Menu
logo

Jeu vidéo : l'expo à la Cité des sciences et de l'industrie

Du 22 octobre 2013 au 14 août 2014


Tous joueurs ? Toutes joueuses ?

Jeux vidéoC'est ce que l'exposition Jeu vidéo : l'expo, qui se tient dès octobre à la Cité des sciences et de l'industrie se propose de démontrer. Des échecs au jeu d'arcade sur les téléphones portables en passant par les jeux en réseau, les 1 000m² de cet espace plongent chacun dans l'univers unique du jeu vidéo, entre jeu et réalité.

L'exposition est construite sur une double interrogation : comment comprendre le jeu vidéo sans s'intéresser à la manière dont il est conçu ? Comment savoir ce qu'est un jeu vidéo si on n'y joue pas ?

Pour entrer dans ce monde virtuel, il faut d'abord en apprivoiser les interfaces : manettes, claviers, tablettes, joystick, 2D ou 3D,...

Ensuite, plus de parcours d'exposition. Le visiteur se perd dans ce grand " bac à sable ", qui lui propose des expériences de jeu inédites, un éclairage sur les grands phénomènes de société (addiction, violence), une plongée dans la fabrication de ces jeux.

Des dispositifs de jeux d'un nouveau genre, à essayer seul ou à plusieurs, permettent à chacun de s'immerger dans ce média unique.

Dans Avatars le visiteur lui-même devient un personnage de jeu vidéo. à lui de surfer sur les vagues numériques pour faire la course, marquer des points et gagner le bonus !

Il participe ensuite à une Course automobile, au cours de laquelle toute l'histoire du jeu de course est retracée, dans un décor évolutif. Le joueur se trouve d'abord dans l'univers d'un jeu vieux de 30 ans. Circuit sommaire, graphisme d'arcades, véhicules en formes de boîte à savon... 20 secondes après, un nouvel univers se dessine, plus fin, avec un comportement routier plus satisfaisant, et ainsi de suite. Une expérience de jeu qui permet à la fois de faire un bond dans l'espace et dans le temps, pour arriver au jeu d'aujourd'hui.

Le visiteur teste ses sens en jouant à un Jeu audio, accessible aux personnes déficientes visuelles. Il s'agit d'une course poursuite entre un joueur qui utilise la vue et un autre qui le pourchasse sans le voir, uniquement guidé par les sons. Ou comment jouer sans écran...

Enfin, en clôture d'exposition, il faut vaincre le boss de Gagnez la sortie. à chacun de briser le mur virtuel pour trouver la sortie, pendant que d'autres joueurs essaient de l'en empêcher !

En plus de ces expériences de jeu spectaculaires et divertissantes, le visiteur s'intéresse aux questions sociétales que pose l'univers du jeu vidéo.

Ainsi, un film de 14 minutes répond aux critiques récurrentes. Des spécialistes développent des aspects aussi variés que l'agressivité et la violence, les pratiques excessives, mais aussi l'éducation, le développement de compétences particulières, le jeu comme outil de thérapie,...

Les métiers et l'économie du jeu vidéo sont également abordés. Des portraits de joueurs, célèbres ou inconnus, spécialistes ou non, sont à retrouver dans l'ensemble de l'exposition. à quel jeu jouent-ils ? Pourquoi ? Combien de temps ? Comment ?

Un jeu montre également que l'univers immersif du jeu peut facilement être brisé par divers types de perturbations (bugs dans le programme, matériel défaillant, bruits extérieurs, etc.) Il suffit d'un seul de ces évènements intrusifs pour que le joueur se détache du jeu.

Le visiteur accède également aux coulisses de la fabrication d'un jeu vidéo, à son histoire, ses évolutions, aux concepts d'Hardware ou de Middleware. Un élément multimédia, Faites vos jeux, est entièrement dédié à la conception et la réalisation des logiciels de jeu. Ici, le joueur personnalise étape par étape un jeu préconstruit. En tant que scénariste, il peut décider si l'univers du jeu est merveilleux ou apparenté à la science-fiction ; en tant que game designer : jeu de plateforme ou jeu d'exploration ? En tant que sound designer, il enregistre un son. Enfin, en tant que graphiste, il ne lui reste qu'à s'approprier un personnage, en lui prêtant un visage. Pourquoi pas le sien ?

L'exposition s'intéresse ensuite aux communautés créatives, joueurs amateurs qui s'emparent des jeux pour en faire tout autre chose : courts métrages, compétitions, créations collectives, collections de bugs.

Une réplique du jeu Pong est installée sous la forme d'une manipe électromécanique, où une vraie balle est renvoyée par de vraies raquettes. Une manière simple et ludique de s'intéresser à l'essence du jeu vidéo, le gameplay, c'est-à-dire l'ensemble des règles qui le régissent.

Enfin, une fois familiarisé avec le vocabulaire spécifique du jeu grâce à un lexique, on peut se détendre dans l'espace Contemplation, où sont présentées des cinématiques, choisies pour leur esthétique.

Afin de prolonger la visite, de nombreux souvenirs sont à retrouver sur le site www.cite-du-jeu-video.fr : meilleurs scores, jeux personnalisés, etc.

Autour de l'exposition

  • Éditions : 3 livres seront coédités avec La Martinière: un ouvrage jeunesse, un beau livre et un album d'exposition.
  • Ateliers de découverte : de nombreux thèmes sont abordés au sein de cet atelier : veille technologique, débats de société, réalisations culturelles et vidéoludiques, jeux tels que les jeux en réseau, univers persistants, retrogaming...
  • Ateliers de création : le public peut s'essayer à la création de jeux, tout en découvrant la chaîne de montage et toutes les disciplines et métiers associés (Game Design, Level Design,...), mais également à des créations numériques de détournements culturels vidéoludiques (Machinima, Même, etc.).
    Cet atelier est équipé de 15 postes, de nombreuses plateformes de jeux, de dispositifs de jeux, etc. Il présente également tout un panel de plateformes historiques (microordinateurs, consoles, pads, supports,...) en association avec MO5.com, pour retracer et illustrer les 40 années de ce nouveau média.
  • Le FabLab du Carrefour Numérique² propose un atelier permettant de fabriquer sa propre mini borne d'arcade.
  • Le LivingLab du Carrefour numérique² propose de nombreux ateliers de découverte et de tests de Serious Games, et des rencontres avec la communauté de chercheurs travaillant sur le jeu vidéo (Lutin, OMN SH,...) qui exposent leur travaux.
  • à partir de janvier 2014, Cité Jeunes accueille des sessions de découverte des nombreuses formations et écoles de jeu vidéo, ainsi que des rencontres avec des professionnels, des chercheurs et des étudiants travaillant sur le sujet.
Publié le 27 juin 2013 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager