'un ensemble de mobilier sculpté, véritables instruments multimédia aptes à produire toutes sortes de musiques et d'images par le biais de leur mystérieuse technologie embarquée.

Destinés à être librement manipulés par tout un chacun, les différents modules servent également de support à divers ateliers et concerts/performances. Ils sont pensés pour permettre l'interaction avec le jeune public.

" ADM 9.5 " et " Algorythmikus " par le Collectif RYBNLe collectif RYBN a développé son propre robot de trading " ADM " et lui a confié 10 000 € pour investir et spéculer sur les marchés financiers. Ses décisions sont prises avec l'aide d'un algorithme interne doué " d'intelligence " et potentiellement influencé par un grand nombre de paramètres extérieurs.

Cette performance s'arrêtera lorsque le robot n'aura plus d'argent. La forme d'" ADM " évolue au gré des expositions. Il sera accompagné de " Algoritmikus ", exposition dédiée aux algorithmes de trading, à leur histoire et aux expériences actuelles.

" Jackovic was here " de Jean Marie BoyerL'installation Jackovic was here met en scène une nouvelle forme de graffiti à l'ère d'Internet.

L'auteur, aka Jackovic, utilise une faille de sécurité sur les imprimantes connectées au réseau Internet, s'introduit dans leur système et laisse la trace de son passage en taggant l'écran LCD de ces imprimantes avec le message "Jackovic was here". Il pointe ainsi l'effacement de la frontière entre sphères privées et publiques par la connexion au réseau Internet.

L'installation telle qu'elle est montrée dans l'exposition présente le constat de ces intrusions et rapporte précisément leur contexte : lieu, date, heure, adresse IP et capture de l'écran LCD.

" Copies non conformes " de Cécile BabioleCette installation met en scène l'érosion et les mutations dans l'opération de reproduction de petites sculptures. La phrase est recopiée en utilisant un procédé de fabrication numérique : chacun des signes est modélisé et imprimé en 3D, puis l'objet résultant est numérisé grâce à un scanner 3D. Ce nouveau modèle est réimprimé, et ainsi de suite, un certain nombre de fois. Chaque génération accentue la dérive des formes jusqu'à ce que les derniers objets reproduits soient méconnaissables. On peut interpréter cette pièce comme l'expression d'un des paradoxes de notre culture numérique : la reproductibilité infinie des informations s'accompagne d'une fragilité maximale des supports.

" A-Reality > Sim Stim " de Adelin SchweitzerLe SimStim est une proposition de restitution de déambulations réalisées dans le cadre du projet A-Reality avec le dispositif P03. Ce dispositif P03 remplace vos yeux et oreilles par des "équivalents technologiques " (caméras, micros, casque audio et vidéo) afin de vous permettre de percevoir le réel à travers un filtre machinique. Equipé d'un casque vous pourrez "par procuration " approcher au plus près des sensations ressenties par différents protagonistes lors de leur marche avec ce même casque. L'objectif est ici de produire un déplacement spatial et temporel collectif au sein de la collection, invitant les spectateurs à oublier leur propre corporalité pour se fondre dans cette nouvelle mémoire numérique.

" Pentatonique " de Quentin Aurat & Emilie PouzetPentatonique est une performance qui explore techniquement la notion de corps-instrument. Il s'agit de mettre en évidence les relations espace / code / corps, génératrices de formes sonores et lumineuses. Cette performance se déroule au sein d'une installation interactive où la performeuse ( Émilie Pouzet ), est équipée d'un dispositif de captation sonore relié à un ordinateur.

Sur l'espace public

Place du Martroi " Keyframes " de Groupe LapsDes personnages lumineux envahissent les lieux.

Sur le principe de la décomposition de mouvement / chronophotographie et de la cinétique, des personnages sont précisément disposés dans l'espace pour reconstituer des histoires au cours de séquences d'allumage programmées. Keyframes crée un pont entre sculpture et cinéma, un art plastique scénarisé, spectaculaire et festif qui métamorphose l'espace dans lequel il s'inscrit.

Aux travers de micro-récits, Keyframes propose de la narration dans la ville. Des histoires urbaines où les corps et leurs mouvements jouent les rôles principaux.

Rendez-vous autour des oeuvres

Pendant toute la durée d'Orléanoïde, un " serious game " sera proposé sur le thème de la Science-fiction.

Rendez-vous sur Orléans.fr et la page facebook Orléans et son AgglO - www.orleans.fr - www.facebook.com/OrleansetsonAgglO

Samedi 31 janvier - Place Sainte-Beuve
" City Lights Orchestra " de Antoine Schmitt

www.antoineschmitt.com/city-lights-orchestra/

Une symphonie visuelle ouverte pour les fenêtres de la ville : les fenêtres des maisons et buildings du quartier, et les fenêtres des écrans des Smartphones dans la rue. Visuelle et totalement silencieuse mais musicale par essence, la symphonie est une composition rythmique, hautement polyphonique, algorithmique et génératif pour potentiellement plusieurs milliers de fenêtres qui clignotent, pulsent, tremblent, vibrent, s'allument et s'éteignent, etc, toutes de manière synchrone et à travers le quartier. La partition de chaque fenêtre est différente, mais en rythme avec toutes les autres, avec de grandes formes qui se développent sur l'ensemble des fenêtres, et des événements globaux qui arrivent simultanément partout.

Quiconque avec une connexion internet peut se joindre à la symphonie à tout moment en allant sur un site web spécifique qui contient la partition de la symphonie et le mécanisme de synchronisation.

Samedi 31 janvier - Théâtre Gérard-Philipe
" Bionic Orchestra " par EZRA

Le Bionic Orchestra 2.0 raconte sa propre histoire, celle du rapport passionnel qu''entretient l'humain avec la machine.

Par de simples mouvements de la main, EZRA pilote la démultiplication de sa voix et la circulation du son et de la lumière dans l'espace à l'aide d'un gant interactif développé sur mesure en collaboration avec la Cie Organic Orchestra et l'Atelier Arts-Sciences de Grenoble. Au travers du beatbox "augmenté", il interroge ce que nous sommes dans un environnement transformé par le biais des technologies. Sa démarche non verbale devient le terrain de jeu des sens, une recherche nouvelle sur le contrôle par le geste et sur la sensibilité du mouvement.

Mardi 3 février - Auditorium du Muséum
" Script Geometry " de Thomas Tilly

Script geometry est un projet artistique de l'artiste Thomas Tilly. C'est une composition sonore réalisée à partir de matériaux enregistrés lors de son accueil en mars 2014 au coeur de la forêt amazonienne par la station de recherche du CNRS de la réserve des Nouragues. Script geometry est un projet abordant les environnements sonores naturels comme des ensembles connectés, complexes, dans lesquels l'oreille humaine trouvera une analogie étonnante avec la musique électronique. Script geometry propose une écoute sensible et engagée de phénomènes sonores inattendus, affirmant la subjectivité de la pratique du microphone comme le véhicule d'une forme de musique expérimentale. L'artiste proposera ainsi une séance d'écoute et expliquera sa démarche de création, son expérience de l'enregistrement de sons dans des espaces naturels.

Mercredi 4 février - le 108
FabKids, Café des enfants numériques

Atelier de bricolage, " bricodage " dédié aux enfants pour créer des petits instruments de musiques et systèmes robotiques ou encore pour réaliser des objets électro-interactifs à partir d'éléments recyclés auxquels sont donnés une seconde vie en leur conférant de nouvelles fonctionnalités et esthétiques

Jeudi 5 février - Médiathèque Gambetta
" 5ème époque " - La Cage de l'Ombre Forte

Plus d'informations prochainement

Samedi 7 février
Le 108 et Polytech
Portes Ouvertes FabLab Polytech &Labomedia

Portes ouvertes des lieux de fabrication numérique de la ville : l'Atelier du c01n à Labomedia et le Fablab porté par Orléans Technopole pour sensibiliser les gens à l'usage de ces outils numériques, aux enjeux de la réappropriation technologique, du faire ensemble.

Le 108
Atelier internet anonymat #10

Internet anonymat est un atelier qui aborde de façon théorique et pratique la question de la vie personnelle et l'anonymat à l'ère du numérique et d'Internet, en proposant un certain nombre d'outils et de pratiques pour une bonne " hygiène " numérique. Cet atelier est animé par un collectif de personnes au fait de ces problématiques.

La Médiathèque - Gambetta
Atelier BiblioBox

Atelier de constitution de BiblioBox, petit boîtier numérique de partage de contenus libre de droit.

Samedi 7 et Dimanche 8 février - Rue des Carmes et dans le centre ville
" Lâcher de drones " par Hypnos 451

Lâcher une famille de drones au coeur d'une ville durant une semaine et voir ce que ça fait. Recueillir les impressions des habitants à travers un film présenté à la fin de cette semaine d'échanges entre les drones et la population... Profiter de cette présentation publique pour lancer un vaste débat citoyen sur la place du drone dans le monde de demain.

Vendredi 13 & Samedi 14 février - Musée des Beaux Arts
" Hakanaï " par Adrien M & Claire B

http://vimeo.com/46045360

Hakanaï est une performance chorégraphique pour une danseuse évoluant dans un volume d'images en mouvement. Dans la langue japonaise, Hakanaï définit ce qui est impermanent, fragile, évanescent, transitoire, entre le rêve et la réalité. Mot très ancien, il évoque une matière insaisissable associée à la condition humaine et à sa précarité, mais associée aussi à la nature. Il s'écrit en conjuguant deux éléments, celui qui désigne l'homme et celui qui désigne le songe. Ce collage symbolique est le point de départ de cette partition pour une danseuse rencontrant des images, faisant naître un espace situé à la frange de l'imaginaire et du réel. Les images sont animées en direct, selon des modèles physiques de mouvement, au rythme d'une création sonore également interprétée en direct. À l'issue du temps de performance, l'installation numérique est ouverte aux spectateurs.

Samedi 14 février - FRAC Centre
Samedi Turbulent

Plus d'informations prochainement

Informations pratiques

Festival de création numérique
Du 30 janvier au 15 février 2015

La Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier
Place Saint-Pierre-Le-Puellier, 45000 Orléans
02 38 79 24 85

Musée des Beaux-Arts d'Orléans
1 Rue Fernand Rabier, 45000 Orléans
02 38 79 21 55

Le 108 - Maison Bourgogne
108 rue de Bourgogne, 45000 Orléans
02 38 70 64 78

Médiathèque Gambetta
Place Gambetta, 45000 Orléans
02 38 65 45 45

FRAC Centre
88 Rue du Colombier, 45000 Orléans
02 38 62 52 00

Polytech
12 Rue de Blois & 8 Rue Léonard de Vinci, 45100 Orléans
02 38 41 70 50

Muséum d'Orléans
6 Rue Marcel Proust, 45000 Orléans
02 38 54 61 05

Théâtre Gérard-Philipe
Sainte-Beuve, 45100 Orléans
02 38 68 44 61

Publié le 5 janvier 2015 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager