Menu
logo

Conseils aux étudiants en jeu vidéo : Les projets étudiants

Ce que l'on aurait voulu savoir avant de faire du jeu vidéo (2ème partie)


Si vous avez manqué la première partie - les études - rendez-vous ici.

Partie 2 : Les projets étudiants

Projet étudiantChoisissez vos projets étudiants

Il est contre-productif de s'investir dans un projet étudiant qui ne met pas en valeur votre travail. Si tant est que vous ayez le choix, ne vous engagez que dans des projets que vous pourrez facilement valoriser dans un portfolio professionnel, et qui vous permettent de développer les compétences dont vous aurez besoin par la suite. Si vous êtes graphiste, faites un beau jeu. Si vous êtes graphiste 3D, faites un jeu en 3D. Si vous êtes level designer, ne faites pas un jeu procédural ou uniquement basé sur la narration. Vous allez investir énormément de temps et d'énergie dans ces projets, alors choisissez-les pour leur pertinence et non parce que "ça peut être fun" ou que vous aimeriez y jouer, et assurez-vous qu'ils vous serviront dans votre future recherche de stage ou d'emploi.

Échouez

Mais échouez vite. L'une des premières leçons à apprendre sur un projet, c'est de ne pas s'investir émotionnellement au point de ne plus pouvoir voir venir l'échec. Le projet rencontrera des obstacles et il ne faut pas abandonner au premier rocher qui barre la route. Toutefois, il est important d'être capable de prendre une feature ou même un concept entier, et de mettre dans la balance son coût et sa chance de succès. Abandonner une feature à laquelle on tient est une expérience formatrice, et recommencer un projet à la moitié du chemin peut briser des coeurs, mais s'avérer salvateur.

Le dilemme du projet étudiant

En tant qu'étudiants, nous sommes souvent confrontés à la question suivante : " Dois-je faire un projet commercial ou un projet extravagant ? "

Un projet extravagant (ou plus personnel, dirons-nous) est difficile à pitcher une fois dans l'industrie. Profiter d'être dans un contexte soulagé de toute contrainte économique, où l'innovation est valorisée, semble être une très bonne occasion à saisir. Cependant, il est aussi légitime de vouloir impressionner les recruteurs en faisant des jeux proches de ceux faits par les studios ciblés. Le meilleur compromis est de se lancer dans un projet " invendable " mais d'apprendre à le " vendre " lors de vos entretiens d'embauche, c'est à dire d'être capable de l'analyser avec les termes utilisés par les professionnels et de mettre en avant ce que vous en avez appris.

Finir un projet étudiant

Une grande partie des projets étudiants atteignent le jury de fin d'année puis disparaissent de la circulation. C'est à la fois dommage par rapport aux efforts qu'ils ont demandés à leurs équipes, mais aussi par rapport à la perte de valeur sur le CV. En effet, on considère qu'un projet fini et sorti de façon " officielle ", c'est à dire téléchargeable depuis une plateforme type AppStore ou Google Play, même gratuitement, a bien plus de valeur qu'un simple projet étudiant non utilisable sans l'aide d'un des développeurs. Le coût pour finir les 5 derniers pourcents du développement est souvent plus élevé que les 95 premiers pourcents mais nettement plus valorisé.


Sommaire


Article réalisé par :

Publié le 11 mai 2015 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager