Menu
logo Idate

Pour la prochaine décennie, Idate DigiWorld annonce l'ère de l'après-smartphone, dans un contexte de connectivités de nouvelle génération et de services Internet hyper-personnalisés


L'équipe indépendante d'analystes et de consultants spécialisés sur les télécoms, l'internet et les médias, Idate DigiWorld, vient de rendre publique la nouvelle édition de son rapport annuel DigiWorld Yearbook, qui détaille les tendances à suivre pour la prochaine décennie.

DigiWorld YearbookLe rapport couvre le vaste champ de l'économie numérique, du ralentissement des ventes de tablettes à la généralisation des smartphones à bas prix en passant par la croissance soutenue de l'Internet des Objets (loT), les avancées de l'intelligence artificielle (IA) et de la réalité virtuelle (VR). Le think tank européen attire l'attention sur l'augmentation des cyber-attaques auxquelles doivent faire face les entreprises devenues numériques ainsi que sur la question de confiance posée par les consommateurs sur la sécurité de l'IoT, projets de voitures connectées ou maisons intelligentes. La montée en puissance des réseaux très haut débit, notamment en Europe, et l'efficacité des services sur mobile ou à domicile sont également longuement abordés, avec le passage graduel de la 4G à la 5G et le déploiement des réseaux de fibre optique (FTTH).

L'Institut s'interroge sur les conditions de la poursuite de la consolidation des télécoms en Europe, qui semble marquer le pas, et sur le sens des opérations de fusions croisées qui concernent les réseaux, les technologies, la télévision et les médias mais aussi les transports et de nombreux autres secteurs industriels. C'est bien sur le cas de Google et Apple, qui poussent leurs avantages dans l'industrie automobile, ou des majors des télécoms et des technologies, qui se renforcent dans les contenus : services de télévision ou de streaming de films et de musique. À la faveur de l'essor des services en ligne, les experts Idate DigiWorld prévoient un basculement progressif de la propriété à l'usage, comme par exemple le partage de voiture via une application ou les services de streaming en VOD ou SVOD de musique ou de vidéos qui remplacent les CD, les DVD et le téléchargement. Par ailleurs, ce mouvement vers toujours plus de on demand et de services par abonnement semble d'ores et déjà impacté par l'usage croissant de solutions d'ad-blocking, qui menace de renvoyer au passé l'abondance actuelle des services internet gratuits (de type YouTube).

Le rapport souligne que "le vaste choix de services, désormais commercialisés à un coût unitaire minimal pour une consommation de masse, est à l'origine d'un marché numérique gigantesque, estimé à plus de 2 900 milliards d'euros en 2025, pour les seuls services télécoms et internet, et soutenu par une croissance moyenne de près de 7% par an".

À travers ces quelque deux cent pages, le DigiWorld Yearbook décrit également comment les bitcoins, la blockchain, le paiement mobile et le crowdfunding pourraient déstabiliser les services bancaires et financiers, en ouvrant la perspective de se passer d'intermédiaires, comme c'est d'ailleurs déjà le cas dans d'autres secteurs comme le tourisme ou la distribution. L'analyse aborde également le sujet du big data à travers la façon dont la législation européenne traite les questions d'utilisation et de protection des données privées : dans un futur proche, l'accès croissant aux données personnelles pourrait modifier profondément de nombreux domaine comme par exemple la souscription aux polices d'assurances et l'accès aux prêts bancaires.

"Nous assistons à une vague d'innovations d'une ampleur sans équivalent, souvent qualifiée de quatrième révolution industrielle, caractérisée par la poursuite de la migration vers le cloud, les perspectives de l'internet des objets, du big data, de l'intelligence artificielle, auxquelles s'ajoutent déjà une nouvelle génération d'innovations disruptives comme la blockchain. Tous les acteurs, les groupes leaders du numériques et les grands secteurs verticaux comme les nouveaux entrants et les startups, doivent trouver leur place dans ce nouvel écosystème dont les équilibres sont à redéfinir." souligne François Barrault, Président de Idate DigiWorld.

En dépit d'un contexte de saturation relative, comme l'indique par exemple le ralentissement observé récemment des ventes de smartphones, Idate DigiWorld annonce le retour d'une croissance modeste pour les opérateurs de services télécoms et les groupes de médias numériques en Europe pour les prochaines années, et des taux de croissance plus élevés en Chine, en Inde et en Afrique, porteurs d'un nouveau cycle de consolidation au niveau mondial. Par exemple, dans le domaine de la télévision, la zone Asie/Pacifique va devenir le plus grand marché mondial au cours de la prochaine décennie, alors que dans le même temps les marchés européens risquent de s'affaiblir, avec la perspective d'être même confrontés à des taux négatifs.

"Pour la première fois depuis 2008, et malgré les incertitudes qui pèsent sur la poursuite de la consolidation, le secteur des services de télécommunications en Europe pourrait afficher des revenus en hausse", remarque Yves Gassot, Directeur général de Idate DigiWorld. "Pendant ce temps, les services internet connaissent toujours des taux de croissance annuels à deux chiffres de plus de 15%. Ce segment approchera le seuil des 10% de l'ensemble des marchés du DigiWorld en 2016, et restera orienté à la hausse dans les prochaines années : en seulement deux ans, les services internet auront dépassé les services de télévision et de vidéo, qui continueront malgré tout de croître au rythme de 3 à 4 % par an."

Le DigiWorld Yearbook 2016 a été réalisé à partir des bases de données, des nombreux rapports et des analyses de prospectives à 2025 publiés tout au long de l'année par les experts Idate DigiWorld. Il est réalisé avec le support de grands groupes leaders des télécoms, de l'internet, de l'IT, de la TV et des médias numériques et des secteurs verticaux, soit plus de 50 membres comme Accenture, AT&T, BT, Google, Gemalto, Huawei, IBM, Microsoft, Orange, Tata et Samsung...

Information sur le rapport (sommaire, tarif...) sur www.idate.org

Le rapport est présenté dans le cadre du cycle de conférence DigiWorld Future à Bruxelles (25 mai), à Londres (2 juin) et à Paris (14 juin) en présence de CEO venant partager leur vision de l'économie numérique en 2025.

Le programme complet est présenté sur www.digiworldfuture.com


Plus d'informations sur Idate
Publié le 14 juin 2016 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager